Faire preuve de bienveillance en approchant les gens

Depuis 2005, j'ai informé le public face à face à propos du Falun Dafa et de sa persécution par le Parti communiste chinois (PCC). J'ai fait de mon mieux pour me mettre à la place des autres en les approchant. Cela s'est avéré très efficace. Ce qui suit sont quelques-unes de mes expériences.


Un morceau de carton

Par une chaude nuit d'été de juillet 2017, j'ai vu des gens se détendre à un coin de rue où il y avait des bancs de pierre encore brûlants du soleil de la journée. J'ai sorti deux morceaux de carton et en ai tendu un à un homme debout non loin pour qu'il s’asseye. Il était reconnaissant et s'est assis à côté de moi.


Il m'a dit qu'il était de la campagne et avait acheté un appartement en ville. J'ai compris qu'il n'était pas un simple paysan et devait être un fonctionnaire du PCC. Il m'a dit qu'il avait rejoint le PCC pour des raisons de commodité. Alors je lui ai demandé s'il savait quelque chose à propos de Falun Dafa. Il s'est avéré que oui, et il a noté que de nombreux pratiquants avaient été arrêtés. J'ai continué en lui disant comment les pratiquants de Falun Dafa se conduisent selon les principes d'Authenticité-Bonté-Patience, comment ils pensent d'abord aux autres quand des conflits surviennent, et comment ils cherchent en eux-mêmes toute insuffisance qu'ils peuvent avoir.


Il était très impressionné. J’ai continué à lui en dire davantage à propos de la conduite des pratiquants de Falun Dafa. J'ai raconté comment femme avait trouvé 60 000 yuans dans la rue tôt le matin, mais elle l'a les a rendus au propriétaire sans même accepter de récompense. J'ai mentionné les pratiquants que je connais qui n’emportent pas de fournitures de bureau de leur travail pour leur utilisation personnelle. Pendant plus d'une heure, je lui ai raconté de nombreuses histoires touchantes à propos des pratiquants de Falun Dafa et mes propres histoires de cultivation. Il écoutait attentivement.


Quand j'ai eu fini, il a commenté: "Je suis très touché. Ce que font les pratiquants de Falun Dafa dans la société actuelle, seuls des immortels peuvent le faire. " Puis, il a sorti son téléphone portable et m'a montré qu'il venait de prendre sa retraite en tant que maire d'une ville de niveau cantonal.


Il a parlé de la corruption en Chine. Il a dit que les fonctionnaires à tous les niveaux essayaient d’empocher l'argent du gouvernement et que la campagne anti-corruption ne faisait qu'effleurer la surface. Il a dit qu'il avait à présent une opinion différente du Falun Dafa. Il se rendait compte qu'il avait subi un lavage de cerveau et m'a encouragé à clarifier les faits à davantage de gens.


Il a ajouté que même s'il avait été induit en erreur, il n'avait jamais arrêté de pratiquants de Falun Dafa, car il ne les avait jamais vus commettre de crimes. Bien qu’ayant reçu une indication à propos d’une responsable locale, il disait juste à ses subordonnés de faire comme s’ils ne voyaient rien lorsqu'ils allaient chez elle.


Après quoi, j'ai demandé s'il quitterait le PCC. Cela ne lui posait aucun problème. J'ai aussi demandé s'il apprendrait Falun Dafa. Il a dit ne pas y être prêt mais qu'il garderait à l'esprit que " Falun Dafa est bon " et "Vérité-Bonté-Patience est bon".


Après avoir parlé pendant plus de deux heures, je l'ai encouragé à passer le mot quand il le pouvait, surtout dans son réseau, et aussi à leur demander de ne pas persécuter les pratiquants. Il était d'accord et a souhaité pouvoir discuter de nouveau avec moi dans le futur.


Débarrasser de vieux meubles

Un jour, en passant près d’un appartement j’ai entendu des gens se disputer. La personne qui venait d’emménager avait trouvé de vieilles chaises dans la pièce et insistait pour que l'occupante précédente les enlève immédiatement. Mais la femme, qui était professeur d'université, ne pouvait pas le faire.


J'ai immédiatement offert d’aider en vendant les chaises pour elle. Elle était très contente et a dit qu'elle ne voulait aucun des bénéfices. En fait, je connaissais un propriétaire d'entreprise qui avait besoin de chaises comme celles-ci, alors je l'ai appelé. Il est venu, il a payé 100 yuans et a emmené les chaises.


Ensuite, j'ai pris l'autobus pour apporter l'argent à cette enseignante, mais elle n’en a pas voulu. Je lui ai fait savoir que j'étais un pratiquant de Falun Dafa et que nous essayons d'aider les gens quand nous le pouvons. Je lui ai aussi appris les faits concernant Dafa et les démissions du PCC.


Elle hochait la tête tandis que je parlais. Elle a dit que la moralité était allée à vau-l’eau sous le régime communiste. Elle a accepté de quitter le PCC et de prendre mes documents d'information pour les faire circuler.


Mots aimables

Un soir, je suis passé devant un camion garé dans la rue. Un homme de la campagne vendait de la pastèque. Il en vendait trois pour dix yuans. Je suis allé le voir et j'ai commenté : "C'est trop peu. Ce n'est pas facile de cultiver ces pastèques. "


Il a répondu : "C'est la première fois que j'entends des mots pareils. Je suis très touché !" Il m'a invité à m'asseoir pour discuter. Il a même amené une chaise du marchand ambulant installé à côté de lui.


Je lui ai parlé des faits concernant Falun Dafa et de l'importance de quitter le PCC. Après avoir parlé pendant deux heures il voulait encore en entendre plus. Il a dit qu'il avait trouvé ce que j'avais à dire très convaincant.


Il était presque minuit et il n'avait pas encore dîné. Je l'ai poussé à aller manger, mais il a dit que m'écouter était plus important. Il m'a invité à revenir le lendemain.


Le lendemain matin, je lui ai apporté des documents d'information. Il les a acceptés avec joie et m'a offert une pastèque. Je lui ai payé cinq yuans, mais il a refusé de les prendre. Il a dit: "Vous m’en avez tant dit que je vous offrirais tout le melon que j'ai dans mon camion si vous le souhaitez." Il avait les larmes aux yeux, et moi aussi. Il a promis de partager les matériaux avec d'autres dans son village.


Version chinoise :
从细微处为他人着想讲真相

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.