Une heureuse rencontre dans une boulangerie

Falun Dafa enseigne à penser d'abord aux autres. Ce qui suit est mon expérience de la façon dont j’ai pu faire preuve de compassion et présenter le Falun Dafa à quelqu'un.


Une fois je me suis arrêté pour acheter des gâteaux. Le boulanger était un homme âgé - 70 ans passés probablement . Il a préparé les gâteaux, et a dit que je lui devais huit yuans. Je lui ai tendu un billet de 10 yuans.


Il m’a rendu 10 yuans de monnaie.


Je lui ai dit : " Vous me rendez trop. "


Il a fermement répliqué : "Je vous ai rendu le montant exact. "


J’ai pensé que peut-être il ne me comprenait pas alors j'ai essayé d'expliquer qu'il m'avait rendu trop d'argent.


Il paraissait en colère et a dit: "Je fais ce métier depuis de nombreuses années. Je ne fais pas d'erreur. Pourquoi en doutez-vous ? Vous donnez de moi une mauvaise opinion ! "


Puis il a déchiré l'argent et me l’a jeté à la figure.


Sa réaction m'a pris au dépourvu. J’étais en train de faire une bonne action en sa faveur, mais il ne l'appréciait pas.


Je savais que les gens me regardaient et je me suis senti gêné. Puis je me suis souvenu de ce que dit le Maître :

" N'argumentez pas quand d'autres insistent et argumentent
Chercher la cause à l’intérieur c'est le xiulian
Plus on explique, plus le cœur devient lourd
En étant franc et ouvert, sans attachement, apparaît la clairvoyance "
( " N’argumentez pas " de Hong Yin III)


Je me suis vite calmé et suis retourné à mon shopping.


Le conducteur qui m'a suivi

En rentrant chez moi, j'ai remarqué qu'une voiture me suivait. J’ai regardé directement le conducteur, donc il a arrêté sa voiture et est sorti pour me saluer.


Il a dit : "Je vous ai suivi pendant un bon moment. "


" Pourquoi me suivez-vous? " ai-je demandé.


" Mon nom est Huang, " a-t-il dit. " J'ai assisté à ce qui s’est passé alors que vous achetiez les gâteaux. Vous vous êtes bien comporté envers cet homme qui était tellement en colère contre vous qui vouliez lui faire économiser de l'argent. Je suis curieux de savoir pourquoi vous avez agi comme ça et je vous ai suivi, dans l'espoir de pouvoir parler avec vous. Je ne voulais pas vous faire peur ".


J’ai éclaté de rire et lui ai dit : " Je pratique le Falun Dafa et les pratiquants pensent toujours aux autres en premier. Je ne voulais pas contrarier davantage le vieil homme, pas plus que je ne voulais causer tu tort à ses affaires. J'ai donc choisi de partir tranquillement ".


M. Huang était un homme d’une cinquantaine d’années à l’apparence saine. " Nous vivons tous les deux dans le même quartier, " a-t-il dit : "Je peux vous ramener chez vous. "


Par la suite, j’ai souvent eu l’occasion de voir M. Huang. Il en est venu à réaliser que le Falun Dafa est bon et les pratiquants de Dafa de bonnes personnes. Finalement, il a commencé à le pratiquer lui-même. Nous lisons à présent les enseignements de Dafa ensemble; il est devenu un pratiquant diligent.


Version anglaise :
A Serendipitous Encounter at a Bakery

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.