Des exploits magnifiques

A propos de la « marche de sauvetage SOS »
 
La « marche de sauvetage SOS » est une occasion de montrer la vraie image du Falun Dafa, d’exposer le mal et de permettre aux gens de distinguer le bien du mal. Je me suis senti encouragé par les pratiquants de Falun Gong qui ont participé à la « marche de sauvetage SOS ». Bien que n’y ayant pas participé, mon esprit était plein de ces exploits magnifiques.

Le 18 août 2001, les pratiquants de Falun Dafa de Zürich ont lancé la marche de sauvetage, tandis que les pratiquants de Berne vêtus de t-shirts « SOS » les regardaient partir, participant à la conférence de presse, dépliant les banderoles et exposant les images de Falun Dafa. Pendant la marche de sauvetage, Silvan, un des pratiquants de Zürich, a utilisé son amplificateur pour exprimer en trois langues le but de la marche de sauvetage – c’est à dire clarifier la vérité au sujet du Falun Dafa et exposer la cruauté de ce qui se passe en Chine. Sa voix portait jusqu’au ciel, dépassant le bruit du trafic citadin. Sa voix, dans l’attente que des gens s’éveillent à la vérité, faisait appel à la bienveillance des gens pour soutenir le Falun Gong, soutenir ses pratiquants persécutés. Sa voix faisait écho aux principes du Falun Gong, Vérité, Bonté, Patience. Les passants dans la rue, les clients dans les magasins, dans les cafés ou les restaurants s’arrêtaient pour écouter attentivement le discours de Silvan. Ils regardaient notre exposition de photos, acceptant la documentation SOS distribuée. Certains d’entre eux ont montré leur sympathie, d’autres ont agité leurs mains vers nous en signe de respect et d’autres encore nous ont chaleureusement serré la main. Une dame d’un certain âge a dit qu’elle avait une grande sympathie pour nos pratiquants persécutés et elle a exprimé son soutien au Falun Gong, elle a accompagné la « marche de sauvetage SOS » pendant deux heures. Il y a également un journaliste qui nous a accompagné, prenant sans arrêt des photos ; il ne nous a quitté qu’une fois arrivés en banlieue.

Les pratiquants de Berne ont marché avec les pratiquants de Zürich pendant plus de dix kilomètres, ne désirant pas s’arrêter. Le jour suivant, nous avons d’abord apporté notre aide aux pratiquants de Saint-Gall qui avaient déjà marché pendant 218 kilomètres et ensuite aux pratiquants de Zürich et de Bâle. En les voyant, j’étais bouleversé. Leurs pieds étaient enflés et en sang ; certains d’entre eux boitaient, mais persistaient quand même à marcher pendant tout le trajet. Parfois, ils n’avaient qu’un repas par jour et parfois ils passaient la nuit dans des abris improvisés, mais ils ne se laissaient pas fléchir. Gardant présent à l’esprit les pratiquants persécutés en Chine, ils avançaient avec leurs pieds enflés et sanguinolents. Pendant toute la marche, ils ont propagé la Loi (principes du Falun Gong), donnant une image claire du Falun Gong au public et au gouvernement. A chaque arrêt, sans tenir compte de leur fatigue, ils ont rendu visite aux officiels locaux et aux journalistes. Dans les journaux, il y a eu des articles et des photos sur la « marche de sauvetage SOS », les voix des pratiquants propageant le Falun Dafa pour clarifier la vérité et exposer la cruauté s’écoulaient des radios. (Une station de radio a été d’accord pour laisser les pratiquants faire un discours improvisé de sept minutes.) A la télévision, il y a eu des reportages sur les activités du Falun Gong. Les chefs de tous les départements ont fait aux pratiquants un accueil chaleureux. Touchés par les actions des pratiquants, certains chefs de département ont proposé de faire circuler la documentation sur le Dafa et le « SOS » à l’intérieur de leur département. Les autres ont envoyé des souvenirs aux pratiquants. En outre, les autres chefs ont mis les autocollants « SOS » sur leur voiture ou sur les bus ; de plus, les maires ont invité les pratiquants à déjeuner. A travers la propagation de la Loi, la clarification de la vérité et l’exposition de la cruauté, certains d’entre eux, qui à l’origine avait une perception déformée du Falun Gong, ont réalisé la vérité sur le Falun Gong. Où que les pratiquants aillent, les gens leur offraient des fruits et à boire, les conducteurs appuyaient sur leur klaxon pour montrer leur soutien, certains signalaient leur soutien avec les doigts en forme de V et certains criaient leur soutien et leurs bons vœux au Falun Gong.

Un pratiquant de Falun Dafa en Suisse


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.