Chine- La police prélève des échantillons de sang et d'ADN de pratiquants de Falun Gong non consentants

Le prélèvement d'échantillons de sang devrait être effectué par des professionnels qui ont été correctement formés. Néanmoins, dans beaucoup d'endroits en Chine, il est courant que les policiers prennent de force le sang des pratiquants du Falun Gong après être entrés en force dans leur domicile.

Le 29 juillet 2014, trois policiers sont entrés en force dans la résidence de la pratiquante Mme Chen Lirong, dans la ville de Dalian, province du Liaoning, et prélevé son sang à son corps défendant. Ils ont dit avoir besoin d'un échantillon de sang parce qu'elle avait un casier judiciaire.

Les pratiquants deviennent généralement très sains après avoir pratiqué le Falun Gong. Suivant les principes Authenticité-Bonté-Patience, Mme Chen n’a jamais violé aucune loi. La vraie raison pour laquelle la police est venue prélever un échantillon de son sang était de l’utiliser comme donneuse d'organes potentielle.

Mme Chen n'est pas la seule pratiquante en Chine dont le sang a été prélevé de force par la police. Le site Minghui a rapporté que depuis le début 2014, les prélèvements d'échantillons de sang et des tests ADN sur des pratiquants du Falun Gong non consentants ont eu lieu dans toute la Chine, bien que la plupart des cas ont eu lieu dans la province du Liaoning et du Guizhou.

Les gouvernements de la Commission européenne, d'Australie, d’Italie et de Finlande ont adopté des résolutions condamnant les atrocités des prélèvements forcés d'organes organisés par le Parti communiste chinois. Le 30 juillet 2014, la Commission des affaires étrangères de la Chambre des États-Unis a terminé l'examen final de la proposition de loi H. Res. 281, qui demande à la Chine de cesser immédiatement les prélèvements d'organes humains sur des prisonniers, avec l'accord de l’État.


En juillet 2014, un médecin chinois, dont le nom était mentionné dans le livre de Prélèvements meurtriers, co-signé par David Matas et David Kilgour, a été arrêté pour abus dans la transplantation d'organes.


Article associés :

Des pratiquants de Falun Gong soumis à des prises de sang forcées

Un médecin chinois arrêté pour abus de transplantation d'organes

La Résolution H.R. 5379 de la Chambre des Etats Unis présentée pour sanctionner les contrevenants des droits en Chine


Version en anglais

Police Collecting Blood Samples and DNA from Non-consenting Falun Gong Practitioners

Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.