Le parcours d'une famille suédoise d'artistes pratiquant le Falun Gong

C'est l'histoire d'une famille de pratiquants de Falun Gong vivant dans une petite ville de Suède du nom d'Arivka, près de la frontière avec la Norvège. Ils y sont bien connus pour leurs contributions à la vie sociale et culturelle.


Kristina Kleinert est chorégraphe et professeur de danse. Son mari Werner Kleinert enseigne le karaté, et dirige également une entreprise de construction. Ils ont trois filles ravissantes.


Kristina, Werner et leur fille aînée ont commencé à pratiquer le Falun Gong en 1998. L'année suivante, la persécution a commencé en Chine, et leur vie a radicalement changé.


La famille Kleinert à Times Square, New York, en mai 2015


Apprendre le Falun Gong

En 1998, Rychard, le frère de Werner, l'a appelé et lui a dit : "Werner, j'ai découvert une pratique enthousiasmante appelée Falun Gong. Il faut que tu ailles à Göteborg l'apprendre, n'avons-nous pas cherché une pratique authentique toute notre vie."


Kristina et Werner avaient essayé diverses formes de méditation mais n'avaient jamais entendu parler du Falun Gong. Tous deux étaient depuis longtemps persuadés que la vie devait avoir un sens plus profond et qu'il devait exister une pratique spirituelle qui leur révèlerait les réponses.


Werner est allé en Inde quand il était jeune à la recherche d'une discipline du corps et de l’esprit. Il a appris le yoga et l'hindouisme et eu connaissance de certains enseignements du bouddhisme et du taoïsme. Plus tard, il a pratiqué les arts martiaux et a finalement ouvert une école d'arts martiaux.


Mais Werner n'a pas immédiatement fait ce que son frère lui demandait, aussi Rychard l'a de nouveau appelé: "Es-tu allé à Göteborg?" lui a-t-il demandé. "Un livre intitulé Zhuan Falun contient toutes les réponses aux questions que nous nous posons depuis si longtemps. Tu dois aller à Göteborg!"


Deux semaines plus tard, Rychard s'est rendu en Suède. Après avoir passé une semaine à Göteborg et participé à une session gratuite d'enseignement du Falun Gong, il est allé chez Werner en rapportant un enregistrement audio d'un séminaire de neuf jours de conférences en Chine données par le fondateur du Falun Gong, Maître Li Hongzhi. Ils ont décidé d'offrir un séminaire gratuit de neuf jours à Arvika et de passer l'enregistrement audio des conférences de Maître Li. Environ 40 personnes ont assisté à la première séance, et plus de la moitié d'entre eux ont terminé l'ensemble de la session de neuf jours.


Werner se souvient encore de ce qu’il a ressenti le premier jour du séminaire. "En écoutant la première conférence de Maître Li, j'ai senti l'énergie remplir toute la pièce, à tel point que je pouvais à peine le supporter," a-t-il dit. "Mon œil céleste s'est ouvert. J'ai pu voir des scènes dans d'autres dimensions. Plus tard, je me suis progressivement calmé."


Werner a non seulement vu des scènes dans une autre dimension, mais il a également connu des changements importants tant physiques que mentaux. Il a compris que le Falun Gong était ce qu'il cherchait depuis des années.


"Plus j'écoutais les enseignements de Maître Li, plus je savais que c'était ce que j'avais toujours cherché. Depuis lors, nous [sa famille] pratiquons le Falun Gong et suivons attentivement les principes," a-t-il dit.


Werner était un gros fumeur et aimait boire du vin. Il avait essayé plusieurs fois de laisser tomber ces habitudes, mais avait échoué à chaque fois. Après avoir pratiqué le Falun Gong quelque chose a changé, et les cigarettes n’avaient plus le même goût.


"Je me sentais mal dès que je mettais une cigarette à ma bouche après avoir pratiqué le Falun Gong. J'ai complètement arrêté de fumer au bout de quelques jours," a dit Werner.


De la même manière, il s'est débarrassé de son attachement à la boisson. Ses 20 ans de dépendance étaient terminés. "J'ai reçu beaucoup d'aide de Maître Li," a-t-il dit.


Après avoir écouté le séminaire de neuf conférences, ils se sentaient pleins de joie et ont décidé d'offrir gratuitement de nombreuses sessions d'enseignement de neuf jours afin de diffuser la pratique à davantage de monde. En conséquence, beaucoup de gens dans la région ont commencé à pratiquer le Falun Gong.


Parcourir l'Europe après le début de la persécution en Chine

Werner et sa famille assistaient à un séminaire de neuf jours à Värmland en juillet 1999, quand le Parti communiste chinois (PCC) a lancé la persécution du Falun Gong. La nouvelle les a abasourdis. La propagande du PCC à propos du Falun Gong a été diffusée dans les médias européens et étrangers. La famille a ressenti une grande pression et un vif besoin d'expliquer les faits concernant le Falun Gong aux européens.


"Notre pratique était simple et tranquille avant la persécution," s'est souvenu Werner, "Mais elle est devenue difficile et nous avons ressenti une grande pression après la persécution. Nous ne comprenions pas complètement la situation en Chine avec le Parti. Nous ne savions pas comment clarifier la vérité."


Kristina est peu à peu devenue coordinatrice pour aider à faire connaître le Falun Gong en Europe. De 1999 à 2001, sa famille s'est rendue dans de nombreuses villes pour expliquer les faits.


Expliquer les faits à travers les arts scéniques

Kristina et une autre pratiquante, une musicienne du nom de Charlotta Johansson, ont organisé un spectacle intitulé "Lotus". Elles ont parcouru la Suède et joué le spectacle dans de nombreux théâtres et écoles.


"Nous avons partagé le message au sujet du Falun Gong et de la persécution à travers la danse, la musique et la poésie," se souvient Kristina.


"La musique et la danse peuvent toucher les gens," a-t-elle dit. "C’est justement notre domaine. J'aime danser sur scène. Je pense que la danse peut délivrer le message et toucher le public."


Kristina Kleinert interprète une danse traditionnelle chinoise

Tandis que Kristina planifiait les nombreux événements qu'ils organisaient à travers l'Europe, son mari l'aidait dans les tâches plus concrètes telles que le transport et l'installation des équipements nécessaires.


"Nous formons une équipe parfaite," a-t-il dit. "Nous avons contribué à de nombreux événements importants."


"Informer le public au sujet du Falun Gong était difficile juste après la persécution," a-t-il dit. "Nous avons visité de nombreuses villes. Nous devions demander une autorisation à chaque fois à la police. Il pleuvait beaucoup. Nous n’étions pas assez nombreux. C'était difficile."


Ils avaient le souhait commun d’arrêter la persécution du Falun Gong. Ils savaient que la persécution avait été personnellement initiée par Jiang Zemin, à l’époque le chef du Parti communiste chinois (PCC). Ils sont allés protester quand Jiang a effectué une visite en Lituanie, et l'ont appelé à cesser la persécution.


"Il y a eu beaucoup de difficultés au cours de ce voyage," se souvient Werner. " Il y avait un vent fort accompagné de grêle et de pluie quand nous avons traversé le pont menant à l'hôtel de Jiang, comme pour nous empêcher de traverser le pont. Nous étions trempés."


Près de 10 ans plus tard, toute la famille a de nouveau parcouru la Suède pour sensibiliser les consciences. Cette tournée a également inclut l'exposition de l'Art de Zhen, Shan, Ren (Authenticité, Bonté, Patience). Leur voiture était remplie de matériel d'information. Dans chacune des 10 villes et plus où ils se sont rendus, ils ont organisé des concerts de rue avec de la danse, des chants, des discours et des démonstrations des exercices du Falun Gong. Les activités ont attiré l'attention de nombreux passants.


Leur fille aînée Tara avait alors 11 ans et elle a dansé dans le cadre de la tournée. Leur deuxième fille Mira, qui en avait 8, surveillait les documents d'information. Indra n’avait alors que quatre ans. Ils ont rencontré de nombreuses personnes qui ont exprimé appréciation et soutien pour leurs efforts.

La conférence de partage d'expérience de cultivation à New York en 2015

Werner et Kristina ont emmené leurs filles assister à la Conférence de Partage d'expériences de cultivation à New York le 14 mai 2015. Plus de 8000 pratiquants de Falun Gong de plus de 50 pays ont participé à un grand rassemblement à proximité de l'Organisation des Nations Unies et à un défilé à travers la 42e rue partant de l'est jusqu'à l'ouest de Manhattan le 15 mai. Le défilé célébrait le 23e anniversaire de l'introduction du Falun Gong au public et appelait également à la fin de la persécution par le PCC.


"Nous n'étions jamais venus ici tous ensemble," a confié Kristina. "Cette fois-ci, nous sommes réunis pour participer à cette grande conférence annuelle avec des pratiquants du monde entier. Nous souhaitons faire connaître la beauté du Falun Gong, et appeler à la fin de la persécution."


Leurs trois filles étaient enthousiasmées d'assister à la conférence à New York.


Les filles de Kristina et de Werner, (de g. à d.)Mira, Tara et Indra


Mira pratique le Falun Gong avec ses parents. "Je comprends que la pratique est une affaire sérieuse avec une signification importante," a-t-elle dit, ajoutant : "Je suis heureuse de participer aux activités [à New York] et d'écouter les enseignements de Maître Li."


Indra, dix ans, qui a commencé à pratiquer le Falun Gong toute petite a dit quant à elle : "Je peux être tolérante avec les autres à l'école et mettre mon cœur dans ce que je fais. Je sais comment regarder à l'intérieur quand je fais face à un conflit. Je suis heureuse d'être une pratiquante."

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.