Mise à jour concernant l’affaire des avocats des droits de l’homme du Heilongjiang : Quatre pratiquants de Falun Gong illégalement jugés

Les quatre pratiquants de Falun Gong toujours détenus dans l’affaire de droits de l’homme du Heilongjiang ont été illégalement jugés le 17 décembre 2014. Suite aux manifestations liées aux procédures des huit avocats de la défense en marge du procès, le tribunal l'a ajourné plusieurs fois et décidé de continuer la session le jour suivant.


Les quatre pratiquants de Falun Gong, Wang Yanxin (王燕欣), Meng Fanli (孟繁荔), Shi Mengwen (石孟文) et Li Guifang (李桂芳), devaient auparavant être jugés le 11 août 2014. Huit avocats ont joint leurs forces pour les défendre.


La date et l’endroit du procès reporté n'ont cessé de changer jusqu’au 3 novembre. Les quatre pratiquants et les membres de leur famille n’en ont pas été avertis. Ils ont appris l’information des avocats de la défense.


L’avocat de la défense Wang Quanzhang (王全章) a écrit par la suite sur son blog : " Nous avons vu que M. Shi Mengwen n’avait qu’une seule couche de vêtements et des pantoufles. Il nous a dit que le centre de détention de Jiansanjiang ne lui a pas permis de porter des vêtements d’hiver. La température extérieure à Jiangsanjiang était de -30° degrés C (-22° F). C’est inhumain ! Suite à nos protestations, M. Shi a finalement obtenu un manteau. Sans quoi, il aurait gelé. Le tribunal de Qianjin n’est pas un endroit aussi chaud qu’une maison confortable du nord. "


Les avocats de la défense surmontent l’interférence pour assister au procès

Pour les avocats de la défense, la route menant au tribunal de Qianjin, pour arriver à temps au procès prévu à 10 heures le matin du 17 décembre, a été un vrai parcours d’obstacles.


Lin Qilei (蔺其磊), un des avocats a déclaré que le mini van que les cinq avocats conduisaient a été arrêté à un point de contrôle près de Jiansanjiang. "De nombreux agents étaient présents. Nous avons présenté nos licences d’avocats. Un des policiers a confisqué le véhicule sous le prétexte de " transport illégal."


Selon M. Lin, les avocats ont alors tenté de prendre un bus, mais le conducteur du bus s’est vu demander de ne pas nous permettre de monter à bord.


Finalement, les avocats ont appelé deux taxis et se sont précipités en direction du tribunal à la Ferme Qianjin. Ils ont été à nouveau arrêtés à un autre point de contrôle à 09h 55 du matin. Ils sont finalement arrivés en retard après avoir été détenus pendant dix minutes au second point de contrôle et dirigés par un détour, jusque devant le tribunal.


Un policier au point de contrôle près de Jiansanjiang


Les membres de la famille empêchés d’être présents

Selon des sources locales, la police a établi trois points de contrôle sur les routes menant à la Ferme Qianjin le jour du procès. Des témoins ont vu des agents avec des mitraillettes au second point de contrôle, arrêtant et examinant véhicules et piétons.


Les membres de la famille de Li Guifang (李桂芳), un des pratiquants de Falun Gong jugés, a passé le premier point de contrôle et négocié que deux d’entre eux assistent à la session du tribunal. Cependant, tous ont été arrêtés et refoulés par la police au troisième point de contrôle.


La sœur ainée de Meng Fanli (孟繁荔), une autre accusée et ses deux amis ont réussi à entrer au tribunal, mais ont été emmenés à un poste de police.


Sun Yanhuan (孙艳环), une amie de Wang Yanxin (王燕欣), a été arrêtée alors qu’elle dinait près du tribunal de Qianjin. Elle a été libérée par la suite.


Shi Mengchang (石孟昌), frère ainé de Shi Mengwen (石孟文), devait servir de témoin. Deux jours avant le procès, il a découvert plus de dix étrangers stationnant à l’extérieur de chez lui, probablement des agents en civil. La même chose est arrivée à la tante de M. Shi, un autre témoin.


Finalement, le procès a débuté à 13 heures. Deux amis de Mme Wang Yanxin, sœur ainée de Mme Meng Fanli, le fils et la fille de Mme Li Guifang, la fille de M. Shi Mengwen et un autre membre de la famille ont assisté à la session.


Mme Meng Fanli (孟繁荔)
Mme Wang Yanxin (王燕欣)
Mme Li Guifang (李桂芳)
M. Shi Mengwen (石孟文)


Récapitulation de l’affaire

Principaux endroits de l’affaire, de gauche à droite: Jiansanjiang (où a eu lieu l’arrestation du 21 mars), Ferme Qinglongshan (là où se trouve le centre de lavage de cerveau de Qinglongshan) et la Ferme Qianjin (l’endroit du procès des quatre pratiquants).


Quatre éminents avocats des droits de l’homme et sept pratiquants de Falun Gong ont été arrêtés le 21 mars 2014, à l’auberge de l’Arbre Vert, dans la région de Jiansanjiang du Heilongjiang, où ils s’étaient réunis pour discuter de plans afin d'assurer la libération des pratiquants de Falun Gong détenus dans le Centre de Lavage de Cerveau de Qinglongjiang, officiellement connu comme le "Centre d’Éducation juridique de la Ferme Jiangsanjiang."


Du fait de la pression internationale, les avocats Jiang Tianyong (江天勇), Zhang Junjie (张俊杰), Wang Cheng (王成) et Tang Jitian (唐吉田) ont été libérés en mars et avril.


Le centre de lavage de cerveau de Qinglongshan a été fermé le 28 avril 2014. Cependant, les autorités l’ont remplacé par un centre de désintoxication forcée dans l’agglomération de Qiqihar, Heilongjiang, utilisé comme un ‘centre d’éducation juridique’ pour détenir les pratiquants de Falun Gong.


Quatre pratiquants de Falun Gong ont été jugés le 11 août 2014, dont Wang Yanxin (王燕欣), Meng Fanli (孟繁荔), Shi Mengwen (石孟文) et Li Guifang (李桂芳). Huit avocats ont alors joint leurs forces pour les défendre.


Le juge président Wang Jingjun (王敬军) a déclaré à un des avocats que s’ils ne plaidaient pas coupable lors du procès, ils seraient expulsés de la salle du tribunal. La menace a été proférée le 31 juillet, le même jour où les avocats ont été avertis de la date du 11 août pour le procès de leurs clients.


Le Bureau local de la justice, l’Association du Barreau, le Bureau de la Sécurité Publique et le Bureau de la sécurité Nationale ont recouru à des tactiques d’intimidations " enquêtant " de façon répétée sur les avocats de la défense et leurs cabinets.


M. Li Xiongbing (黎雄兵), originellement engagé pour représenter Mme Li Guifang a été "convoqué " et "eu une discussion " avec le personnel du Bureau de la Sécurité Publique de Pékin et le Bureau de la Justice de Pékin. Ils l’ont accusé d’enfreindre les règles en représentant ses clients pratiquants de Falun Gong et lui ont ordonné de laisser immédiatement tomber l’affaire.


L’avocat Li a discuté avec divers départements, mais sans aboutir à quoique ce soit. Sous des menaces constantes de représailles, il n’a pas eu d’autre choix que de se démettre de l’affaire. Le procès est toujours en cours. La dernière session s’est déroulée le 17 décembre 2014 et devait se poursuivre le 18.

Version anglaise :
Heilongjiang Human Rights Lawyers Case Follow-up: Four Falun Gong Practitioners Illegally Tried

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.