Un détenu condamné à mort chérit le Falun Gong

J’ai été arrêté il y a de nombreuses années pour avoir surfé sur le site officiel internet du Falun Gong (également connu sous le nom de Falun Dafa), pratique spirituelle persécutée en Chine depuis 1999.


Les autorités m’ont mis dans un centre de détention et plus tard dans un camp de travaux forcés pendant deux ans. Lorsque j’étais dans le centre de détention, j’ai rencontré un détenu condamné à mort. Sa magnifique compréhension du Falun Gong m’a stupéfait.


Je suis arrivé dans le centre de détention tard dans la journée. Dans la cellule, chacun était étendu silencieux, excepté trois personnes. Deux étaient des détenus en charge de la cellule. Le troisième semblait avoir le même statut mais était menotté et enchainé comme un criminel.


Après avoir appris que j’étais un pratiquant de Falun Gong, la personne enchainée m’a demandé pourquoi les pratiquants de Falun Gong s’étaient immolés par le feu, Place Tiananmen, en 2001.


Je ne voulais pas déranger les autres dans leur repos et lui ai juste demandé de réfléchir soigneusement à qui avait filmé l’incident et l’avait diffusé de façon répétée dans tous les médias d’état.


Tôt, le lendemain matin, un détenu responsable m’a fait travailler avec les autres détenus à la fabrication de papier monnaie pour les personnes décédées. J’ai refusé parce que je n’avais commis aucun crime et n’étais pas supposé être là.


Ce détenu a immédiatement commencé à crier après moi. Plusieurs autres m’ont entouré. J’ai réalisé que chacun, y compris le détenu responsable, attendaient que l’homme enchainé réagisse.


Comme il me regardait et ne disait rien, ils m’ont laissé tranquille et sont retournés travailler.


Démystifier un canular

Je me suis assis dans un coin et méditais alors que l’homme enchainé a commencé à fumer. Je me demandais comment il pouvait se comporter comme le chef ici, alors que les détenus responsables devaient travailler. Cette salle était connue comme étant la plus stricte du centre de détention et détenait les criminels.


Le lendemain, après le petit-déjeuner, l’homme enchainé m’a dit : "Tu m’as demandé de réfléchir soigneusement sur la vidéo de l’auto-immolation place Tiananmen. Je l’ai fait toute la nuit dernière et je n’ai toujours aucune piste. Explique-moi cela. "


Je lui ai expliqué que l’incident avait eu lieu à un moment où l’ancien dictateur chinois Jiang Zemin rencontrait tant de résistance qu’il ne pouvait presque plus continuer la persécution. Jiang avait besoin de quelque chose lui permettant de dépeindre les pratiquants de Falun Gong comme les criminels les plus impardonnables de sorte à pouvoir justifier et continuer sa campagne.


Lui et son régime ont alors mis en scène l’incident de l’auto-immolation pour inciter le public à la haine contre les pratiquants de Falun Gong. La vidéo a alors été diffusée toute la journée et la pratique a été fortement critiquée par tous les principaux médias (contrôlés par l’état).


J’ai pointé les passages suspects dans la vidéo. " Tiananmen est une grande place. Comment la police a-t-elle pu disposer d’autant d’extincteurs presque instantanément s’il s’agissait vraiment d’un incident imprévu ? "


" L’homme qui s’est immolé par le feu—ses vêtements étaient terriblement brulés, mais ses cheveux et la bouteille d’essence entre ses genoux étaient intacts. Alors qu’il criait des choses au sujet du Falun Gong, un policier avec une couverture anti-feu attendait qu’il ait fini pour jeter sur lui la couverture, moment auquel le feu a été éteint."


" Avec tant de gros plans, il est difficile d’imaginer qu’il n’y avait pas déjà un caméraman posté là et attendant que l’incendie débute."


" La fillette aurait inhalé tant de fumée qu’elle avait besoin d’une opération de sa trachée. Comment aurait-elle pu chanter pour un journaliste à peine quatre jours plus tard ? "


Il a soupiré et s’est allongé sur son lit, " Le Parti communiste est en effet méprisable. Il m’a même trompé. Imagine combien de chinois ont été trompés."


Nous avons discuté pendant un moment. " Tu es un homme bon et Falun Gong est une bonne pratique. " a-t-il dit. " Je ne peux pas faire grand-chose pour toi, mais je te garantis que tu seras en sécurité dans ce centre de détention, même si tu es transféré dans une autre cellule. Je dirai quelques mots positifs pour toi et chacun fera ce que je dis. "


De nombreuses personnes m’ont entendu lui parler de l’incident de l’auto-immolation. L’homme enchainé a demandé à chacun de me traiter avec respect.


Trouver des soins

Un détenu m’a demandé si le Falun Gong pouvait soigner ses douleurs d’estomac. Je lui ai répondu que le Falun Gong est trop profond pour que je puisse le lui expliquer en quelques mots.


Je lui ai plutôt demandé de se souvenir de : " Falun Dafa Hao, Zhen-Shan-Ren Hao [Falun Dafa est bon, Authenticité-Compassion-Tolérance est bon]" Chacun a ri comme s’ils pensaient que ça ne pouvait pas être aussi simple.


Ce jour-là, j’avais le nez qui coulait. Je ne voulais pas paraître malade, sans quoi, je ne pourrai pas montrer aux autres les bénéfices de santé du Falun Gong.


J’ai demandé dans mon cœur à Maître Li Hongzhi (Fondateur du Falun Gong) de m’aider. Le lendemain, j’allais bien et j’étais énergique. L’homme enchainé m’a montré du doigt et a dit à chacun. " Regardez-le. Hier, il toussait et avait le nez qui coule comme certains d’entre nous. Maintenant, il va bien. Remettez-vous encore en question le pouvoir de guérison de Falun Gong? "


Ceux qui étaient enrhumés ont acquiescé. La personne souffrant de maux d’estomac m’a remercié : " Hier j’ai commencé à réciter la phrase et cela a marché ! Mon estomac va beaucoup mieux aujourd’hui. " Je lui ai dit de remercier le Maître.


Plus tard l’homme enchainé m’a parlé en privé et m’a montré ses poignets. " Regardes-les, " a-t-il dit. " Avec des menottes aussi lourdes, ils étaient terriblement rouges et enflés. Le médecin m’a dit que c’était à cause de la rouille. Aucun des médicaments que j’ai appliqué n’a fonctionné. J’ai récité la phrase que tu as mentionné hier et, regarde, mes poignets vont beaucoup mieux maintenant. "


Payer pour les dettes passées

Il m’a alors raconté ce qu’il avait fait auparavant avant de se retrouver là. Son nom est Qi Jie, et il a été condamné à la peine de mort pour avoir enlevé la personne la plus riche de la ville et en avoir assassiné une autre. Sa famille a fait appel pour lui, espérant qu’il puisse être gracié.


Il pensait qu’il méritait la peine de mort pour ce qu’il avait fait et a dit qu’il n’avait pas peur. La mort n’était seulement qu’une question de temps.


Il m’a alors raconté un rêve étrange qu’il avait fait. Il a vu une douzaine de Bouddhas dans le ciel et leurs yeux étaient fermés. Il a tenté d’en chatouiller un et le Bouddha a saisi son bras et l’a retourné.


J’ai ri et lui ai dit qu’il était très chanceux d’avoir fait un rêve avec des Bouddhas. " Cela signifie que tu as de la chance et que tu as une bonne fondation pour la cultivation. Peut-être devrais-tu pratiquer Falun Gong. Tant que tu es déterminé, le Maître t’aidera à changer ta vie, " lui ai-je dit.


J’espérais vraiment qu’un miracle se produise et que sa vie puisse être épargnée.


Le lendemain il est venu me trouver et m’a dit qu’il avait rêvé être poursuivi par des choses étranges tentant de le tuer.


" Les étranges créatures ont affirmé que je devais rembourser ce que je devais avant d’apprendre Falun Gong. Je leur dois probablement beaucoup et ne pourrai pas pratiquer, " a-t-il dit.
Je lui ai répondu que toute personne, peu importe les crimes qu’elle a commis—tant qu’elle n’a pas commis de crime contre Falun Gong—serait capable de pratiquer. " Le Maître du Falun Gong t’aidera tant que tu veux devenir une personne meilleure, " l’ai-je encouragé.


Le lendemain, il est venu et m’a demandé de lui enseigner le Falun Gong. Il ne se souciait pas de pouvoir être exécuté à tout moment. " Avoir pu te connaitre dans les derniers jours de ma vie est un honneur. Tu es venu pour moi. C’est le Maître qui a voulu que tu me présentes le Falun Gong, " a-t-il déclaré.


J’ai commencé à lui parler de ce que le Maître enseigne dans Zhuan Falun, le livre essentiel du Falun Gong. Pour ce dont je pouvais me souvenir, j’ajoutais qu’il s’agissait des paroles exactes du Maître. Pour celles dont je ne pouvais pas me souvenir exactement, je lui disais le sens général du passage et que ce n’était que ma compréhension à mon niveau.


Je lui ai expliqué qu’il pourrait avoir des compréhensions différentes en continuant la ‘cultivation’ et parvenir à différents niveaux.


Après avoir fini de lui parler du contenu de Zhuan Falun, il m’a dit qu’il avait toujours su qu’il attendait quelqu’un et quelque chose. Ce sentiment n’a pas disparu même au moment où il a été condamné à mort. " Je sais maintenant que la personne que j’attendais est Maître Li Hongzhi et que la chose que j’attendais est le Falun Gong " a-t-il dit.


Une toute nouvelle détermination

Il était très déterminé et diligent dans la pratique. Il m’a avoué qu’il n’était pas vraiment convaincu lorsqu’il avait dit n’avoir pas peur de la mort. Il acceptait simplement son sort. " Maintenant que j’ai débuté la pratique, je vois combien la vie d’un homme est précieuse. Si je ne suis pas exécuté, je pratiquerai certainement la cultivation durant le reste de ma vie " a-t-il dit.


De temps en temps, il m’interrogeait. À travers ces questions, je savais qu’il voulait obtenir une grâce pour sa condamnation à mort dans la pratique du Falun Gong.


A l’époque, je n’avais pas une compréhension claire sur cette question. Je voulais réellement qu’il réussisse dans son appel, mais j’éprouvais aussi des doutes. Regardant en arrière, j’aurais dû lui indiquer son attachement.


Chaque jour, Qi dormait mieux. Un jour, il m’a même dit qu’il s’était réveillé au milieu de la nuit et avait vu des fées célestes éparpillant des fleurs. " C’était absolument incroyable " a-t-il dit.


Une personne de notre cellule a été transférée dans une autre cellule. Qi lui a dit qu’il devait se souvenir que ‘Falun Dafa Hao’ [Falun Dafa est bon] et s’assurer d’aider les pratiquants de Falun Gong qui s’y trouvaient.


Alors que temps se refroidissait, Qi m’a dit devant tout le monde dans la cellule qu’il neigerait abondamment le jour où je quitterai le centre de détention.


Il a expliqué que c’était parce que les divinités savaient que j’avais été lésé et voulaient me réhabiliter. Le jour où les autorités étaient sur le point de me transférer dans un camp de travaux forcés, le vent soufflait si fort en rafales qu’il secouait la voiture et beaucoup de neige est tombée.


J’espérais que mes camarades de cellule se souviendraient de ce que Qi avait dit et réaliseraient que le Falun Gong avait vraiment été lésé.


Deux ans plus tard, j’ai été libéré du camp de travaux forcés. La première chose que j’ai faite après être rentré chez moi était de me rendre au domicile de Qi. Son épouse m’a raconté que Qi avait été exécuté plus d’un an plus tôt sans qu’elle en soit avertie.


J’étais triste en rentrant chez moi, mais j’étais aussi heureux pour Qi. Je savais qu’il avait acquis un bon futur grâce à sa pratique du Falun Gong.


Version anglaise :
A Death Row Inmate Treasures Falun Gong

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.