Autriche Vienne : "Nous ne pouvons pas considérer une telle persécution comme allant de soi !"

Il y a quinze ans, le 20 juillet 1999, le Parti communiste chinois (PCC) lançait une campagne génocidaire contre 70 à 100 millions de pratiquants de Falun Gong en Chine, campagne qui se poursuit à ce jour.


le 10 juillet 2014, une marche a été organisée à travers Vienne pour appeler à la fin de la persécution.


Une marche à travers Vienne appelle à mettre fin aux crimes du Parti communiste chinois dans sa persécution du Falun Gong


Mme Katharina Grieb, présidente de (SIDH / IGFM) s'est exprimée lors du rassemblement sur Stephansplatz à Vienne


Mme Katharina Grieb, présidente de la Société internationale pour les droits de l'homme (SIDH / IGFM) a prononcé un discours lors du rassemblement. Elle a déclaré que des millions de pratiquants de Falun Gong qui croient en Vérité-Bonté-Patience ont été brutalement persécutés par le PCC. La persécution est même allée jusqu'au prélèvement d'organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant.


"Pensez-y", a déclaré Mme Grieb, "l'achat d'un organe en Chine signifie qu'une personne vivante sera tuée pour son organe. Les pratiquants sont comme des pièces et des composants à l'intérieur d'un entrepôt. Nous ne pouvons pas considérer une telle persécution comme allant de soi.


"Il est de la responsabilité de chacun d'entre nous de se lever pour faire cesser cette persécution brutale," a-t-elle dit. "La meilleure arme est un stylo, chaque signature obtenue pour la pétition appelant à mettre fin à la persécution est comme un coup de feu pacifique."

Dans l'après-midi, les pratiquants ont organisé une marche pour sensibiliser davantage sur les atrocités commises en Chine.


Le cortège du Falun Gong le long de la rue Graben dans le centre de Vienne


La marche passe devant le Palais de la Hofburg, depuis le XXème siècle résidence officielle du Président de la république d'Autriche


Vêtues de blanc, la couleur du deuil en Asie, les pratiquantes tenaient les portraits de certains de ceux ayant perdu la vie pour avoir persisté dans leur foi

Vêtues de blanc, la couleur du deuil en Asie, les pratiquantes tenaient les portraits de pratiquants, afin d'honorer ceux ayant perdu la vie pour avoir persisté dans leur foi au cours de 15 ans de persécution en Chine.


Une section du défilé comportait une simulation de prélèvement d'organes sur des pratiquants de leur vivant


Après la marche, les pratiquants ont recueilli de signatures pour une pétition appelant à la fin de la persécution

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.