Une enseignante du Liaoning condamnée à une peine de prison pour avoir écrit une lettre à la police

Une enseignante de 46 ans de la ville de Shenyang a récemment été condamnée à 3 ans et demi de prison pour avoir écrit une lettre à la police et l’avoir exhorté à cesser de participer à la persécution du Falun Gong - discipline spirituelle basée sur le principe de Vérité-Bonté-Patience - par le régime communiste chinois.


Mme Han Qing attribue au Falun Gong le fait d’avoir retrouvé la santé et de lui avoir permis d’avoir un enfant. Aussi n'a-t-elle jamais hésité à dire aux gens que le Falun Gong n’était en rien ce que décrivait la propagande d'état.


La police a arrêté Mme Han le 3 novembre 2016 après avoir été informée qu'elle distribuait des calendriers portant des informations sur le Falun Gong. Ils l'ont libérée sous caution le 9 décembre.
Mme Han a écrit une lettre à la police locale début avril 2017. Elle a partagé son expérience personnelle de la pratique du Falun Gong et a exhorté la police à cesser de le persécuter. Elle a ensuite appelé Zhao Wei (chef adjoint du Bureau local de la sûreté intérieure) et a également demandé le retour des articles confisqués à son domicile lors de l'arrestation de novembre (Comprenant son ordinateur, ses manuels et ses plans de cours).


Zhao lui a demandé de venir le voir au département de la police local. Mme Han s’y est rendue le 5 avril, pour finalement être traînée dans la salle d'interrogatoire dès son arrivée.


Zhao a dit qu'ils devaient la ramener en garde à vue parce pour leur avoir écrit la lettre, sur ordre de son patron, Li Wei, chef du Bureau local de la sûreté intérieure.


On a appris début novembre que Mme Han a été condamnée à 3 ans et demi par le tribunal de district de Liaozhong. Elle fait à présent appel de son cas.


Version chinoise :
辽宁沈阳辽中区优秀教师韩清被诬判

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.