Ecosse - Les visiteurs du Festival Off d’Edimbourg soutiennent les pratiquants de Falun Gong

Les visiteurs venus pour assister au festival off annuel d’Edimbourg ont également eu l’opportunité de soutenir une cause : mettre fin au prélèvement forcé d’organes sur des pratiquants de Falun Gong en Chine.


Le festival a débuté le 1 août 2014, à Edimbourg, la capitale écossaise. Pendant deux week-ends, les pratiquants ont fait des démonstrations des exercices de Falun Gong et invité les visiteurs à signer l’édition 2014 de la pétition DAFOH (en français Médecins contre le prélèvement forcé d’organes) pour réclamer des enquêtes exhaustives et mettre fin au prélèvement forcé d’organes en Chine.


L’événement, un festival artistique dont la réputation n’est plus à faire, a été créé en 1947. Il attire des centaines d’artistes, d’artistes de rues et des dizaines de milliers de touristes venant du monde entier.


Démonstration des exercices de Falun Gong sur le Royal Mile

Les paisible exercices attirent l’attention

Les touristes du monde entier et de tout le Royaume Uni qui visitent le Château d’Édimbourg passent habituellement par le Royal Mile. Les pratiquants d’Écosse et d’Angleterre ont monté un stand et affiché photos et informations à propos du Falun Gong. Ils ont fait des démonstrations des exercices et distribué des dépliants d’information durant les deux week-ends du festival.


De nombreuses personnes ont été attirées par l’énergie paisible de la pratique. Elles se sont arrêtées pour regarder et prendre des matériaux d’informations. Beaucoup de touristes chinois ont photographié ou filmé la scène tranquille qu’il leur serait impossible de voir en Chine.


Une jeune femme venue de Chine était surprise de voir des pratiquants de Falun Gong. Elle était très curieuse et a posé de nombreuses questions pour apprendre ce que la propagande du régime chinois a dissimulé en Chine.


Parmi les personnes rassemblées pour regarder la démonstration des exercices, une femme chinoise était au bord des larmes. Elle a expliqué par la suite aux pratiquants combien elle était touchée voir des pratiquants hors de Chine. « Cela fait 15 ans et la persécution continue en Chine » a t-elle dit d’une voix étranglée. Elle a expliqué qu’elle pratiquait le Falun Gong depuis 15 ans et était soulagée et encouragée de voir des pratiquants à l’étranger.


Campagne de signatures dans un quartier animé d’Edimbourg.

Après avoir fait la démonstration des exercices sur le Royal Mile, les pratiquants se sont rendus dans un autre quartier animé d’Edimbourg pour y recueillir des signatures pour la pétition appelant à la fin du prélèvement forcé d’organes perpétré par le Parti communiste (PCC) en Chine.


De nombreuses personnes étaient choquées d’apprendre les atrocités commises dans la persécution et ont signé la pétition. Elles ont lu l’information sur les panneaux et la résolution adoptée par le Parlement Européen condamnant et appelant à la fin du prélèvement forcé d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant et d’autres prisonniers de conscience en Chine.


Certains de ceux qui ont signé ont promis de faire connaître la pétition en postant le lien internet de la page de DAFOH (Médecins contre le prélèvement forcé d’organes) sur leur réseaux sociaux, afin que davantage de gens puissent être informées et signer pour exprimer leur soutien.


Plusieurs personnes ont remercié les pratiquants pour leurs efforts et les ont encouragés à continuer leur bon travail.

Version anglaise
Scotland: Visitors Support Falun Gong Practitioners During the Edinburgh Festival Fringe

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.