Discours de la Directrice de "Frontline", Madame Mary Lawlor

Ralliement et Marche pour Libérer Zhao Ming

1 Octobre 2001
Mary Lawlor
Directrice de Frontline

La Fondation Internationale pour la Protection des Défenseurs des Droits Humains

Cela semble plutôt irréel d'être debout ici en sachant que de l'autre cote du monde Zhao Ming, qui devrait être ici, est détenu et torturé pour être impliqué dans un mouvement aussi paisible que le Falun Gong. Cela semble irréel que Zhao Ming soit allé chez lui pour les vacances et se retrouve sous résidence surveillée. Cela semble tellement irréel de l'imaginer maintenant dans un camp de travaux forcés ou selon les rapports il a été incapable de marcher normalement durant deux semaines après les raclées vicieuses. Cela semble irréel de l'imaginer forcé de s'asseoir sur une cuvette, fourré sous un lit sur lequel ses tortionnaires se sont assis pour le faire souffrir. Et tout ça parce qu'il a eu l'audace de croire en Falun Gong.

Je suis toujours stupéfaite par la bravoure des défenseurs des droits humains qui revendiquent les droits de leurs camarades citoyens comme proclamés dans les Déclarations Universelles des Droits de l'Homme.

Zhao Ming a le droit a l'article 18 - liberté de pensée, de conscience et de religion. A l' Article 19 - liberté d'assemblée et d'association paisible. Il a le droit a l'article 5 - personne ne doit être torturé ou soumis à des traitements inhumains cruels et dégradants. La Chine continue a violer ses droits - les droits même, dont nous présents ici, faisons l'expérience et que nous prenons pour acquis. La Chine en tant que membre des Nations Unies a adopté le UDHR.

Lorsque j'ai lu que Zhao Ming avait interrompu l'état de résidence surveillée pour assister a un ralliement place Tiananmen, toutes les émotions éprouvées il y a quelques années en franchissant les barrières de la place Tiananmen, sachant que les blindés avaient écrasé à mort les étudiants avec leurs tentes et leurs bicyclettesdans le mouvement pré démocratique de 1989, me sont revenues.
Des milliers furent tués, blessés et arrêtés et plusieurs d'entre eux n'ont pas encore été retrouvés, plusieurs d'entre eux sont en prison, leur jeunesse et leurs rêves détruits par un gouvernement brutal. Tout en marchant à travers la place je me demandais si c'était un endroit ou un jeune s'était fait écraser.

Contrairement a Zhao Ming, je n'étais pas assez brave pour manifester a Tiananmen, même si je suis étrangère, mes propres excuses étaient que je serais expulsée de la conférence et qu’il était plus productif d'y être. Zhao Ming connaissait le risque qu'il courait en assistant au ralliement à Tiananmen et cependant il était prêt à prendre ce risque

Au mois de mars de l'an passé a l'UNCHR la Chine a réussi a échapper à l'examen minutieux de son record sur les droits humains. J’étais présente, il était clair que le gouvernement chinois prendrait toutes les mesures nécessaires pour éviter la censure et l'humiliation publique. Alors disons clairement et fortement au gouvernement chinois: vous ne pouvez pas vous cacher - partout ou vous allez et partout ou vous êtes, la vérité sera connue.

Il nous importe ici que le gouvernement chinois viole systématiquement les droits humains universels de ses citoyens. Nous condamnons la répression à grande échelle sur de paisibles dissidents de Chine dont des milliers ont été détenus arbitrairement pour exprimer paisiblement leurs droits à la liberté d'expression, d'association et de religion. Nous condamnons les procès injustes, qui ne sont que des comédies. Nous condamnons la torture inhumaine barbare à grande échelle. Nous condamnons la ruée aux exécutions. Nous condamnons la répression des Tibetains et des Uighurs, les arrestations continuelles et les
sévères condamnations ces dernières années du parti démocratique de Chine. Nous vous demandons de laisser les Bouddistes, les Chrétiens et les Musulmans exercer leurs droits internationaux de liberté de conscience, de croyance et de paisible assemblée. Nous condamnons les mesures de plus en plus sévères prises contre les membres du Falun Gong.

Nous demandons au gouvernement Irlandais de re-évaluer son approche sur le dialogue des Droits Humains de l'Union Européenne avec la Chine, lequel est devenu un dialogue de sourds. Si ceci a une raison d'être - alors le gouvernement Irlandais doit demander a l'ambassade de Beijing de poursuivre la discussion "Taoiseach" avec le Premier chinois. Il ne doit pas lui être permis d'oublier Zhao Ming maintenant que sa visite en Irlande est passée.
Le "Taoiseach" et le Ministre des Affaires Etrangères doivent poursuivre ce cas jusqu'a temps que Zhao Ming soit libéré.

Il est clair que le cas de Zhao Ming gagne du terrain et ne reculera pas.

Date d'affichage: 23/10/2001
Date originale de l'article 1?10/2001
Catégorie: Falun Dafa a travers le Monde

http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2001/10/23/14979.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.