Une prison du Fujian rejette la demande d’amnistie d’un ancien combattant parce qu’il pratique le Falun Gong

Le 29 août, le Président chinois Xi Jinping a publié un décret exécutif pour accorder l’amnistie aux anciens combattants se trouvant toujours en prison. Les autorités pénitentiaires locales ont refusé d’en faire la demande au nom d’un ancien combattant de la province du Fujian, mentionnant sa pratique du Falun Gong, une méthode spirituelle persécutée par le régime communiste chinois.


M. Zuo Fusheng avait été condamné à six ans de prison En 2011, pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong. Récompensé lors de la guerre du Vietnam, il a droit à l’amnistie. Mais la prison de Fuqing dans la province du Fujian a demandé qu'il admette sa culpabilité pour avoir maintenu sa croyance spirituelle. Aucune loi ne criminalisant le Falun Gong, M. Zuo a refusé d'obtempérer.


Le 26 novembre, Mme Zuo Xiuyun, la sœur de M. Zuo, s’est rendue au Bureau de l'administration carcérale de la province du Fujian pour se renseigner sur la grâce. Elle a été soulagée d'apprendre qu'une demande de grâce ne nécessite aucune reconnaissance de culpabilité et que son frère serait libéré s'il répondait aux conditions.


Avec l'aide des compagnons d'armes et de l'ancien employeur de M. Zuo, Mme Zuo est allée chercher la décoration de son frère qu’elle a apportée au Bureau le 2 décembre.


Lorsqu'elle y est retournée le 17, un réceptionniste l’a informée que la prison n'avait pas envoyé la demande de grâce de son frère. Il a appelé la prison et on lui a dit que les autorités de la prison s'y étaient opposées, M. Zuo "représentant un danger immédiat pour la société s'il était libéré ".


Le même réceptionniste a ajouté que le Bureau publierait une décision écrite au sujet de la demande de grâce de M. Zuo d’ici soixante jours. Cependant, M. Zuo n’avait plus à effectuer que 13 mois de sa peine et la période d'introduction des demandes prenait fin le 31 décembre de cette année, la tactique dilatoire rendait donc la libération anticipée de M. Zuo impossible.


M. Zuo et sa sœur ont été répétitivement persécutés pour leur pratique du Falun Gong. M. Zuo a été arrêté en janvier 2011 et condamné à six ans de prison. Il a perdu la vue de l'oeil gauche suite aux violents coups reçus dans la prison de Fuqing.

Sa sœur a essayé de le faire libérer, mais la police a exercé des représailles en l'arrêtant, en octobre 2011, et la condamnant à trois ans et demi de prison.



Reportages antérieurs en anglais :

Fujian Province Men's Prison Again Holding Brainwashing Classes to Persecute Practitioners

Practitioner Loses Sight in Left Eye Due to Beatings in Prison


Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.