Grèce: Des étudiants de l’Université Aristote de Thessalonique impressionnés par le Film Free China – Le courage de croire

Les étudiants ont été émus et bouleversés par le film Free China - Le courage de croire, qui a été projeté le 23 mai 2016 à la Faculté Polytechnique de l'Université Aristote de Thessalonique.


La faculté polytechnique de l’Université Aristote.


Un étudiant d’Erasmus ("Erasmus" est un programme d'échange d'étudiants de l'Union européenne) de la Hongrie a dit: "Je connaissais déjà beaucoup de choses sur la terrible situation des droits de l’homme en Chine, mais le prélèvement forcé d'organes sur des pratiquants vivants pour le profit m'a vraiment choqué. Je veux dire, cela se passe encore en ce moment même." Il s’est beaucoup intéressé au film dès le début, parce qu'il connaissait la répression des Ouïghours en Chine.


Il a continué: "Je suis choqué d’apprendre ces crimes horribles, mais en même temps, le film m'a aussi donné l'espoir d'un changement en train de se profiler, un changement serein, grâce aux efforts pacifiques des pratiquants de Falun Dafa."


Le film Free China - Le courage de croire raconte les histoires de Zheng Zeng et de Charles Lee, deux personnes courageuses qui ont été détenues et torturées dans un camp de travail chinois en raison de leur croyance en Falun Dafa. Aussi connu sous le nom de Falun Gong,c'est un qigong traditionnel chinois visant à l'amélioration de soi et basé sur les principes de Vérité-Compassion-Tolérance.


En 1999, le Falun Gong comptait plus de 70 millions de pratiquants, bien plus que le nombre de membres du Parti communiste chinois (PCC), ce qui a incité l'ancien dictateur chinois, Jiang Zemin, à ordonner une campagne de propagande massive et brutale de persécution. Le Dr. Charles Lee, l'autre protagoniste du documentaire Free China, avait tenté de contrer la propagande en tentant de diffuser des informations non censurées sur la télévision d'état.


Un autre étudiant d’Erasmus d'Italie a dit : "J'étudie les langues, y compris le chinois, aussi est-ce vraiment étrange que je n'ai jamais entendu parler de la persécution du Falun Dafa jusqu’ici." Un pratiquant a expliqué comment les médias en Chine sont censurés, laissant aux personnes à l'extérieur de la Chine, qui ne risquent pas d'être détenues, la responsabilité de dénoncer ces crimes.


Une étudiante grecque, qui fait partie d'un des clubs de cinéma de l'université, a demandé plus d'informations sur le documentaire et voulait le montrer à ses amis et sa famille. Elle est un des soutiens ayant contribué à annoncer l'événement sur Facebook.


Après la projection du film, les élèves ont pris plus d'informations à propos du Falun Dafa et de la persécution, et ont signé une pétition demandant justice.


Version anglaise :
Greece: Students at Aristotle University of Thessaloniki Impressed by Film Free China - The Courage to Believe

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.