Inspirés par la vertu et honteux de leur conduite des voleurs cessent de voler

Fan Yuanyan avait grandi dans une pauvre famille des Dynasties du Nord et du Sud (420 AD – 589 AD). Il faisait pousser des légumes pour gagner sa vie.


Un jour alors qu'il passait la porte, Fan remarqua quelqu'un en train de voler des légumes dans son champ. Il rentra de nouveau dans la maison et en informa sa mère. Celle-ci demanda qui était le voleur. Fan répondit :" Je ne souhaite pas le confronter et risquer de blesser ses sentiments. Si je te dis son nom, s'il te plaît n'en fais mention à quiconque. Suite à quoi, le fils et la mère gardèrent leur secret.


Quelqu'un devait franchir un fossé pour aller voler des pousses de bambou sur sa propriété. Fan abattit un arbre et construisit un simple pont afin qu'il soit plus facile au voleur de traverser le fossé pour accéder à son bosquet de bambous.


Extrêmement touchés par sa considération et sa gentillesse, les voleurs eurent honte de leur conduite et cessèrent définitivement de voler. Il n'y eut dès lors plus aucun vol dans le village.


Liu Huan, un érudit du Royaume de Pei, dans la province actuelle d' Anhui, a documenté les actions vertueuses de Fan par respect pour lui. Durant les règnes de l'Empereur Ming de Qi et de l'Empereur Wu de Liang, il fût à deux reprises invité à servir à la cour impériale. Se satisfaisant d'une vie simple et peu intéressé par la gloire ou la fortune, Fan déclina les deux invitations.


Dans l'antiquité, les critères moraux étaient très élevés. Les voleurs avaient honte d'être traités avec générosité et gentillesse, et il n'y avait nul besoin de recourir au maintien de l'ordre


Source: Le livre de Liang, Volume 51, Biographie de personnalités remarquables No. 45

Version chinoise :
德感窃贼

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.