Clarifier les faits sur des sites touristiques du Royaume Uni

Estimé Maître, compagnons de pratique,

Au mois de mai de cette année je suis allée au Fahui de New York 2016 et j’ai entendu le Maître enseigner. Il est devenu encore plus clair pour moi que sauver les gens est notre responsabilité et que nous devons bien le faire. J’ai alors eu le souhait de sauver encore plus de gens.


Être plus diligente

Rétrospectivement, je suis constamment allée sur les sites touristiques pour parler aux gens du Falun Dafa ces dernières année. Je le faisais trois heures par jour sans relâche.


Après mon retour de la Conférence de Fa de New York, j’ai commencé à y rester cinq heures par jour. C’était très fatigant les premiers jours. Cependant, le Maître a dit qu'un pratiquant devrait être dans l’état d’esprit de " Prendre la souffrance comme de la joie." ("Faire souffrir le cœur et la volonté’’ de Hong Yin)


J'ai commencé à étudier d’avantage le Fa, lire Zhuan Falun, réciter des poèmes de Hong Yin IV et des sections de Zhuan Falun, tous les jours. En chemin pour les sites touristiques je récite habituellement Lunyu deux ou trois fois, ainsi que des poèmes de Hong Yin.


J'arrive sur le site vers 10h30, lorsque le volume de touristes est généralement à son maximum. Je ne peux pas être en retard parce que je ne veux pas manquer une seule personne prédestinée.


Peu importe le temps qu’il fait, je ne manque pas une journée. Je marche rapidement à côté des groupes de touristes. C’est comme une course contre le temps. Très souvent, je transpire et ma bouche est sèche, mais pour sauver les êtres, tous les efforts en valent la peine.

Quand je rentre chez moi avec 30 ou 40 ou même plus d'une centaine de noms de personnes ayant accepté de quitter le Parti communiste chinois (PCC) et ses organisations affiliées, je peux vraiment goûter le bonheur d’accomplir ses vœux.


Être bienveillant envers les guides touristiques pave la voie pour sauver davantage d’êtres vivants

Cambridge, avec son université de renommée mondiale, attire des touristes du monde entier chaque année, y compris de nombreux touristes chinois.


Les pratiquants locaux ont mis en place une zone dans le centre-ville où ils se réunissent pour clarifier les faits aux gens chaque semaine, en particulier aux touristes chinois. Certains d'entre nous mettent la musique de Dafa pour faire les exercices. D'autres distribuent des documents d'information de Dafa. Nous aidons aussi les gens à quitter le PCC, et /ou la Ligue de la jeunesse, et / ou les Jeunes Pionniers.


Pendant les vacances scolaires, de nombreux groupes de touristes chinois visitent Cambridge. Ils sont encore plus nombreux à venir de Chine cette année. Je sais que c’est le Maître qui nous envoie ces personnes prédestinées.


Un sujet des plus importants parmi les pratiquants est comment faire comprendre aux chinois la gravité de la persécution.


La chose la plus gênante est l'interférence des guides touristiques. J'ai rencontré toutes sortes de guides touristiques. Ils m’insultaient, me disaient de partir ou étaient sarcastiques ou arrogants ou m’ignoraient.


La majorité essayait d'empêcher tout accès aux touristes chinois s’assurant que ces derniers n’acceptent aucuns documents de Dafa. Certains interdisaient même au groupe de s'arrêter. Ils nous traitaient comme si nous étions leurs ennemis et nous évitaient à tout prix.

Éliminer la haine et l’incompréhension

Comment devions-nous résoudre la haine et l'incompréhension dans l'esprit des touristes? J'ai commencé avec les guides touristiques. J’ai suivi les principes de Dafa Vérité-Bonté-Patience et ai considéré chaque guide avec une grande compassion et tolérance.


Pendant la haute saison, j’arrivais sur les lieux touristiques très tôt et accueillais poliment les touristes venant de Chine. Puis, je m’approchais du guide touristique et lui parlais de ma mission en baissant la voix. J'exprimais mes préoccupations et émettais des pensées droites pour éliminer les facteurs pervers derrière lui.


Au fil du temps, de nombreux guides touristiques ont commencé à changer. Je suis même devenu amie avec la plupart d'entre eux au cours des dernières années. À présent, environ 80 pourcent des guides touristiques ne s’interposent pas quand nous nous adressons aux chinois. Certains amènent même leur groupe là où nous sommes et leur disent qu’ils se retrouveront plus tard à cet endroit.


Une fois, un guide touristique me cherchait partout parce qu'il voulait que je parle à deux groupes de touristes. J’ai également saisi cette occasion pour lui parler plus en détail et il a quitté le PCC. La plupart des guides se montrent chaleureux avec moi et m’amènent leurs groupes pour entendre les faits. S’ils ne me voient pas pendant un certain temps, ils me disent que je leur ai manqué.


Prendre en considération les besoins des autres avant tout

Dans le passé, je ne faisais pas vraiment attention à ce qui se passait autour de moi. Je ne prêtais aucune attention au fait que la personne soit réceptive ou non, ni à comment il ou elle réagissait à mes explications. Tout ce que je voulais était leur dire les faits concernant Dafa et à quel point le PCC est pervers, je le faisais de façon agressive.


Au mois de mai de cette année, je clarifiais la vérité à un groupe de touristes comme d'habitude. Je parlais de Dafa et comment le PCC est responsable de la mort de millions de Chinois. J'ai dit qu’ils prélevaient même des organes sur des pratiquants de Falun Dafa encore vivants et les vendaient pour le profit. J’ai expliqué que quitter le PCC signifiait que l'on ne serait pas impliqué lorsque le PCC allait s’effondrer. Je m’assurais qu'ils sachent qu'ils pouvaient démissionner avec un surnom ou un pseudonyme.


Puis, un homme a dit qu'il démissionnerait si je le payais. J’ai continué à lui parler d’une voix forte sans prêter attention à ce qui se passait autour de moi. Je me suis seulement arrêtée de marcher et de parler quand lui s’est aussi arrêté. Je me suis alors rendue compte que la guide était en train d’expliquer l'histoire d'un lieu touristique particulier. La voix de la guide était assez faible donc je ne pouvais pas l'entendre.


Quand j’ai pris conscience que j'avais interféré avec son travail, je me suis immédiatement excusée. Elle m’a dit de ne pas m'inquiéter et m'a demandé de parler en premier. "C’est votre travail, bien sûr, vous devriez parler d'abord," ai-je répondu. Quand elle a eu fini son explication, j'ai essayé de parler à cet homme, bien qu'il n’était pas intéressé.


La gentillesse d’une personne ordinaire

Je pensais que je devais permettre aux autres de connaître la vérité.


“Nous aimons la Chine, mais pas le PCC," ai-je dit. "Le parti communiste est un esprit venu de l'Ouest - ce sont les propres mots de Marx."


Un jeune homme dans le groupe m'a dit que j'étais une nuisance et m’a demandé d'arrêter de parler. J’ai dit : “ Si vous ne voulez pas écouter alors n’écoutez pas, mais les autres qui comprennent et acceptent de démissionner seront en sécurité." Il est alors devenu très agressif et a demandé que je parte.


La guide a remarqué l'altercation et m’a dit : “Madame, les gens ont des croyances différentes. Ne le prenez pas trop au sérieux. Je vais leur parler plus tard. Vous travaillez si dur, vous devez prendre soin de vous. " Tout à coup, j’ai pu sentir sa gentillesse et à quel point elle était attentionné. J'en ai presque pleuré.


L’esprit de compétition

“Je voulais vraiment le bien de ces touristes," je pensais : "alors pourquoi n’ont-ils pas pu l'accepter? Pourquoi m’ont-ils dit de partir? "


Après avoir regardé à l'intérieur, je me suis aperçue que j'avais l'attachement à la compétition. Je continuais à parler même si ça ne leur plaisait pas et je parlais bruyamment, de façon à ce que personne ne puisse m’interrompre. J’ai réalisé que ce que je disais ne pouvait pas toucher leur cœur. J’ai compris que j’avais tort.


Le Maître nous a enseigné : ‘’Donc vous devez le faire rationnellement et intelligemment. Il ne faut pas susciter de réticence chez les gens. (" Enseignement de la Loi donné à la Conférence de Loi marquant le dixième anniversaire de la création du site Internet Minghui" ) ‘


Lorsque je me suis rappelé les paroles du Maître, j'ai eu honte et j’étais bouleversée. Cela m'a aussi fait réaliser que je n'avais pas encore éliminé l'endoctrinement du Parti, que j’imposais ma propre opinion aux autres. Je croyais que tout ce que je disais était comme ce devait être. Je pensais qu'ils étaient trop empoisonnés par le Parti et je ne me souciais pas de leurs sentiments. C’est pourquoi je les irritais. Au lieu de les sauver, en fait je les repoussais.


Opérer des percées

Ce guide a emmené un autre groupe de personnes et m'a saluée. Elle m'a dit ce qu'elle avait dit aux touristes l'autre jour. Elle leur avait demandé de ne pas me maltraiter, parce que je leur souhaitais vraiment du bien et qu'ils devraient me respecter. Elle m'a aussi dit qu'elle allait parler à ses collègues et leur dire que nous, Chinois, devons-nous comprendre et nous respecter les uns les autres.


"Je n’étais pas contrariée parce qu'ils me traitaient mal’’ ai-je dit. "Au lieu de cela, je suis touchée par votre gentillesse. Cela m'a fait prendre conscience de mes insuffisances. Nous sommes des pratiquants de Falun Dafa et nous cultivons Vérité-Bonté-Patience. Notre Maître nous demande de sauver ces précieux chinois. Comment puis-je les sauver si je les ennuie? "


Elle était vraiment touchée par ma sincérité, j’ai saisi l'occasion pour lui clarifier les faits en profondeur. Bien que je lui avais déjà parlé de Dafa, ce n’est maintenant qu’elle était prête à quitter l'organisation du PCC qu'elle avait rejoint auparavant, les Jeunes Pionniers. Comme je lui parlais, une personne dans le groupe écoutait. À peu près huit personnes du groupe ont aussi quitté le PCC.


La compassion est puissante

À travers cet incident j’ai pris conscience que pour sauver davantage de gens, nous devons bien nous cultiver, parvenir à la compassion et être vraiment attentif aux autres.


ll y a un numéro de Shen Yun appelé " La puissance de la compassion." La compassion a un pouvoir énorme. Quand nous nous assimilons à Authenticité-Bonté-Patience, la vertu majestueuse de Dafa se manifestera. Quand nous nous éloignons d’ Authenticité-Bonté-Patience, nous serons limités par la négativité. Nous ne pouvons atteindre notre objectif qu’en nous cultivant bien.


Il y avait beaucoup d’autres guides qui ne connaissaient pas les faits parce qu’ils étaient endoctrinés et menacés par le PCC. Ils ont aussi changé progressivement.


Un guide touristique d’une quarantaine d’année était très têtu. Quand il descendait de la voiture, il chantait: “Le PCC est bon." Il n'acceptait jamais les documents que je lui tendais mais il continuait à chanter : “Le PCC est bon." Il était très irrationnel. Après de nombreuses rencontres, il a enfin compris ce que font les disciples de Dafa et pourquoi nous travaillons infatigablement. Il croyait aux mensonges du PCC. Il a finalement pu accepter la vérité, son attitude a changé et il a démissionné.


La plupart des guides ont appris les faits. Une fois qu’ils ont compris la véritable situation, cela a ouvert la voie et permis à davantage de touristes de comprendre Dafa.


La cultivation est fondamentale

Depuis que le Maître a parlé à la conférence de New York en mai, le nombre de personnes qui ont quitté le PCC a doublé. Je comprends que les changements cosmiques sont le facteur décisif. Les êtres vivants s’éveillent et aspirent à être sauvés. Le Maître a poussé le processus de la rectification de Fa à ce stade. Tout dépend de notre capacité et de notre volonté à faire notre part.


Au pic de la saison touristique au mois d’août, les pratiquants d'autres régions sont venus à Cambridge pour nous aider. Renforcés par le Maître et avec l'appui des disciples de Dafa, nous avons bien coopéré. En l’espace de deux semaines, nous avons aidé près de 3 000 personnes à quitter le PCC.


Il m’est devenu très clair à présent que pour sauver les êtres, nous devons étudier davantage le Fa. La cultivation est l’élément fondamental. Sauver les gens est notre responsabilité. Nous pouvons seulement sauver plus de gens si nous nous cultivons bien.


Nous devons éliminer l'attachement à la compétition. Maintenir un état d'esprit compatissant et paisible contribue à repousser la nature démoniaque des gens. Abandonner les attachements au fanatisme et à l’exaltation contribuera à maîtriser notre propre nature démoniaque Nous pouvons alors être plus fermes dans notre cultivation et améliorer constamment notre caractère. Éliminer l'attachement à se valider soi-même nous permettra de mieux coopérer avec les autres pratiquants. Ensemble, nous pouvons aider le Maître dans la rectification de Fa et accomplir notre mission.


J'ai maintenant une compréhension plus profonde de “. comme personne qui pratique le gong, vous devez d’abord parvenir à ne pas rendre les coups quand on vous frappe, à ne pas rétorquer quand on vous insulte, ..." (Zhuan Falun)


Le comportement des gens ordinaires est en réalité arrangé pour notre amélioration. Ce n’est que quand nous pouvons cultiver et véritablement nous harmoniser avec ce que le Maître nous demande de faire pour sauver plus d'êtres que nous pouvons être dignes du titre de “disciple de Dafa."


“L’apparence naît du cœur”

Quand j'étais sur notre site touristique le 6 Juillet, certains touristes sont arrivés. Deux étudiants lisaient nos dépliants. Quand je les ai vus, l'attachement à l'exaltation s’est manifesté. Dans le même temps, leur guide touristique est venu leur parler de l'histoire de ce site.


Quand il a remarqué qu'ils étaient en train de lire nos documents, il s’est mis en colère. Il leur a arraché nos imprimés des mains. Mon cœur battait la chamade et je pensais "Comment ce guide peut-il être aussi grossier ?"


Il m’a regardé et m’a dit de ne pas le regarder. J’ai compris que cela avait à voir avec le principe du Fa "... l'apparence naît du cœur ...’’ ( Enseignement de la Loi lors d’une réunion de The Epoch Times de " Enseignement de la Loi à la Conférence X") je l'avais agacé parce que je l’avais regardé de façon peu amène, ce qui avait provoqué sa réaction.


Alors que les touristes prenaient des photos, j’ai demandé au guide de me donner les dépliants qu'il avait repris aux étudiants, parce qu'ils m’appartenaient. Au lieu de cela, il m'a dit d'arrêter d’ennuyer les gens.


Je ne voulais pas me disputer, alors je me suis approchée des étudiants et je leur ai parlé. Toutefois, le guide est venu interférer. Il a menacé d'appeler la police si je continuais.


"Ce n’est pas la Chine", ai-je dit. "La police britannique nous soutient. Je n’interfère pas avec votre travail. C’est mon droit de clarifier les faits ici. "


Un professeur m'a dit de ne pas entrer en conflit. Cela m'a fait penser que le guide était une personne ordinaire et que je suis une pratiquante. Je ne devrais pas me disputer avec lui. Si je le faisais, je le pousserai du mauvais côté, empêchant qu’il puisse être sauvé. S'il ne pouvait pas être sauvé, peut-être que je ne pourrai pas sauver les étudiants non plus.


L’exaltation et la rancune

En regardant à l'intérieur, j’ai découvert mon attachement à l'exaltation. Il avait pris mes tracts, ce qui avait suscité mon attachement au ressentiment. Je pouvais sentir une substance karmique en moi-même, et cela me rendait très mal à l'aise et irritable. Je n'avais pas la force de continuer à clarifier les faits à ce moment-là.


Quand quelqu'un ne voulait pas renoncer au PCC, je m'arrêtais tout simplement de leur parler. J'ai rencontré beaucoup de gens, mais je n'ai pas bien clarifié les faits. Quand il n'y a pas de mauvaises rencontres, des dizaines de personnes acceptent de démissionner. Mais ce jour-là, sur une même période de temps, seulement six personnes ont démissionné. Tout à coup je n’ai plus voulu parler aux gens et j’étais dans tous mes états.


Regarder en soi au lieu de regarder à l’extérieur

J’ai rencontré un pratiquant et ai partagé avec lui ce qui venait de se passer. Je lui ai demandé pourquoi il pensait que mes attachements au ressentiment et à la compétition étaient si forts ce jour-là. Il a suggéré que peut-être ils devaient être éliminés couche par couche.

En échangeant avec lui, j’ai pris conscience que j’avais seulement vu le côté négatif du guide. Je croyais qu'il avait tort. C’était regarder à l'extérieur avec le point de vue d'une personne ordinaire plutôt que de regarder à l'intérieur, sur la base du Fa. Un guide est une personne ordinaire qui ne comprend pas la vérité. Comment pouvais-je me disputer avec lui ? Lorsque nous avons des conflits avec les gens ordinaires, c’est de ma faute en tant que pratiquant. Après notre échange, je me suis sentie beaucoup plus calme et prête à parler aux gens de nouveau.


Après que le pratiquant soit parti, j’ai décidé de continuer. Quand je me suis retournée, j’ai vu ce même guide manger avec les étudiants. J’ai senti que c'était l'arrangement du Maître pour me cultiver. J’ai abandonné mon attachement à la renommée et suis allée lui parler.


"C’était de ma faute," ai-je dit. “Je n’aurais pas dû vous traiter comme ça.’’ Il n'a pas répondu et il est tout simplement parti. Comme il ne voulait pas me parler, je devais lâcher mon attachement. Dès que j’ai eu renoncé à cet attachement humain, je me suis sentie si légère.


Rien ne me gênait plus et au cours de l’heure qui a suivi, j'ai aidé des dizaines de personnes à quitter le PCC.


Maintenir un esprit paisible

Grâce à ces deux incidents, je comprends maintenant qu’afin de sauver les gens, nous devons maintenir un état d'esprit paisible et regarder à l'intérieur à tout moment. Nous pouvons vraiment sauver les gens seulement lorsque nous abandonnons nos attachements humains.


Le Maître a dit :

tout au long de la cultivation et de la pratique, on doit abandonner tous les attachements et les différents désirs que possèdent les gens ordinaires.” (Zhuan Falun)

…regarder à l’intérieur est un outil magique.” (Enseignement de la Loi lors de la Conférence de Loi internationale à Washington D.C 2009”)


Nous devons mettre en pratique le fait de regarder à l'intérieur. Une fois que nous sortons de nos notions humaines, que nous améliorons notre caractère, et que nous nous éveillons au Fa, notre champ tout autour va changer radicalement. Le fondement de tout cela est le Fa, dépendant de notre cultivation solide.


À Cambridge, les pratiquants locaux coopèrent très bien en tout temps. Nous n'osons pas nous relâcher en aidant le Maître. La cultivation est très sérieuse. Nos vœux sont encore plus solennels. Soyons diligents.


Merci estimé Maître et compagnons de pratique.


(Présenté lors de la Conférence de partage d’expérience de Falun Dafa 2016 au Royaume-Uni)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.