Vaste soutien au Falun Gong à Strasbourg

"Mon député a coparrainé la résolution, parce que nous sommes préoccupés par la situation des droits de l'homme en Chine. Nous savons [à propos de] la persécution du Falun Gong, alors nous voulons rejoindre votre résistance pacifique. Nous vous soutenons", a dit Lukas Bachta, l’assistant d’un député européen (MPE), aux pratiquants de Falun Gong devant le bâtiment de l'Union européenne (UE) à Strasbourg en France.


Lukas Bachta, de la République tchèque, a dit que son député et lui-même veulent aider à stopper le commerce illégal d'organes en Chine. Il a pris part aux exercices de groupe des pratiquants pendant 30 minutes.


Les pratiquants de Falun Gong ont tenu des activités à Strasbourg dans la semaine du 6 juin alors que le Parlement européen (PE) était en session. Ils se sont rassemblés pour montrer leur soutien à la déclaration (48/2016) cosignée par 12 députés demandant au Parlement européen d'enquêter sur le pillage d’organes cautionné par le régime sur des prisonniers de conscience en Chine, et dont la majorité sont des pratiquants de Falun Gong. Si la moitié des députés européens signent la déclaration, la demande deviendra automatiquement une résolution.


Les pratiquants de Falun Gong font la démonstration des paisibles exercices devant le Parlement européen à Strasbourg en France

Parler aux gens des atrocités qui se déroulent en Chine

Des gens de toute l’Europe signent la pétition pour condamner le prélèvement forcé d’organes en Chine

De nombreux députés ont rencontré des pratiquants tout au long de la semaine. Jusqu'à présent, plus d’une centaine ont cosigné la déclaration. Certains employés des bureaux des députés sont venus apporter leur soutien à la manifestation . Ils ont signé la pétition et demandé plus d'informations sur les prélèvements forcés d'organes.


Bertrand, un employé de l'UE, a fait remarquer : "Le Falun Gong est pacifique. Cela m’intéresse. Je vois votre compassion, qui est constante. La persécution est dénuée de sens et abominable. Vous allez gagner."


Bertrand, membre du personnel de l’Union Européenne, a signé la pétition contre le prélèvement forcé d’organes en Chine.

Bertrand, membre du personnel de l’Union Européenne, a signé la pétition contre le prélèvement forcé d’organes en Chine. Il a dit : " Je veux aider, de sorte que les [pratiquants] de Falun Gong puissent librement pratiquer leur croyance, et que le monde devienne un meilleur endroit. "


Raphael Mukandila Ngalula du Congo, a discuté le mois dernier avec les pratiquants alors que le Parlement Européen était en session, et a été informé sur les atrocités de pillage d’organes en Chine. Il était à Strasbourg pour rencontrer les députés européens. " C’est intolérable au 21eme siècle, " a-t-il déclaré. " Continuez votre bon travail. Les gens en Chine devraient avoir la liberté de parole, tout comme les Européens. Ils devraient jouir de la justice, de la tolérance et de la liberté de pensée. Ce sont ces valeurs que le gouvernement chinois devrait accepter et promouvoir."


Raphael a déclaré avoir abordé le sujet des prélèvements d’organes en Chine lors de ses réunions avec les députés et les avoir incités à cosigner la déclaration. Un des députés de France l’a fait.


Nicolas, journaliste d’une station radio étudiante a discuté avec les pratiquants pendant une heure. Il est revenu le lendemain pour une interview plus détaillée et a aussi signé la pétition.


Fabienne Saits de France n’avait jamais entendu parler de la persécution de Falun Gong. " J’ai été choquée. C’est terrifiant. Cela n’a jamais été rapporté par aucun media,” s'est elle indignée. Un pratiquant lui a dit que de nombreux gouvernements et organisations avaient choisi de fermer les yeux sur ces atrocités au profit des intérêts économiques. Fabienne a noté que l’importance excessive donnée aux intérêts économiques blesse parfois les gens.


Elle se rendait à une réunion et a dit qu’elle collecterait des signatures auprès des personnes qui seraient présentes, plus d’une centaine. Elle a ajouté qu’elle demanderait aussi l’aide de son député européen. " Nous vous soutenons. Nos cœurs sont toujours avec vous. Je parlerai à davantage de personnes de cette situation, " a déclaré Fabienne.


Version anglaise :
Broad Support for Falun Gong in Strasbourg

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.