"Le bureau 610

" le mécanisme primaire du terrorisme d’État de Jiang Zemin contre le Falun Gong "
 



[Note de l’éditeur : Ce discours a été prononcé au forum " Terrorisme d’État en Chine : Persécution du Falun Gong" qui s’est tenu au club de la Presse nationale à Washington DC, le 10 octobre, 2001.]
Dr. Shiyu Zhou, Professeur d’Information et Sciences technologiques de l’ Université de Pennsylvanie
Je voudrais saisir cette occasion pour remercier M. Palmer et les amis du Falun Gong de m'avoir invité sur le panel aujourd'hui pour discuter de la question du terrorisme d’État de la Chine dans sa persécution du Falun Gong .
Le terme " terrorisme d'État", la toute première forme de terrorisme, provient du règne " de la terreur " de Robespierre lors de la Révolution Française du 18e siècle, pendant lequel Robespierre et les Jacobins recueillirent et exécutèrent des dizaines de milliers de ceux qui étaient considérés des "ennemis de l’État", et ils se servirent de la violence et de la terreur comme instruments de contrôle social.
Aujourd'hui, sous la rhétorique " de la stabilité sociale", le régime communiste de la Chine terrorise des dizaines de millions de ses propres citoyens – incluant ceux qui pratiquent le Falun Gong, leurs familles et associés, entre autres. Le gouvernement les terrorise par la violence, la propagande, le lavage de cerveau, et l’extorsion d’argent et de biens. Ce sont les caractéristiques " d'un régime qui fait appel au terrorisme d’État " – tel qu’indiqué dans un rapport par l'Organisation de Développement Internationale d'Éducation aux Nations-Unies en août, 2001.
Je voudrais maintenant prendre quelques instants pour vous parler de l'organe clé du gouvernement chinois pour effectuer sa campagne terroriste de persécution du Falun Gong, un service connu sous le nom de " Bureau 610. "
L'établissement du "Bureau 610"
Le 7 juin, 1999, environ un mois avant que l'oppression du Falun Gong n’ait commencé, Jiang Zemin a prononcé un discours lors de la réunion du Politburo du Parti XX, dans lequel il a entièrement présenté sa politique de répression du Falun Gong. Lors de cette réunion, il a commandé à ses subalternes d’établir ce qu'il a appelé un " groupe dirigeant spécialisé dans le traitement de la question du Falun Gong, " et il a nommé les trois chefs du groupe, y compris la tête du Comité judiciaire et politique, Luo Gan. Le 10 juin 1999, sous les ordres directs de Jiang Zemin, le Comité Central du Parti Chinois XX a officiellement instauré un bureau pour le " groupe dirigeant " et l'a nommé le "Bureau 610. "
Dans son discours, qui a plus tard été documenté sous le titre, " Discours du Camarade Jiang Zemin lors de la réunion du Comité Central de Politburo, concernant la façon de traiter et résoudre la question du ' Falun Gong ' sans plus tarder, " Jiang a de surcroît spécifié que le " Comité central et les services gouvernementaux dans tous les ministères et commissions, et de toutes les provinces, régions autonomes, et des municipalités dépendant directement du Gouvernement central doivent agir en coordination étroite " avec " le Bureau 610." Conséquemment, le "610" est devenu un système indépendant, très bien organisé qui s’étend du Gouvernement central jusqu’aux gouvernements locaux, ayant pouvoir absolu sur chaque niveau de gestion du Parti aussi bien que sur les branches judiciaires et politiques. C’est la plus haute autorité déployée par Jiang Zemin et ses complices pour persécuter spécifiquement le Falun Gong.

Selon Jiang, le " Bureau 610 " a été établi " pour étudier et proposer une approche unifiée en termes d'étapes, méthodes, et mesures spécifiques pour résoudre le 'problème' de Falun Gong" On a le frisson lorsqu’on entend dire que pendant ces deux dernières années, le "Bureau 610" a orchestré la persécution brutale du Falun Gong et de ses pratiquants, ce qui a eu comme résultats, des centaines de milliers de cas de détentions arbitrairement décidés, de faux emprisonnements, de diffamations, de tortures, d’ abus psychiatriques et sexuels ainsi que des disparitions et meurtres.

L'exécution d’ordres " du Bureau 610 "

Au cours des deux dernières années, les preuves ont démontré que le "Bureau 610 " dirigé par Luo Gan a été développé en mécanisme principal de la politique de terrorisme d'état de Jiang contre le Falun Gong. On utilise l'endoctrinement puissant, la violence et la peur pour terroriser et dominer l’esprit et le cœur des pratiquants du Falun Gong ainsi que des autres citoyens chinois. La documentation de témoignages de centaines de témoins suggère que pendant ces deux dernières années, le régime de Jiang Zemin a constamment donné des ordres secrets contre le Falun Gong par l’entremise du " bureau 610, " de donner la directive de " détruire physiquement les pratiquants du Falun Gong " jusqu’à émettre le rapport évocateur que " les pratiquants du Falun Gong torturés à mort compteraient désormais comme suicides, " et la directive de "ne pas identifier [ les corps des pratiquants du Falun Gong ]. Incinérez-les localement."

Ces directives secrètes et mortelles ont donné à la police locale la liberté de torturer, agresser sexuellement, et même assassiner les hommes et les femmes qui pratiquent le Falun Gong. La brutalité dépasse toute compréhension. Dans les centres de détention, la violence et la torture contre des pratiquants du Falun Gong sont devenues choses courantes , indépendamment de l'âge, du genre ou de l'état physique. Voici quelques-uns des moyens de torture enregistrés comme étant infligées sur ces personnes : voies de fait; gavage au poivre chaud ou à l'eau salée à haute concentration; abstention de nourriture, de sommeil, et d'utilisation des toilettes; exposition à un temps chaud et froid extrême ; brûlures avec des cigarettes et du métal chauffé à blanc ; chocs avec des bâtons électriques, et ainsi de suite. Les femmes visées dans cette campagne ont souffert toutes sortes d'agressions sexuelles comprenant le viol et l'utilisation de dispositifs électriques pour choquer leurs zones sensibles. Les femmes enceintes ont été forcées à l’avortement obligatoire, après même plusieurs mois de grossesse afin de prolonger leur détention, plutôt que de les laisser libres de donner naissance à leur enfant.
L'augmentation rapide des décès au cours de la dernière année est le résultat direct de ces ordres émis par le "Bureau 610". Actuellement 295 morts ont été vérifiées , mais le véritable chiffre est sans doute bien plus élevé. . Des sources à l’intérieur du Parti Communiste Chinois rapportent que la mortalité a atteint au moins le millier..
Mais " le Bureau 610 " terrorise non seulement les pratiquants du Falun Gong, mais presque l’entière population de la Chine. Il incite à la haine contre le Falun Gong, en imposant une pression directe aussi sur ceux qui n'ont aucune connexion avec Falun Gong. Les exemples de cela i incluent, dans beaucoup de régions, des enfants à l’école forcés de signer des rapports dénonçant le Falun Gong, au risque d'être expulsés; les adultes, également, doivent signer de tels rapports ou perdre leurs positions ou pensions; la police, aussi, est menacée par la perte de salaire, la perte de leur privilège résidentiel, ou même la perte de leur poste s’ils n'accomplissent pas les ordres " du Bureau 610. " Presque tous et chacun dans la société chinoise sont victimes de cette organisation officielle de terrorisme sanctionnée par le gouvernement.
Dans un rapport de progrès des Nation-Unies, le Rapporteur spécial Ms. Kalliopi Koufa a déclaré , " Il y a différentes manifestations de terrorisme dont se sert l’État… [parmi lesquelles] la supposée terreur du « gouvernement » ou du » régime », c’est-à-dire la forme traditionnelle de terrorisme d’État mené par les organes de l’État contre son peuple… afin de préserver un certain régime..."
Le "Bureau 610" est sans aucun doute un tel organe. Il ressemble beaucoup au groupe dirigeant du Comité Central du Parti XX de la Révolution Culturelle qui à l’époque de la révolution culturelle fut établi pour exécuter l’horrible et terrifiante campagne de persécution il y a de ça une décade. Le régime XX de la Chine maintient une telle politique de terreur d’État contre sa propre culture et ses citoyens depuis les 50 dernières années. Un modèle clair et net de terrorisme d’État est évident dans l’histoire récente de la Chine.
Aujourd’hui, les vies et la sécurité, pour ne pas mentionner la dignité des millions d’innocents citoyens sont en jeu. Le "Bureau 610" témoigne du régime autoritaire de Jiang Zemin. Son fonctionnement doit être stoppé.


http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2001/10/14/14689.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.