Une visite à un pratiquant détenu résulte en une arrestation et détention

Lorsque trois personnes ont tenté de rendre visite à un pratiquant de Falun Gong dans un centre de détention le mois dernier, ils ont été refoulés, puis suivis et arrêtés de force par la police.


Le pratiquant de Falun Gong, M. Li Zhiqiang de la ville de Dezhou, province du Shandong, a récemment été condamné à quatre ans de prison après avoir été illégalement détenu pendant un an et sept mois pour sa croyance.


Le fils de M. Li, son neveu, et une ami, Mme Wang Yanzhi, ont essayé de lui rendre visite le 27 juillet 2015. Tous trois ont été arrêtés et emmenés au Poste de police de Xincheng, où ils ont été interrogés et maltraités. Mme Wang a été transférée au centre de détention de la ville de Dezhou.


Arrêtés pour avoir rendu visite à M. Li Zhiqiang

Quand ces trois personnes sont allées rendre visite à M. Li, on leur a dit qu'il pourrait être transféré dans une prison et que les droits de visite avaient par conséquent été retirés. Ils ont alors pris un bus en fin de journée pour retourner en ville.


Trois policiers en civil sont montés dans ce bus à la station Xinghelu. À la station suivante, les trois personnes sont descendues du bus. Les policiers les ont suivies et les ont soudain arrêtées. Le fils de M. Li leur a demandé de présenter leurs papiers d’identité. La police a refusé et au lieu de cela les a filmés.


Puis, une voiture est arrivée avec un groupe de policiers. Les trois personnes ont été entourées par des agents qui ont essayé de les faire monter de force dans la voiture. Comme il n’y avait pas assez de place dans la voiture, la police a appelé un taxi. Les trois ont résisté à la police. Les lunettes et le sac du fils ont été confisqués.


" Mon père est emprisonné par la police en raison de sa pratique du Falun Gong, " a-t-il crié. "Maintenant, vous voulez nous arrêtez juste parce que nous lui avons rendu visite. Falun Gong est bon. "


Les gens les ont entourés, le chauffeur de taxi a refusé de coopérer avec la police et il est reparti. Finalement, la police a appelé une autre voiture de police, a menotté les trois et les a poussés dans le véhicule.


Les trois personnes ont été emmenées au commissariat de Xincheng. La police a confisqué tous leurs effets personnels et les a séparés pour les interroger.


Interrogés et maltraités

Le fils de M. Li a été emmené dans la salle d'interrogatoire, il a été menotté au mur pendant plus de deux heures et interrogé pendant plus de trois heures.


Le neveu a été emmené dans une autre salle d'interrogatoire. Ses mains étaient attachées derrière son dos et ses pieds enchaînés. L'interrogatoire a duré jusqu'à minuit passé. Puis il a été laissé dans la salle d'interrogatoire pour la nuit et menotté. Son bras droit était blessé et les menottes ont laissé une marque sur ses poignets.


Mme Wang a commencé à vomir dans le commissariat. Elle ne pouvait pas parler ni même rester assise. La police s’est moquée d’elle et a dit qu'elle feignait d'être malade. Ensuite, la police a appelé un médecin qui ne l'a pas soignée. Les policiers ont mis le climatiseur sur très froid et l'ont laissée là toute la nuit.


Un groupe de policiers de l'équipe de sécurité intérieure et du commissariat de Xincheng a saccagé la maison Mme Wang pendant trois heures. Ils ont confisqué les livres de Falun Gong et des matériaux, des bannières et de nombreux autres effets personnels. Ils ont fait cela devant la belle-mère de Mme Wang et sa petite-fille.


La police a demandé que la fille de Mme Wang vienne au commissariat et l'a interrogée pendant plus de cinq heures le lendemain matin. Ils ont à nouveau interrogé Mme Wang ce même matin. La fille de Mme Wang a demandé à voir sa mère et a finalement été autorisée à la voir dans l'après-midi. La police a refusé de faire soigner sa mère en dépit de son mauvais état de santé.


La police a demandé que le neveu de M. Li fournisse ses informations de contact et il a refusé. Ils ont alors confisqué son téléphone cellulaire pour obtenir ses informations de contact.


La police de la sécurité intérieure a libéré le fils et le neveu de M. Li à 21h00. Cependant, pas avant qu'ils ne signent une déclaration garantissant de ne plus pratiquer le Falun Gong et leurs formulaires de libération. Ils leur ont également prélevé du sang et pris leurs empreintes digitales.


La police a emmené Mme Wang au centre de détention de Dezhou, bien que sa fille ait essayé d'empêcher ce transfert.


La police a publié l'avis officiel de détention de Mme Wang et une lettre générale affirmant que la santé de Mme Wang était bonne.


Les participants à la persécution de M. Li :

Liu Zhong, chef du centre de détention de la ville de Dezhou: + 86-534-2187701, + 86-13905342103

Yu Songyan, chef et secrétaire de parti du PCC du département de police de la ville de Dezhou: + 86-534 -2292077

Zhang Baozhen, chef adjoint du département de police de la ville de Dezhou et chef du département de police de la zone de développement économique de la ville de Dezhou: + 86-13705342656

Jia Zefeng, capitaine de l'équipe de sécurité intérieure de la zone de développement économique de la ville de Dezhou: + 86-15853452299


Articles connexes :
Shandong Court Denies Practitioner of Legal Representation During Trial
Mr. Li Zhiqiang Facing Trial
Mr. Li Zhiqiang and Ms. Shan Xiufang Arrested


Version chinoise:
李志强被非法关押一年半-亲友探视遭劫持迫害
Traduit de l'anglais :
< a href= http://en.minghui.org/html/articles/2015/8/26/152253.html>Visit of Detained Practitioner Results in Arrest and Detention

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.