Cultiver constamment sans s’inquiéter ni aller aux extrêmes

Le Maître nous a enseigné :

" Dans le bouddhisme on dit : "Utilisez pleinement le temps de cette vie ; si vous ne cultivez pas maintenant, quand le ferez-vous? " J’espère qu’une fois rentré à la maison, chacun de vous utilisera au mieux son temps pour cultiver réellement. " (Zhuan Falun)


En lisant ces mots, j'ai compris que je devrais consacrer plus de temps à l’étude du Fa et trouver par quels moyens clarifier plus efficacement la vérité.


Au cours des dix dernières années, j'ai constamment cherché à trouver suffisamment de temps pour bien faire les Trois Choses. À cette fin, j'ai arrangé ma vie de manière à manger une nourriture simple, marcher à vive allure, et dormir très peu.


Même si c'était une bonne chose pour moi de m'efforcer de suivre les critères du Fa, je vivais aussi constamment dans la crainte de faire quelque chose de mal. Ainsi, je me sentais épuisé, pressurisé et tendu tout le temps, rendant difficile d’arriver à terminer quoique ce soit.


Un jour, je me suis demandé: " Où est donc le problème fondamental ?" Quand j'ai regardé à l'intérieur, j'ai remarqué que je ne comprenais pas le Fa de façon rationnelle, et que je n’arrivais pas à équilibrer les différents aspects de ma vie. Cela m'a amené à aller à l'extrême dans ma cultivation-pratique.


Voici quelques enseignements que j'aimerais partager avec vous, après avoir regardé à l'intérieur.


Saisissez le temps de cultiver mais ne vous inquiétez pas

Je comprends à présent que nous devons chérir le temps qu'il nous reste à cultiver. Cependant, nous ne pouvons pas faire les choses à la hâte, comme lire rapidement un chapitre de Zhuan Falun, sans savoir ce que nous lisons. Nous ne pouvons bien étudier le Fa que quand nous avons l'esprit calme et dispos.


Si nous avons toujours un esprit tendu, et que constamment nous sommes en train de comprimer le temps dans notre planning pour faire les Trois Choses, ou ignorons le besoin de nous reposer et de nous alimenter correctement, nous serons inévitablement stressés et anxieux, ce qui rend difficile d’avoir l’esprit serein en étudiant le Fa.


Si votre conscience principale n'est pas concentrée en étudiant le Fa, alors qui étudie le Fa ? Cela pourrait-il être votre Conscience secondaire ou une autre forme de vie? Est-ce une question triviale ? Être stressé et anxieux sont des attachements humains, et ils devraient tous deux être éliminés.


La cultivation exige d'étudier le Fa, d'émettre des pensées droites et de sauver les êtres avec compassion. Pour ce faire, les pratiquants doivent avoir un esprit calme et serein, être patients et toujours prévenants envers les autres.


Même si nous devons être stricts avec nous-mêmes, nous ne devrions pas toujours craindre de faire des erreurs ou être trop précautionneux.


Maître a dit :

"Vous vous inquiétez pour tout ce que vous faites, je pense que vous ne devriez pas être si attaché. C'est vraiment difficile d'équilibrer cette relation : si vous y pensez beaucoup, c'est un attachement; si vous y réfléchissez un petit peu, vous avez apparemment peur de faire quelque chose de mal. Je ne pense pas qu’il soit nécessaire d’en arriver au point d’avoir l’esprit tendu. Donc chaque fois que nous faisons quelque chose, pour ce qui est des choses ordinaires, nous savons tout de suite si elles sont bonnes ou mauvaises." (traduit de l’anglais, " Explaining the Content of Falun Dafa")


et aussi

" La cultivation et la pratique du qigong sont exactement à l’opposé des exercices sportifs, les mouvements ne doivent pas être violents ; s’il y a des mouvements, ils sont doux, lents et arrondis, ils sont très ralentis, on peut même être immobile et statique. " (Zhuan Falun)


Je me suis éveillé au fait qu’on a besoin de mettre son cœur dans la cultivation, de ne pas faire les choses comme des gens ordinaires. Si vous trouvez que vous êtes toujours occupé, fatigué et agité, alors vous devez absolument ajuster votre façon de penser.


Je connais des pratiquants locaux qui sont très occupés. Cependant, cela n'équivaut absolument pas à être diligent dans la cultivation. Leurs " occupations " peuvent être une forme d’interférences de la part des forces anciennes. Nous devons fermement éliminer tous les arrangements que les forces anciennes ont préparés pour nous.


Le Maître nous demande de cultiver nos cœurs en étudiant le Fa, en envoyant des pensées droites et en sauvant les êtres. Il ne nous demande pas de faire les choses des gens ordinaires.


Dans Son poème : "Agir avec intention ", Maître dit :

" Construire des temples, vénérer des dieux, que d'occupations,
Sans savoir que ces choses intentionnelles ne servent à rien ;
Ignorant et perdu dans l'illusion, rêver du chemin vers le paradis de l'Ouest,
C'est marcher dans la nuit en tâtonnant aveuglément pour pêcher la lune dans l'eau."


N’allez pas aux extremes

J’ai remarqué que parfois j’allais d’un extrême à l’autre. Par exemple, en cherchant à "saisir le temps de cultiver ", j’essayais de faire compter chaque seconde. Cependant, il ne m’a pas fallu longtemps pour réaliser qu'il était très difficile d'équilibrer mes relations au jour le jour. Cela montre que je ne comprenais pas le Fa de façon rationnelle.


Le Maître a expliqué :

" À cause des différences de compréhension des disciples, une partie des disciples passe toujours d’un extrême à l’autre, chaque fois qu'ils lisent le Fa que j’ai écrit, ils agissent avec radicalisme, causant ainsi de nouveaux problèmes." (" Points essentiels pour un avancement diligent ")
Maître nous a enseigné :

En cultivant et pratiquant dans la société des gens ordinaires, si vous n’allez pas aux extrêmes, il est facile de bien traiter les gens ordinaires au niveau de la forme.” (Enseignement du Fa à la Conférence de Fa de New York à l’occasion du 25e anniversaire de la transmission à grande ampleur de Dafa)


Maître a dit aussi :

“…c’est justement parce que ces derniers vont souvent le faire à l’extrême et obtenir des résultats opposés”( “Enseignement du Fa à la conférence de Fa de New York 2015 “)


Faites les choses naturellement

Dans le but d’atteindre un objectif précis que je m’étais fixé à moi-même, je m’asseyais et j’établissais un plan d’action. Puis je décomposais mon objectif principal en objectifs plus modestes, que je m’efforçais d’atteindre.


Avec cette méthode je suis resté concentré jusqu'à un certain niveau. Cependant, d'un point de vue plus élevé, j'ai remarqué qu’un trop grand nombre d'objectifs ou bien trop d’ objectifs détaillés pourraient finir par devenir des obstacles sur le chemin.


Par exemple, un de mes objectifs était de lire une conférence par jour dans Zhuan Falun. Cependant, j'ai remarqué que certains jours j'étais plus occupé que d’autres. Les jours où j'accomplissais mon objectif, je me sentais vraiment bien dans ma peau. Les jours où je n'avais pas lu une conférence, j'ai constaté que j'étais anxieux et stressé. Mes humeurs fluctuaient constamment, rendant difficile d’avoir un esprit paisible.


Je me suis rendu compte à un moment donné que non seulement mon esprit était semblable à celui d'une personne ordinaire, mais que mes pensées droites faisaient gravement défaut. Ma pensée et mes actions ne reflétaient pas l'attitude solennelle d'un disciple de Dafa.


Maître a dit :

" C’est pourquoi, dans la cultivation et la pratique, on dit toujours qu’il faut laisser les choses suivre leur cours naturel ", "En réalité, le développement de la science humaine suit aussi les arrangements historiques, et si vous voulez de votre propre initiative atteindre tel ou tel but, vous n’y parviendrez pas." (Zhuan Falun)


Je me suis finalement éveillé au fait que l’on a besoin de comprendre les principes de Fa naturellement, et de se débarrasser du désir d'atteindre intentionnellement tel ou tel but.


En suivant les enseignements du Maître, en croyant que le Maître a tout arrangé pour nous, et en faisant confiance à la puissance du Fa, nous serons naturellement aidés par les divinités et nous réaliserons plus facilement la tâche à accomplir.


Par exemple, si nous prévoyons de clarifier la vérité sur un site touristique fréquenté par les Chinois du continent, il ne faut pas se dire : "Aujourd'hui, mon objectif est de conseiller à 30 personnes de quitter le Parti communiste chinois et ses organisations affiliées".


Sans but précis, il est possible que nous puissions même dépasser ce que nous pensions initialement possible, car nous ne serons pas alourdis par nos intentions humaines, ce que les forces anciennes considèrent comme des failles. Je pense qu'il vaut mieux faire confiance au Maître et au Fa que de se fixer des objectifs arbitraires.


La cultivation n’est pas une course contre le temps

Le Maître dit dans Zhuan Falun :

" La cultivation et la pratique sont un long processus, un processus qui consiste à supprimer graduellement vos attachements ; cependant vous devez rester d’une stricte exigence envers vous-même."


Bien que le Maître nous demande d’être exigeants envers nous-mêmes, il nous est également nécessaire de comprendre les principes de Fa de façon rationnelle et de ne pas aller aux extrêmes.


C'est seulement en nous assimilant au Fa et en nous débarrassant des attachements humains que nous pouvons avoir une grande sagesse, un esprit serein, et accomplir vraiment notre mission sacrée sur Terre !


Version en anglais :
Cultivating Steadily, Without Worrying or Going to Extremes

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.