Ce n’est qu’après avoir réchappé de la mort que j’ai compris les exigences pour un pratiquant

Bonjour estimé Maître estimé et compagnons de pratique!


J’ai émigré au Royaume-Uni depuis la Malaisie voici plus de vingt ans. Avant que je n’ouvre un supermarché chinois à Cambridge, j’ai géré un restaurant de plats à emporter.


Certains de mes employés pratiquaient le Falun Gong. Bien que n’étant pas pratiquant, je me sentais à l’aise au milieu d’eux parce qu’ils étaient affables et faciles à vivre.


Quand j’ai eu la trentaine ma santé a chuté du fait de mes habitudes professionnelles et je me suis mis à souffrir de maux de dos, d’insomnie, d’hémorroïdes et d’hypertension. J’allais voir mon médecin, qui pratiquait le Falun Gong, deux fois par semaine, pour des séances d’acupuncture et elle me prescrivait des médicaments chinois à base de plante, ce que je détestais. Elle m’a conseillé de pratiquer le Falun Gong qui pourrait m’être bénéfique.


L’issue dépend de l’attitude

C’est ainsi que j’ai commencé à pratiquer le Falun Gong en 2007, et que j’ai lu Zhuan Falun. Après quelque temps de pratique, ma santé s’est améliorée. Cependant, je n’étais pas diligent, bien que participant aux activités de promotion du Fa.


Il m’a fallu du temps pour comprendre pourquoi certains pratiquants décédaient, alors que d’autres survivaient à un cancer. L’issue dépendait de leur attitude envers Dafa.


En tant que patron, j’avais un caractère emporté, mais qui s’est amélioré et j’ai pu me contrôler. De plus, j’ai récupéré de toutes mes maladies. Je me sentais dans un état libre de toute maladie et assumais être devenu réellement en bonne santé.


Guérison stupéfiante d’un diabète au dernier stade

A cours de l’été 2015, j’ai perdu du poids. Ma sœur ainée en Malaisie s’était assuré que je n’oublie pas l’histoire de diabète de notre famille. Elle m’a conseillée d’aller voir un médecin, si je perdais du poids. Je n’ai pas pris sérieusement ma perte de poids. Au lieu de cela, j’ai émis davantage de pensées droites et pratiqué davantage les exercices. Néanmoins, mes clients, qui étaient aussi mes amis, m’ont demandé d’aller voir un médecin.


Après des partages entre compagnons de pratique et en étudiant le Fa, pratiquant les exercices et émettant des pensées droite, je me suis senti mieux ce qui m’a conforté dans l’idée que tout allait bien. Cependant, peu après, mes amis m’ont conseillé d’aller voir un médecin, ce qui m’a fait ressentir que ma santé se détériorait. Les symptômes que je décrivais indiquaient que je souffrais d’un diabète au dernier stade, et là j’ai commencé à m’inquiéter.


En novembre 2015, l’étude du Fa avait lieu à mon domicile. Les compagnons de pratique ont émis des pensées droites pour éliminer tout ce qui affectait ma santé.


Chacun savait que je n’avais pas mangé correctement depuis quelques mois et que j’avais perdu pas mal de poids. Et puis un après midi, j’ai perdu connaissance. Mon épouse a immédiatement appelé une ambulance.


Les médecins à l’hôpital m’ont diagnostiqué un diabète de Type I, qui requiert des injections d’insuline à long terme. Ils ont expliqué que les médicaments n’étaient plus efficaces parce que j’avais un taux de sucre dans le sang de 45. Le médecin a affirmé que je serai mort si l’ambulance était arrivée dix minutes plus tard.


Selon le test PH, l’acide de mon estomac dépassait les sept, ce qui généralement est l’état d’une personne décédée. Néanmoins, j’étais vivant et suis sorti après cinq jours à l’hôpital. En quittant l’hôpital, je ne suis pas rentré chez moi, mais j’ai pris ma voiture et suis allé travailler.


Le médecin était stupéfait, car des patients similaires sont habituellement alités pendant au moins quatre mois avant de pouvoir conduire à nouveau et de retourner travailler. Mon rétablissement rapide a été considéré comme quelque chose d’extraordinaire par le médecin et par mon épouse. Je savais quant à moi que le Maître m’avait sauvé la vie. Merci Maître !


L’état d’une personne ordinaire

Après être retourné chez moi, j’ai suivi le conseil du médecin et me suis injecté de l’insuline quatre fois par jour. J’étais ennuyé et espérais que de nouvelles découvertes seraient faites de sorte à ne plus avoir besoin d’injections.


Plutôt que de me souvenir que j’étais un pratiquant, je me comportais comme une personne ordinaire et étais effrayé et pessimiste. J’étais abattu et j’ai même pensé mettre fin à ma vie. J’ai rejeté cette pensée, parce que mes enfants étaient trop jeunes et que j’étais la principale source de revenus pour ma famille. J’étais très déprimé.


Néanmoins, mes compagnons de pratique ne m’ont pas laissé tomber et ils partageaient fréquemment leurs expériences de cultivationavec moi. Après avoir étudié le Fa, j’ai graduellement compris l’état de regarder en soi et ce qu’est la cultivation. C’était la première fois que je découvrais de nombreuses failles, qui me maintenaient dans l’état d’une personne ordinaire.


Le tournant

Cette reconnaissance a été un tournant dans ma cultivation. Je pratiquais quotidiennement tous les exercices, étudiais au moins une conférence de Zhuan Falunet émettais les pensées droites. Avec le temps, ma santé s’est améliorée et j’ai commencé à réduire la quantité d’insuline que j’injectais.


Puis, une fois, alors que je me faisais moi-même une injection, j’ai saigné. J’ai réalisé qu’il s’agissait d’un indice du Maître m’indiquant que je n’avais plus besoin d’injections et un test sanguin a montré que mon taux de sucre dans le sang était revenu à la normale.


Maître nous enseigne :

" Cette purification du corps ne concerne que ceux qui sont vraiment là pour apprendre la méthode, qui sont vraiment là pour étudier la Loi. Nous insistons sur un point: si vous ne pouvez pas vous débarrasser de cette préoccupation et mettre de côté votre maladie, nous ne pourrons rien faire, dans votre cas nous serons incapables de faire quoi que ce soit." (Zhuan Falun)


Changement fondamental après une cultivation véritable

J’avais alors pratiqué le Falun Gong pendant près de neuf ans. Je me suis demandé pourquoi je n’avais pas passé cette épreuve plus tôt. Un jour, j’ai lu un des enseignements du Maître :


" Quelqu’un peut avoir fait des exercices de qigong pendant plus de vingt ans sans que soient apparus des pouvoirs de gong, tandis qu’un autre en a dès qu’il commence à exercer un qigong. " (Zhuan Falun)


Les mots du Maître m’ont ouvert l’esprit. Je n’avais pas bien cultivé, et donc je n’avais pas changé fondamentalement. Chaque fois que je faisais les exercices ou étudiait le Fa, c’était comme si j’effectuais une tâche. J’avais échoué à comprendre le Fa.


La situation avait changé radicalement. Je ne lisais plus simplement le Fa. Je m'efforçais plutôt de me conformer aux principes du Falun Gong et d’éliminer les mauvaises pensées.


Maître a dit :

" Si, par exemple, vous jetez dans l’eau une bouteille pleine de saletés et bien fermée par un bouchon, elle coulera au fond; si vous videz ces saletés, plus vous en videz, plus elle remontera vers la surface; quand vous l’aurez complètement vidée, elle flottera entièrement." (Zhuan Falun)


" Ce que nous faisons en cultivant et en pratiquant, c’est éliminer toutes sortes de mauvaises choses qu’il y a dans le corps et ce n’est qu’alors qu’on vous permettra de vous sublimer, c’est de cette façon qu’agit la nature de cet univers." (Zhuan Falun)


J’ai réalisé que je n’avais pas bien cultivé et que les mauvaises substances se trouvaient toujours dans mon corps. Je dois éliminer mes mauvaises habitudes et m’améliorer sur la base du Fa. Je dois être bon envers chacun et avoir " Authenticité-Bonté-Patience " dans le cœur.


Je suis maintenant totalement conscient que c’est seulement en me cultivant résolument et en enlevant toutes les mauvaises substances de mon corps que je peux m’élever à un niveau plus élevé.


Merci Maître et compagnons de pratique !


(Présenté à la Conférence de Partage d’Expériences de Cultivation de Falun Dafa 2016 du Royaume-Uni)


Version anglaise:
Only by Surviving Death Did I Understand the Requirements of a Cultivator

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.