La 15eme Conférence israélienne de partage d’expériences de Falun Dafa à eu lieu àTel Aviv

La 15 ème conférence israélienne de partages d’expériences de Falun Dafa s’est déroulée le 4 novembre à Tel Aviv. Plusieurs pratiquants venus de l’étranger ont également assisté à la conférence et contribué à son succès

 

Quatorze pratiquants ont partagé leurs expériences de la pratique de Falun Dafa (également appelé Falun Gong) et comment ils ont amélioré leurs façons de penser et leur comportement selon le principe Authenticité-Bonté-Tolérance. Ils ont aussi rendu compte des différentes façons dont ils se sont élevés en sensibilisant largement sur la persécution en Chine


Regarder en soi et ne pas blâmer les autres

Un pratiquant depuis trois ans a partagé :

" Pendant une longue période de temps, j’ai eu des conflits incessants avec un compagnon de pratique et bien des fois, j'ai regardé à l’extérieur lors de nos conversations et l'ai blâmé. Cependant, suite à une de nos conversations, j’ai commencé à regarder en moi pour trouver mes attachements et l’ai appelé pour partager l’attachement que j’avais découvert chez moi. Le conflit a alors été résolu. Plus tôt je m'examine moi-même au début d’un conflit, plus vite le conflit est résolu. "


Cultiver au travail

Une ancienne pratiquante a partagé son expérience de cultivation au travail et comment elle a été confrontée à un moment difficile lorsque l’un de ses collègues l’a critiqué de manière irrespectueuse.


Elle a partagé : " Habituellement, lors des réunions du personnel, lorsqu’une personne est critiquée, cette personne commence à se justifier et rejette le blâme autour d’elle. Une fois, quelqu’un m’a critiquée négativement lors d’une réunion du personnel et j’ai répondu : " Merci. " Après la réunion, il s’est approché et m’a demandé : " Je ne comprends pas, est-ce que tu blaguais ou est-ce ce que tu as voulu dire ?"


J’ai répondu que je le remerciais sincèrement pour la critique et que, comme il le savait, je pratique Falun Dafa, qui m’enseigne non seulement à ne pas me mettre en colère face à une personne qui me critique mais à la remercier sincèrement. Une autre personne d’un autre service a entendu mes propos. Elle est alors venue me trouver pour me demander où elle pouvait lire de telles choses, je lui ai alors donné le livre Zhuan Falun, que je garde toujours dans un tiroir de mon bureau.


Chercher des preuves solides

Une pratiquante, qui a commencé il y a quatre ans, a partagé que durant de nombreuses années, elle avait cherché une voie véritable, bien qu' ayant grandi dans l’athéisme et une manière scientifique de penser . Lorsqu’elle a commencé à pratiquer Falun Dafa, elle a réalisé qu’elle avait trouvé ce qu’elle avait cherché durant toutes ces années. Cependant, elle est passée par un processus déchirant de toujours chercher une « preuve incontestable » allant dans le sens des critères sceptiques avec lesquelles elle avait grandi.


Un certain événement l’a amené à examiner son comportement tout entier et elle a pris conscience que sa cultivation dans Falun Dafa était la chose la plus intéressante et la plus importante dans sa vie. Dés qu’elle a changé son point de vue et ses priorités, de nombreuses choses autour d’elle sont devenues plus harmonieuses, y compris des situations impliquant sa famille et son travail.


Eliminer l’égo et coopérer amène la réussite d'un projet

Une autre pratiquante a partagé comment elle a décidé de se porter volontaire comme coordinatrice pour mettre en place le site Internet Shen Yun en langue russe. Elle a déclaré qu'obtenir la responsabilité de cette tâche l’a émue aux larmes, mais que plus tard, elle en a été distraite par la peur de la critique, de l’échec et d’être impliquée dans des conflits.


" J’ai réalisé que j’avais peur des critiques depuis l’enfance. J’ai grandi sous l’influence d’un régime communiste et la critique était utilisée comme un outil pour réprimer la personnalité. " Elle a ajouté : " À cette période, j’ai développé le concept que mieux valait éviter les critiques, puisque c’était déplaisant et douloureux. "


Elle a pris conscience que pour les pratiquants de Falun Dafa, la critique est bonne. Cela permet à quelqu’un de regarder en soi, de découvrir ses insuffisances et de s’améliorer.


Lorsqu’elle et l’équipe de langue russe qui s'était portée volontaire depuis différents pays du monde ont mis leurs egos de coté et établi une bonne coopération, le projet a fini par réussir en un temps relativement court.


Surmonter l'esprit d'ostentation, l’agressivité et les sentiments négatifs envers les autres

Un pratiquant ukrainien a partagé à propos des “épreuves” qu’il a traversées lorsqu’un homme a tenté de l’empêcher de distribuer des matériaux d’informations dans une zone bondée. L’homme a montré de l’agressivité, a haussé le ton et s’est vanté qu'il allait " s'occuper " de ce pratiquant. Face à ce tyran, le pratiquant (qui avait été un tyran lui-même) a ressenti le besoin de se mettre en avant et de vanter ses capacités physiques, mais comme il étudiait Falun Dafa durant plusieurs années, il a pensé qu’il devait se comporter selon Authenticité-Bonté-Tolérance et ne pas riposter face à cette personne ou se mettre en avant.


Lorsqu'il a rencontré cet homme la fois suivante, il a maîtrisé son emportement et a souri, mais dans son cœur, il y avait toujours un sentiment de rivalité et un désir de riposter et de montrer sa force. Cependant, la fois d'après, il a été bel et bien capable de supporter les insultes et a souri à l’homme du fond de son cœur. Cette personne ne l’a plus jamais ennuyée.


Une autre pratiquante a partagé comment elle a décidé d'endosser la coordination afin d'améliorer le contenu de la version chinoise d' Epoch Times pour qu'elle convienne mieux aux touristes, étudiants et hommes d’affaires.


Lire les articles de partage de la conférence encore et encore

Une pratiquante a partagé qu’après chaque conférence, elle prend le recueil des partages d’expérience et lit de nouveau les partages écrits par les pratiquants, parfois plus d’une fois, pour découvrir là où elle peut s’améliorer. Parois, même quelques années plus tard, elle découvre qu’elle est capable de mieux comprendre les choses et plus profondément qu’auparavant. Cela l’aide aussi à mieux connaître les pratiquants, et à se sentir ainsi plus proche d’eux.


Lire les expériences encore et encore rend l’effort d’assister aux conférences encore plus précieux. "Plus je lis les expériences des compagnons de pratique, plus je vois les bénéfices de la conférence " a-t-elle conclu.


Version anglaise :
Israel: 15th Falun Dafa Experience Sharing Conference in Tel Aviv


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.