Comment une jeune femme polonaise a apporté espoir et courage à la Chine

Maria Salzman, une pratiquante de Falun Gong polonaise a eu un parcours peu commun depuis qu'elle a entrepris la pratique voici plus de 15 ans. Elle faisait partie des Occidentaux à être allés pacifiquement manifester place Tiananmen après le début de la persécution en juillet 1999


En février 2002, Maria a visité Shanghai, Hangzhou, Suzhou, Nanjing et est finalement arrivée à Beijing. Partout où elle allait, elle distribuait des brochures de Falun Gong et essayait de dire aux Chinois ce qu'est réellement le Falun Gong. Maria a été arrêtée le 14 février alors qu'elle se rendait place Tiananmen. Lors de sa détention, elle a dit aux policiers: "Vérité-Bonté-Patience ne se compromettront pas avec le mal."


Avant son voyage en Chine, Maria avait rejoint une "Marche-SOS" en Europe, afin de sensibiliser à la persécution. Elle a marché onze jours et parcouru 450 kilomètres, elle a eu une l’opportunité de parler au président polonais Aleksander Kwaśniewski de la persécution du Falun Gong. Le président a promis à Maria qu'il soutiendrait pleinement les pratiquants de Falun Gong, et exhorterait le régime communiste chinois à arrêter la persécution.


À son retour de Chine, Maria s'est envolée pour Rome le 14 mai 2002. Elle a été reçue en audience privée par le Pape Jean-Paul II. Au cours de cette brève rencontre, Maria a remis au pape une copie du livre Zhuan Falun l'essentiel des enseignements du Falun Gong, et lui a parlé de la persécution. Le pape a offert une bénédiction pour le Falun Dafa à travers le monde.


Maria Salzman en larmes en se rappelant ses expériences

Quand elle s’est rappelé comment elle a découvert le Falun Gong, Maria a commencé à pleurer.


Elle était étudiante à l'Université de Harvard. "Un jour, je suis tombée sur une affiche avec une photo de personnes qui méditaient. Ils avaient l'air si serein," a-t-elle dit. "J'ai apprécié que ce soit gratuit ... La première fois que j'ai fait les exercices, j'ai senti une énergie tellement puissante que j'ai su avoir trouvé le vrai Maître et le véritable enseignement."


Maria estime que ce qu'il y a de plus beau au sujet de la pratique du Falun Gong c'est d'obtenir la paix intérieure, mais ce qui l'a le plus émue c'est quand elle a appris que la pratique était persécutée en Chine.


"J'ai entendu cette histoire de Jiang Zemin disant que Vérité, Bont et Patience ne se conformaient pas au Parti communiste chinois (PCC), et que par conséquent, ils étaient illégaux. J'ai pensé: 'Comment est-ce possible ? Mes parents et mes grands-parents m'ont enseigné ces valeurs morales.


"Donc, j'ai commencé à vouloir en savoir plus à ce sujet, et on m'a raconté l'histoire de cet homme - un vieux Chinois-ayant parcouru à pieds des milliers de kilomètres ... en arrivant à Pékin pour dire au monde que le Falun Dafa est bon, il avait un sac plein de chaussures usées. C’est ce qui m'a inspiré à parcourir le monde et à dire aux gens que le Falun Dafa est bon."


Avant d'être arrêtée en Chine, Maria a vécu là-bas des expériences merveilleuses en parlant aux Chinois du Falun Gong.


"Je me souviens que j'étais à Nanjing dans un parc pour le Nouvel An [chinois]. Les arbres du parc étaient à feuilles persistantes, mais tout était si gris à cause de la pollution. Il y avait ce qui était supposé être une rivière, mais c'était en réalité une poubelle flottante. Il y avait une fleur de lotus en ciment près de la rivière dans le parc. Je me suis assise en lotus [pour méditer].


"Les Chinois étaient si émus par cela, que je suis devenue une attraction touristique. Les gens posaient leurs enfants sur mes jambes, et nous faisions tous la méditation et ils prenaient des photos.


"Les gens m’ont raconté des histoires sur la façon dont ils pratiquaient le Falun Gong. Je leur ai dit que partout dans le monde, Falun Dafa est honoré et aimé, et que c'est seulement en Chine qu'il est persécuté; [Je leur ai dit] qu'il n'était en fait pas vrai que le reste du monde a éradiqué le Falun Dafa. Cela leur a donné tant de courage.


"Un homme est venu vers moi et m'a dit: 'Ma femme est un membre du Parti communiste, alors elle ne peut pas écouter.' Elle a mis des écouteurs dans ses oreilles et a écouté de la musique tandis qu'il me parlait. Il a dit: 'Je pratique le Falun Gong, mais à cause de la pression [du PCC], j’ai été arrêté. Mais je suis vraiment heureux que vous soyez venue.' Il m'a invitée à un pique-nique, et ce fut une vraiment belle expérience."


La motivation de Maria de se rendre à Pékin était noble. "Je savais qu'il y avait très peu de chance que quelque chose de vraiment mauvais m'arrive. Je savais que les gens en Chine souffrent tellement plus. Si, grâce à mon expérience et ma personne, je pouvais leur donner l'espoir que ce qu'ils font est réellement entendu et vu en dehors de la Chine et leur donner du courage, c'était la meilleure chose que je pouvais faire."


Son inspiration pour ce voyage était simple. "Je suis de la Pologne. La Pologne a été le premier pays dans le monde à abolir le communisme. Nous avons un Pape qui a dit, il y a trente ans: "Ayez la foi. Ayez le courage et la foi."


"J'ai vécu avec l'histoire et l'héritage d'un peuple qui a aboli les oppresseurs, parce que la Pologne a été reconnue pour cela. Aller en Chine n'a pas été un grosse affaire pour moi."


Les principes du Falun Gong ont aidé Maria à améliorer sa vie. "Maître [Li Hongzhi] nous offre en autrui un miroir, cela me permet de voir où j'en suis. Je peux effectivement voir si je dis la vérité, si je suis aimable et bienveillante, et si je suis tolérante.


"Tout ce que je vois à l'extérieur est un reflet de moi-même, et en me changeant moi-même, je peux voir des changements autour de moi. Plus je suis en harmonie avec ces principes, et plus j'incarne réellement ces principes, plus le monde autour de moi change également."


Maria a adressé un message aux Chinois :

"Je tiens à remercier tous les Chinois pour leur courage (ceux qui ont démissionné du Parti communiste chinois). Et je tiens à remercier tout le peuple chinois de leur si grande culture et de l’apporter au monde. Soyez-en fiers et chérissez ce moment parce que le monde entier regarde ce que vous faites et comment vous vous comportez. L'histoire vous fait face en ce moment, et nous vous apprécions tous."


Traduit de l'anglais de
How a Young Polish Woman Brought Hope and Courage to China

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.