Des pratiquantes torturées pour leur refus de se soumettre au travail forcé

Un des ateliers dans la prison pour femmes de Jilin est spécifiquement désigné pour les pratiquantes de Falun Gong captives dans le quartier n ° 8. L'atelier peut contenir environ 100 personnes. Bien que d'autres ateliers soient dispersés dans toute la prison, les pratiquantes de ce quartier sont amenées à cet atelier particulier et soumises au travail forcé.


Elles sont forcées à travailler de 06h00 à 18H00, sans pauses. Elles doivent ensuite assister à une session de lavage de cerveau de 19h00 à 20h00


Mme Liu Fang, Mme Fu Guihua, et six autres pratiquantes du quartier n ° 8 ont entamé une grève de travail le 20 juin 2015.


Mme Liu Fang torturée

Les gardes en charge du quartier n ° 8 ont commencé à torturer Mme Liu à la fin du mois de juin. Elles l'ont emmenée dans une chambre de torture au premier étage.
Le père de Mme Liu âgé de 70 ans, a demandé à la voir de nombreuses fois. Les fonctionnaires ont décliné ses demandes affirmant que c’était la politique pénitentiaire.


Le gardiennes ont utilisé diverses méthodes pour torturer Mme Liu, comprenant de la menotter et l’enchaîner au sol, la suspendre par ses mains attachées derrière son dos, et l'attacher à un lit. Elle a également été contrainte à s'asseoir sur le sol avec ses jambes droites et une main attachée à un lit. Une gardienne s’asseyait sur son dos et poussait sa tête vers ses genoux, tandis qu'une autre tirait son bras.


Elle a été forcée à s'asseoir sur un petit tabouret pendant des heures sans bouger, amenant des plaies purulentes à se développer sur ses fesses. Elle n'était pas autorisée à aller aux toilettes après 17h00. Ses cheveux ont viré au gris à seulement 47 ans.


Une gardienne a prétendu qu'elles lui réservaient un traitement spécial et ne la torturaient pas. Ni Xiaohong, chef d'équipe dans la salle n ° 8, était en charge de torturer Mme Liu, cette gardienne a affirmé qu'elle ne craignait pas les représailles pour ses actions brutales.

Mme Fu Guihua surveillée

Les gardes ont commencé à "surveiller rigoureusement" Mme Fu le 4 juillet. Elle a été transférée dans la cellule 207, et surveillée par une gardienne nommée Tu Qiang et une détenue. Elle a souffert du dos et crampes dans les jambes suite à la torture.


Elle n'a pas le droit d'avoir de contact avec sa famille, et les gardiennes ont gardé les cinq lettres qu'elle avait écrites à ses proches.


Mme Fu a demandé à sa famille de déposer une plainte pénale contre Jiang Zemin, l'ancien chef du Parti communiste chinois en mai 2015. Lorsque la famille a visité la prison le 20 juillet, la gardienne Tu Qiang a affirmé que la section de la prison devait approuver la lettre de plainte avant que Mme Fu puisse la signer.


Articles connexes :

Ms. Liu Fang Sentenced to Seven Years in Prison

Falun Gong Practitioners Tortured in Jilin Women’s Prison

Healthy Woman Unable to Stand Up Straight After Torture and Brainwashing

Version chinoise :
刘芳、付贵华等拒做奴工 吉林女子监狱加重迫害


Traduit de l'anglais :
Practitioners Tortured for Refusing to Do Hard Labor

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.