Des pratiquants de Falun Gong soumis à des prises de sang forcées

Récemment, la police dans différentes régions de Chine, en particulier dans la province du Guizhou et du Liaoning, a forcé les pratiquants de Falun Gong de tous âges à des analyses de sang. Ils ont dit agir sur ordres de leurs supérieurs. Ils ont également dit qu'ils allaient établir une base de données d'ADN des pratiquants de Falun Gong.


Mme Qi Shuping et M. Jing Yongan dans la ville de Shenyang, province du Liaoning

Au début du mois de juin 2014, les policiers du commissariat de Shengli ont exigé que la pratiquante de Falun Gong Mme Qi Shuping se soumette à une prise de sang.


Les policiers Zhou Zhi et Fan Jiqing ont fait irruption au domicile de Mme Qi à 9 heures, le 11 juin pour prélever son sang, mais elle n'était pas à la maison, ils ont menacé de mettre sa maison sous scellés si elle ne se présentait pas.


Deux jours plus tard, la police a de nouveau fait irruption au domicile de Mme Qi, mais elle n'était pas là. A la place, ils ont embarqué son fils au commissariat et lui on fait une prise de sang. La police a menacé le fils et lui a dit de garder le tube. L'incident lui a causé une grande détresse.


En juin, le policier Zhang Liang s’est rendu dans la prison de Shenyang et il a forcé le pratiquant de Falun Gong M. Jing Yongan à une prise de sang.


Le 21 juin, le policier Ma Yingjun du commissariat Renaolu a fait irruption dans la maison d’un pratiquant de Falun Gong âgé et l'a emmené au commissariat pour une prise de sang.


Deux pratiquants de la ville de Fengcheng, province du Liaoning

Les policiers du commissariat de Fengcheng ont menacé M. Zhang Qinggui et Mme Wujuan plusieurs fois. Ils se sont finalement rendus sur le lieu de travail de M. Zhang et lui ont pris de force un échantillon de sang et ses empreintes.


Benxi, province du Liaoning

Le 13 juin, les policiers de la ville de Benxi ont dit à la mère du pratiquant M. Gao Yudong d'aller au commissariat pour une prise de sang. M. Gao avait été forcé à la vie de sans domicile pour échapper à la persécution. La police a affirmé qu'ils avaient besoin de faire un test de paternité.


Ville d'Anshun, province du Guizhou

Le 13 mai, deux pratiquants de l’Usine Hongji de la ville d'Anshun ont été forcés à se soumettre à une prise de sang au commissariat local.


A la fin du mois de mai, deux pratiquants de lUsine Anji de la ville d'Anshun ont été forcés à donner un échantillon de leur sang au commissariat local.


Le 8 juin, 5 personnes qui ne se sont pas identifiées ont fait irruption dans l'Usine de Yunma de la ville d'Anshun et ont forcé un pratiquant à une prise de sang. Toutefois, ce dernier a résisté et ils n'ont pas réussi.
.

Ville de Zunyi, province du Guizhou

A la fin du mois de mai 2014, des policiers de Tucheng, ville de Zunyi ont fait irruption dans la maison de M. Zhao Ru, 80 ans, pour prélever un échantillon de son sang.


On a dit à M. Liu Maozhi de Longkeng, ville de Zunyi, de se rendre au commissariat local pour un examen de sang. Il a été menacé que sa maison serait pillée s'il n’y allait pas.


Ville de Guiyang, province du Guizhou

Du 20 au 25 avril environ 10 pratiquants ont été arrêtés. Ils ont eu leur sang prélevé et leurs maisons ont été saccagées. Leur âge variait d’enfants en bas âge à 80 ans.


Depuis le 22 avril, les policiers du commissariat ont fait irruption dans plusieurs maisons de pratiquants de Changjianglu et affirmé qu'ils devaient vérifier les identités et les numéro d’enregistrement et prendre un échantillon de sang des occupants.


Le 23 avril, les policier Hu Himin et Fang du commissariat de Putuo ont fait irruption dans la maison de M. Wang Guixing et ont pris un échantillon de son sang.


Le 24 avril, le policier Jiang Shan du commissariat de Putuo a fait irruption dans la maison de M. Wang Guixing et a pris un échantillon de son sang.


Le lendemain, la police de la gare où Mme Xiao vivait a de nouveau fait irruption dans sa maison. Ils ont pris des photos de Mme Xia et de sa maison. Ils n’ont pas pu prendre son sang parce qu'ils avaient oublié d'apporter l'équipement.


De la fin du mois de mai au début du mois de juin, les policiers du Commissariat routier Youzha ont fait irruption dans la maison de plusieurs autres pratiquants et ont prélevé des échantillons de leur sang.


Ville de Huairen, province du Guizhou

En mai, les agents du commissariat Canglong ont fait irruption au domicile de M. Meng Tianming et M. Zhao Yunlie et ont prélevé des échantillons de leur sang. M. Zhao a dû être forcé à les laisser prendre son sang. Il a été dit à Mme Wang Xiaoying et à Tan Chengxian de se rendre au commissariat pour donner des échantillons de sang, mais ils ont réussi à s'échapper.


Ville de Guiyang, province du Guizhou

Le 9 mai, les policiers Yao Yi et Yang Xing du commissariat Shaotu ont fait irruption au domicile de Mme Xiong Tianbi et ont pris un échantillon de son sang.


Le 10 mai, les policiers du commissariat Jinya ont fait irruption dans la maison d'un pratiquant âgé et ont pris un échantillon de son sang.


Autres villes dans la province du Guizhou

Le 17 avril, quatre policiers du commissariat Guanzhen ont fait irruption dans les maisons de deux pratiquants et les ont emmenés au commissariat pour obtenir des échantillons de sang.


À la fin du mois d’avril, quatre policiers des commissariats de Dushan et Pingtang ont amené trois pratiquants dans les commissariats pour des échantillons de sang.


Les policiers du commissariat de Weining ont forcé les pratiquants sur leur liste à donner des échantillons de sang pour mettre en place une base de données d'ADN.


Ville de Hengyang, province du Hunan

Le 2 mai, deux pratiquants ont été arrêtés alors qu'ils distribuaient des matériaux de clarification de la vérité. Ils ont été forcés à donner des échantillons de sang avant d’être libérés.


Beijing

Le 25 mai, M. Hao Yongsen a été arrêté et torturé pendant deux jours. Quand sa famille est allée au commissariat pour le voir, il leur a été demandé à tous de donner des échantillons de sang. Ils ont montré une forte résistance et n'ont pas obtempéré.

Langfang, province du Hebei

Mme Ren Li a été arrêtée le 6 mai. Elle a été libérée le soir-même, mais sa voiture a été gardée. Lorsque Mme Ren est allée chercher sa voiture comme indiqué le 19 mai, elle a été, à la place, forcée à se soumettre à une prise de sang.


Version anglaise :
Falun Gong Practitioners Forced to Submit to Blood Tests

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.