Taiwan: 23 conseillers municipaux de Keelung soutiennent les poursuites judiciaires contre l'ancien dictateur Jiang Zemin

23 conseillers de la ville de Keelung ont ouvertement exprimé leur soutien aux efforts mondiaux pour traduire l'ancien dictateur chinois en justice, lors de la dernière réunion de la 18e session du Conseil municipal de Keelung.


Jiang Zemin a créé une crise des droits de l'homme en ordonnant la persécution du Falun Gong en 1999. Au cours de la campagne brutale qui dure maintenant depuis 16 ans, les pratiquants ont été soumis à la torture et aux prélèvements forcés d'organes de leur vivant.


La loi chinoise permet aux citoyens d'être plaignants dans les affaires pénales, et de nombreux pratiquants de Falun Gong exercent aujourd'hui ce droit en déposant des plaintes pénales contre l'ancien dictateur.


La vague de dépôt de plaintes contre Jiang a débuté en mai 2015. Les derniers chiffres montrent que plus de 160 000 pratiquants de Falun Gong et des membres de leurs familles ont intenté des poursuites contre Jiang.


Des conseillers soutiennent l'action courageuse

Le conseiller de Keelung Tsai Shih-ying


"Je suis heureux d'avoir l'opportunité de signer et de dénoncer les crimes de Jiang, et de soutenir une telle action," a déclaré le conseiller Tsai Shih-ying. Il admire les 160 000 pratiquants de Falun Gong qui ont choisi de se lever et d'exposer les crimes que Jiang a commis. Il espère que le Parquet suprême poursuivra en justice Jiang.


La conseillère Lu Mei-ling


La conseillère Lu Mei-ling était plus que disposée à signer et à dénoncer les crimes de Jiang. "Pour ceux qui ont commis des crimes, nous devons non seulement les dénoncer, mais aussi les traduire en justice. Il s'agit de remettre les pendules à l'heure et de protéger les droits de l'homme." Elle a salué les pratiquants de Falun Gong qui ont risqué leur sécurité pour déposer les plaintes.


Réparation au Falun Gong

Le conseiller Chang Chin-huang a souligné qu'il admirait vraiment les pratiquants qui se sont levés pour porter des accusations contre Jiang. "Je demande aux autorités chinoises d'enquêter activement sur les accusations et d'offrir réparation aux pratiquants de Falun Gong", a déclaré Chang.


"Ce que le régime chinois est en train de faire (pour persécuter le Falun Gong) est immoral et je tiens à soutenir une telle activité (signer et dénoncer les crimes de Jiang)", a déclaré le conseiller Lien En-tien.


Dr. Lu Ying-shih


Le Dr Lu Ying-shih est venu à la réunion du conseil pour signer le formulaire de rapport d'enquête criminelle. Il est très préoccupé par les prélèvements forcés d'organes des pratiquants de Falun Gong en Chine.


"Le prélèvement d'organes sur des personnes encore vivantes est une grave violation des droits humains," a déclaré Lu Shih-ying. "En tant que médecin, je pense que c'est une terrible violation du corps d'une personne. J'admire les pratiquants courageux qui ont choisi de se défendre."


Arrêter la persécution et rétablir les valeurs universelles

En plus de soutenir la poursuite, les conseillers ont appelé le gouvernement chinois à prendre en compte les droits humains et les valeurs universelles et arrêter la persécution.


Le conseiller Chen Tung-tsai appelle Pékin à traiter les pratiquants de Falun Gong avec bienveillance: "Tous dans le monde observent.”

Le conseiller Shih Shih-ming appelle le régime communiste chinois à cesser la persécution du Falun Gong..

En parlant de la persécution et des prélèvements d'organes sur des pratiquants de leur vivant, le conseiller Shih Shih-ming a déclaré que les habitants de Taiwan doivent s'exprimer et dire au PCC d'arrêter immédiatement. "Taiwan doit s'exprimer au nom de ceux qui souffrent de la persécution et demander au régime communiste chinois de cesser ces actes odieux."


Version anglaise :
Taiwan: 23 Keelung City Councilors Support Lawsuits Against Former Dictator Jiang Zemin

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.