Un homme de Shenyang accusé de diffamation pour avoir poursuivi l’ancien dictateur chinois

M. Luo Guolong de la ville de Shenyang a été jugé le 25 janvier 2016, sur des accusations de diffamation, après avoir déposé une plainte au pénal contre Jiang Zemin et tenu l’ancien dictateur chinois responsable pour ses détentions répétées dans des camps de travail et une torture brutale.


L’avocat de M. Luo a soutenu lors du procès que son client avait le droit constitutionnel de demander justice devant les tribunaux, Jiang ayant initié la persécution du Falun Gong qui a eu pour conséquences les épreuves subies par M. Luo.


Après l’audience, la famille de M. Luo a déclaré : " L’avocat a montré clairement que nos proches n’ont pas enfreint la loi. Le procureur n’a aucune base légale pour accuser M. Luo de quoi que ce soit.


Cependant, sa famille s’inquiète du verdict que va rendre le juge, étant donné que les condamnations des pratiquants de Falun Gong sont habituellement prédéterminées.


Ce fermier de 62 ans est resté détenu après son arrestation, le 8 septembre 2015, moins de deux mois après avoir déposé sa plainte au pénal contre Jiang.


Le tribunal enfreint les procédures légales

Le tribunal de Shenbei n’a informé la famille de M. Luo de son procès que deux jours ouvrables avant la date prévue. Le 21 janvier 2016, sa famille a reçu une note comme quoi procès était prévu le lundi suivant. D’après la loi, ils auraient dû être avertis au moins une semaine plus tôt.


La famille de M. Luo a éprouvé des difficultés à engager un avocat de la défense pour lui. Heureusement, ils ont pu engager M. Li Jingli, un avocat de Pékin.


Bien que la loi chinoise stipule que les avocats de la défense doivent bénéficier d’au moins 10 jours pour étudier les dossiers de leurs clients, le tribunal a refusé la demande de la famille de M. Luo de repousser le procès.


L’avocat ne s’est vu accorder que 30 minutes pour survoler le cas avant que le procès ne commence.


Seuls trois membres de la famille autorisés dans la salle d’audience

Le procès a commencé le 25 janvier à 09 h 30 heures, seuls trois des membres de la famille de M. Luo ont été autorisés à entrer dans la salle d’audience pouvant accueillir 100 personnes.


Torturé dans les camps de travaux forcés

M. Luo a témoigné avoir été torturé avec des matraques électriques, brutalement battu et forcé à porter une camisole de force lors de ses trois peines de travaux forcés. Il a dit qu’il n’aurait jamais du avoir à payer un tel prix pour avoir refusé d’abandonner sa croyance en Falun Gong. Il tient Jiang Zemin pour responsable de ses souffrances.


Le juge a ajourné les procédures sans émettre de verdict.


M. Luo reste en détention. Son épouse et son fils ont été si traumatisés par l’arrestation de M. Luo que son épouse souffre maintenant de perte de vision et que son fils a des problèmes d’audition. Ils demandent de l’aide pour assurer la libération de M. Luo.


Tribunal de Shenbei: +86-24-89749899


Contexte

En 1999, Jiang Zemin, alors chef du Parti communiste chinois, ignorant les autres membres du comité permanent du Politburo, lançait la répression violente du Falun Gong.


La persécution a entraîné la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong ces 16 dernières années. Davantage ont été torturés pour leur croyance et même tués pour leurs organes. Jiang Zemin est directement responsable d’avoir initié et poursuivi la persécution brutale.


Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a créé le 10 juin 1999, le "Bureau 610" un organe de sécurité extra-légal. Passant outre les forces de police et le système judiciaire l’organisation exécute la directive de Jiang s’agissant du Falun Gong : ruinez leurs réputations, acculez-les financièrement et détruisez-les physiquement.


La loi chinoise permet aux citoyens d'être demandeurs dans les affaires pénales, et de nombreux pratiquants exercent à présent ce droit en intentant des poursuites criminelles.


Articles apparentés:

Abused in Police Custody, Mr. Luo Guolong is Taken to Hospital for Emergency Treatment
Practitioner Mr. Luo Guolong from Shenyang City Arrested and Persecuted for the Fourth Time


Version chinoise :
沈阳市罗国龙诉江遭起诉 律师驳倒指控要求释放

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.