Israël: La projection d’un film permet à des centaines de personnes d’être informées sur les violations des droits humains en Chine

Dans le cadre des activités pour commémorer la Journée des Droits Humains (le 10 décembre) le film "Transcender la peur- L’Histoire de Gao Zhisheng " a été projeté dans plusieurs villes d’Israel.


L’avocat et défenseur des droits de l’homme Gao Zhisheng est largement connu comme étant “La conscience de la Chine” en raison de son courage en défendant les droits humains, y compris ceux des pratiquants de Falun Gong, qui sont persécutés pour leurs croyances par le régime communiste chinois.


M. Gao a payé le prix fort pour s’être levé pour les opprimés, de même que d’innombrables pratiquants de Falun Gong. Il est actuellement détenu dans des conditions déplorables sous arrestation à domicile. Il est dans un mauvais état de santé, suite à un emprisonnement à long terme et à la torture dans les prisons chinoises.


Le film a été présenté dans cinq théâtres d’Israël : à Jérusalem, Tel Aviv, Haifa, Sederot et Kefar-Veradim. Il y a eu une discussion et une séance de Q&R après chaque projection.


Des pratiquants de Falun Gong étaient présents à chaque projection et ont rencontré le public après le film. À la question de ce qu’ils pouvaient faire pour aider à la situation en Chine , les pratiquants ont encouragé les spectateurs à signer une pétition condamnant le prélèvement forcé d’organes en Chine.


Nissim Ze’ev, membre de la Knesset, connu pour avoir élevé la voix et protesté contre la persécution et le prélèvement d’organes, a assisté à la projection à Jérusalem.Plusieurs spectateurs ont ultérieurement écrit à propos de leurs impressions à la TV NTD, organisateur des projections.


L’une d’eux a écrit : " La semaine dernière, j’ai vu le film Transcender la peur. Il m’a fait une immense impression et j’ai déjà partagé l’histoire avec autant de mes connaissances que possible." Elle ajoutait que ses connaissances voulaient à présent voir le film et a demandé à être avertie des futures projections. Elle a même suggéré un lieu pour cela.


Un autre spectateur a déclaré que le film était " stupéfiant et inspirant. Merci infiniment ! "


Un spectateur en contact avec des ouvriers chinois a écrit : " Le film m’a laissé une profonde impression, m’encourageant à continuer à être un défenseur des droits humains. J’ai été choqué et consterné par les ' actions' du gouvernement chinois.'


Un spectateur a longuement écrit après avoir vu le film avec sa famille à Jérusalem : " Lorsque le film a commencé de plus en plus de faits horribles sur ce qui se passe en Chine ont été révélés, j’ai senti l’air devenir de plus en plus lourd [...]


"D’un côté de l’écran–une salle de cinéma remplie de bonnes personnes, assises bien au chaud dans des sièges confortables, versant des larmes, tout en sachant que lorsque le film prendra fin, ils retourneront dans leurs maisons confortables et parmi leurs familles.


"Et de l’autre côté – un monde indifférent et froid, cruel et cynique, une réalité si terrifiante qu’on a du mal à la saisir. Un monde dans lequel des gens sont enlevés chaque jour pour ne jamais revenir, un monde dans lequel il n’y a ni justice ni état de droit, dans lequel il n’y a ni sincérité ni compassion, un monde dans lequel les gens sont persécutés pour croire en Authenticité-Bonté-Patience, pour défendre le faible et pour lutter pour la justice […]


"Quiconque s’attendant une fin heureuse a réalisé s’être trompé. L’histoire n’est pas encore finie, mais même s’il y a une bonne fin, rien ne pourra effacer les cicatrices, la souffrance, et les années perdues. Rien ne peut ramener à la vie les millions de victimes de ce régime cruel.


"Faisant suite au film, un débat a eu lieu. Des questions difficiles ont été soulevées : "Pourquoi cela arrive-t-il ? Comment cela peut-il être ? Comment cela peut-il avoir lieu sous nos yeux ? Pourquoi le monde garde-t-il le silence? Reste-il encore une chance ? Les choses changeront-elles ? Que pouvons nous faire ?”


“Une chose est claire- cela ne peut changer que si nous sortons et opérons le changement. Si absolument chacun d’entre nous objecte. Si absolument chacun d’entre nous fait le juste choix, signe une pétition, propage l’information, demande à nos représentants élus de prendre des mesures."


Version anglaise
Israel: Film Screening Helps Hundreds Learn About Human Rights Abuses in China

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.