Un jeune pratiquant surmonte son addiction à Internet au moyen d’une 'cultivation' diligente

En tant que jeune pratiquant qui a commencé la pratique du Falun Dafa avant 1999, j’ai passé mon enfance et ma jeunesse dans Dafa. La persécution de Dafa qui a également commencé en 1999 a fait ressortir mon attachement à la peur. C’est cette peur et ma mentalité de l’autruche qui ont conduit à mon attachement à Internet. Ce faisant, j’étais conscient du fond du cœur de la bonté de Dafa. Ainsi, avec un pied à la porte de la cultivation et l’autre en dehors, j’ai titubé tout au long de ces nombreuses années.


J’ai toujours eu la pensée : "Je sais que le Maître peut me sauver à la fin. Je ne peux pas abandonner l’espoir et dois surmonter mon addiction à Internet dans une certaine mesure. Rien à part Dafa ne peut guider mon retour à mon vrai foyer. "


Parfois, je cultivais diligemment pendant un moment. Puis, du fait d’un état d’esprit insouciant et du sentiment d’exaltation, je me relâchais et succombais à mon addiction à internet et aux distractions des gens ordinaires. Parfois, dans un moment limité de pensées droites je participais aux activités de Dafa pour sauver les gens. Mais sitôt rentré chez moi, je retombais et cédais de nouveau à Internet.


La racine profonde: la Luxure et le Qing (émotion)

J’ai compris très tôt que la racine profonde de mon addiction aux divertissements des gens ordinaires sur Internet était la luxure. Des séances de fitness à l’alimentation gourmande, la luxure était l’origine de nombreuses choses qui me poussaient à céder et à chuter. Une fois, je me suis dit : " Pourquoi ne puis-je pas arrêter de lire des romans en ligne, de regarder des spectacles et d’écouter la musique des gens ordinaires ? " La réponse a été la luxure et le qing.


J’ai examiné les personnages de fiction et les intrigues qui sollicitaient ma mentalité humaine, tels que les héros gangsters apparemment cool, les beautés lascives et les scènes de fusillades. Tout cela immergé dans la luxure et la violence. Creusant plus en profondeur, j’ai réalisé qu’ils étaient de la matière dégénérée dans d’autres dimensions qui plaisaient à mes notions humaines et au karma de pensée en résultat de mon exposition prolongée à l’Internet.


Le Maître nous a donné cette indication :

" De nos jours, non seulement les gens ne pensent plus qu’à leur profit, mais aussi certains d’entre eux ne reculent devant rien, ils font n’importe quoi pour de l’argent : meurtre, assassinat, tueur à gage, homosexualité, drogue, etc. – tout est possible. " (Zhuan Falun)


Après avoir vécu pendant longtemps comme une personne ordinaire, j’ai commencé à voir les mauvaises choses—tels que le meurtre, la violence et la pornographie—comme bonnes. Bien qu’en surface je ne les admettais pas, j’avais tendance à reconnaître qu’elles étaient tentantes et satisfaisantes.
Maître a dit : " Si vous trouvez que cette phrase est juste, eh bien elle s’installe tout de suite en vous. Elle se greffe sur votre gong ; " (Zhuan Falun)


Un incident m’a réveillé

Un jour, j’ai parlé pour la première fois du Falun Dafa à une amie que j’avais rencontrée sur le net. Elle n’a pas dit grand-chose à ce moment-là, mais petit à petit, elle a cessé de communiquer avec moi. Nous avions été de bons amis sur Internet. Je m’étais attaché à elle et la considérais même comme plus importante que ma famille et mes amis dans la vraie vie. Les mois où je passais du temps à discuter avec elle sur Internet, j’étudiais rarement le Fa et parfois je ne le faisais que deux fois par semaine. Quand j’ai essayé de regarder à l’intérieur, j’ai été capable de trouver la luxure et les émotions dans mon cœur. Mais souvent je me mentais à moi-même : " Je suis pour l’instant incapable de me débarrasser de la luxure et des émotions. Donc laissez-moi continuer et chercher d’autres choses à cultiver à la place ". En fait, je faisais juste semblant de cultiver.


Maître nous a enseigné :

" S’attacher à la luxure ne diffère pas du vice, en récitant les écrits ils lancent des regards de voyeurs, ils sont très loin du Dao, ce sont des hommes ordinaires pervers. " (" Abstinences pour les pratiquants " tiré de Points essentiels pour avancer avec diligence)


Un jour, j’ai été submergé par un sentiment de tristesse quand, tout d’un coup, j’ai pensé : " Je dois étudier le Fa. Je ne peux plus vivre comme ça ". J’ai alors repris ma lecture quotidienne du Fa.
Dans le même temps, mon amie d’internet a continué à prendre ses distances et finalement a coupé toute communication avec moi. J’étais incapable de laisser tomber et continuais à la taquiner mais sans résultat.


Après un bon moment, j’en suis venu à apprendre qu’elle avait eu quelques tribulations, donc j’ai décidé à nouveau de lui parler de Dafa. À ce moment-là, j’ai senti le Qing que j’entretenais se dissiper tout d’un coup. Les larmes ont coulé sur mes joues. J’ai réalisé que peu importait quel genre de relation prédestinée j’avais avec elle, je devais la mettre en contact avec Dafa, la relation prédestinée la plus sacrée de toutes.

Le Maître nous a révélé:

" En fait, les êtres humains sont passivement attachés au qing. Quand tu y es attaché, cela va créer toutes sortes d'attachements dans ta pensée. Avec ces attachements, toutes sortes de conceptions et même des conceptions dégénérées seront engendrées. Tu peux tout à coup aimer les traits particuliers d'une personne ou peut-être son apparence, et pendant longtemps tu aimes ces choses avec intensité et attachement ; il se peut aussi que tu aies une préférence pour l'attitude et les manières d'une personne, à la longue cela forme une conception et tu aimes précisément son comportement particulier. Alors comme cela devient graduellement de plus en plus fort, cette chose va dominer ta pensée. Quand tu aimes une certaine chose, cela devient une conception et devient de plus en plus intense. Si ton état mental est un état d'esprit dégénéré, graduellement cette pensée dégénérée va se développer, s'agrandir et devenir de plus en plus dégénérée. " (Enseignement du Fa à la Conférence de Fa de l'Ouest des États-Unis)


Après avoir lu ce paragraphe, j’ai su exactement quel avait été mon état d’esprit quand je m’étais entiché d’elle et d’Internet en général. Au début, je l’ai aimée pour la douceur de sa voix et sa gentillesse. Plus tard, j’ai aimé le fait qu’elle se souciait de moi et j’ai pensé que je devrais m’occuper d’elle en retour. Ensuite, cela a évolué en une obsession basée sur le qing. C’était semblable à comment j’étais devenu accro à Internet. Une fois que la matière déviée a pris forme dans d’autres dimensions, elle a commencé à contrôler mon esprit. Elle m’a conduit à une triste situation où, malgré que je ne trouvais rien de particulièrement utile ou intéressant, je n’arrêtais pas de me connecter à Internet sans pouvoir m’en libérer.


Bien qu’elle n’ait pas jusque-là ouvertement exprimé son opinion sur Dafa, je me suis demandé en moi-même : " En tant qu’être venu pour le Fa, elle n’a pas été réveillée par la vérité. Ce peut-être du fait du niveau limité de ma cultivation. " Par conséquent, j’ai décidé d’avancer plus diligemment dans ma propre cultivation. Je ne peux pas abandonner un être qui est venu dans ce monde avec une foi et un immense espoir dans Dafa. J’étais déterminé à bien faire tous les jours les trois choses. J’ai commencé à faire tous les exercices chaque jour, bien étudier le Fa, émettre les pensées droites avec un esprit ferme et concentré, et participer de tout cœur aux projets de Dafa.


Éliminer les attachements et sortir de l’ombre


Au début, le karma de pensé m’a rendu vraiment déprimé. Le qing dans mon cœur sanglotait et me suppliait de la contacter. J’ai enduré passivement la souffrance, et, quand j’ai été au plus bas, j’ai imploré : " Maître, s’il vous plaît aidez-moi ! " J’ai continué de répéter cela pendant un long moment, et la situation s’est graduellement améliorée. Quand elle est revenue, je n’ai pas arrêté de réciter encore et encore "Falun Dafa Hao ". Mon esprit est devenu de plus en plus clair, et un sentiment de bonheur a commencé à me submerger. Avec ma pratique quotidienne et mon étude du Fa, j’ai été en mesure de m’extirper de l’ombre du passé. Cela m’a aidé à consolider ma détermination à avancer encore plus diligemment.


Plus tard, quand mes attachements—tels que la luxure, le besoin pressant d’aller sur Internet, la pensée de mentir et le désir de me faire plaisir avec la nourriture et de me goinfrer—sont venus interférer, j’ai pensé : " Est-ce que cela résoudrait vraiment tout si je m’abandonnais à une satisfaction temporaire ? Le plaisir d'aujourd’hui sera la cause du karma futur. Cela ne créera-t-il pas des difficultés supplémentaires dans ma cultivation ? "


" Dans le passé, je succombais au désir de discuter avec elle sur Internet et me sentais heureux quand elle me flattait. Qu’avais-je obtenu à la fin quand elle m’avait soudainement tourné le dos ? Jusqu’où allais-je dévier sur la pente descendante dans ma cultivation si je choisissais l’éphémère plaisir présent ? Comment pouvais-je échanger mon statut de cultivation obtenu tout au long de ces nombreuses années passées pour les satisfactions éphémères du présent. "


Avec cette pensée, mon cœur s’est apaisé.


Selon ma compréhension, c’est le pouvoir du Maître et sa bénédiction qui ont élevé et transformé les petits disciples de Dafa en de jeunes disciples. À partir de maintenant, nous devons être responsables de nos propres comportements alors que nous nous cultivons. Au stade final de la rectification de Fa, les jeunes pratiquants de Dafa qui sont obsédés par Internet et l’interférence devraient immédiatement se réveiller et commencer à avancer avec diligence. Ne soyez pas négligents en matière de cultivation.


Version anglaise :
A Young Practitioner Overcomes Internet Obsession Through Diligent Cultivation


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.