Grèce: Se souvenir du 20 juillet 1999

Comme l’ont fait les pratiquants du monde entier les pratiquants de la Grèce ont tenu des activités le 20 juillet, jour où voici seize ans, la persécution en Chine a commencé.


Des activités ont été organisées à Athènes et à Thessalonique, pour sensibiliser à la situation brutale à laquelle sont exposés les pratiquants de Falun Gong en Chine.


Athènes

Les pratiquants ont choisi le quartier de Thissio où les Athéniens aiment aller se promener et discuter , pour faire des démonstrations des exercices du Falun Gong et distribué des dépliants d’information aux passants.

Beaucoup de gens se sont attroupés pour regarder la démonstration des exercices et s’informer davantage.

Plusieurs ont voulu apprendre les exercices et beaucoup ont été choqués lorsque les pratiquants leur ont parlé de la persécution et du crime de prélèvement d’organes à vif perpétré par le Parti communiste chinois. (PCC)


Une dame a assisté à la démonstration des exercices jusqu’à la fin, profondément concentrée. Elle s’est informée sur la pratique et a dit qu’elle était heureuse de la découvrir. "Je sais ce à quoi les gens font face en Chine" a-t-elle dit. Le régime est brutal. Je veux apprendre ces exercices. J’irais vous rejoindre sur le site de pratique.


Une autre activité d’information a eu lieu devant le Consulat chinois dans le quartier de Psihiko à Athènes.


Une femme a dit : " Je suis profondément touchée par ce que vous faites. Cette persécution ne peut pas empêcher les gens de s’améliorer. Personne ne peut empêcher l’âme humaine d’accéder à la vérité, même dans cette situation à laquelle ces pratiquants font face en Chine. Rien ne peut les empêcher d’être sincères et bons, parce que c’est pourquoi nous sommes ici dans ce monde. " Elle a remercié les pratiquants et les encouragés à continuer.

Faire la démonstration des exercices du Falun Gong et sensibiliser à la persécution devant le Consulat chinois à Athènes.

Beaucoup de gens venant au Consulat et étant en contact direct avec la Chine étaient heureux d’être informés à propos du Falun Gong et de la situation en Chine, et beaucoup se sont montrés intéressés par les exercices. Un agent de police se tenant près de l’activité a voulu en savoir davantage à propos de la persécution durant la manifestation pacifique. Il s’est ensuite montré heureux de partager ce qu’il venait d’apprendre et les dépliants avec ses collègues.


Thessalonique

À Thessalonique, une femme a interrogé un pratiquant à propos de la signification de la vie et ils ont engagé une discussion fructueuse. La femme a déclaré : "Nous sommes tellement habitués à regarder les défauts des autres et à critiquer les autres et non nous-mêmes." Un pratiquant a ajouté : "En nous examinant intérieurement, nous prenons la responsabilité de notre propre comportement.”


Après avoir appris les faits de la persécution un homme ne pouvait toujours pas comprendre pourquoi une telle chose était arrivée. Il était profondément touché et a signé la pétition.

Thessalonique: Les gens s’arrêtent pour regarder la démonstration des exercices du Falun Gong et lire l’information déployée sur la persécution en Chine.

Une femme a dit en secouant la tête :"C’est quelque chose de si bon. Pourquoi sont-ils persécutés ? "Après avoir discuté avec un pratiquant elle a finalement déclaré : "Je comprends à présent. Ils se sont éveillés à la vérité et le Parti veut qu’ils aient peur. Si vous connaissez la vérité, le Parti ne peut plus vous contrôler, et vous n’avez plus peur quoiqu’il arrive. "


Version anglaise :
Greece: Remembering July 20, 1999

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.