La version du PCC de "Brulez tout, tuez-les tous, pillez tout"

Durant la Seconde Guerre mondiale, les envahisseurs japonais ont mis en œuvre une politique de "brûlez tout, tuez-les tous, pillez tout " en Chine Baptisée Sanguan ("Plus rien des trois choses"). La persécution du Falun Gong à l’échelle nationale a repris un mantra similaire: " ruinez leur réputation, acculez les à la faillite et détruisez les physiquement. "


Toutes sortes de tortures ont été utilisées sur les pratiquants de Falun Gong, pour essayer de les forcer à renoncer à leur croyance L'une d'elles était un autre type de Sanguang: arrachez la barbe, les sourcils et les cils . Parfois, cela comprenait également les poils pubiens.


Le Dr Shao Chengluo, un vieux médecin de médecine chinoise de la rue Liuting du village de Zhao dans le district de Chengyang de l’agglomération de Qingdao, province du Shandong, est très respecté pour sa gentillesse et ses remarquables compétences médicales. Pour sa pratique du Falun Gong, M. Shao a été condamné à sept ans de prison. Il a été soumis à 150 types de torture dans la prison de Shandong.


Qi Dongxing, un détenu reconnu coupable de meurtre a ordonné au détenu Xue Aisheng de s'asseoir sur le Dr Shao et a ordonné à plusieurs autres d’arracher les cheveux de M. Shao. Ils ont fini par lui arracher ses moustaches, ses sourcils et ses cils, et un tiers des cheveux sur sa tête. L'un d'entre eux hurlait: "Le Parti communiste chinois a aussi une politique de Sanguang ! Nous vous en donnons un avant-goût! "


Une torture similaire a été perpétrée dans d'autres prisons, bien qu’elle n'ait pas reçu d'étiquette particulière. Par exemple, M. Liu Xifeng, un pratiquant de Falun Gong et professeur de collège à Shenzhen, a été interrogé par des policiers le 10 avril 2002.


Un policier l’a giflé au visage plusieurs fois, puis lui a enveloppé la tête de ruban adhésif, ne laissant qu’une petite fente pour qu'il puisse respirer. Ils ont ordonné à M. Liu de répondre à leurs questions. Quand il a refusé, ils ont tiré d’un coup sec une partie de l’adhésif, qui a arraché les cheveux, les sourcils et les moustaches de M. Liu à la racine. C'était très douloureux. Ils ont à plusieurs reprises enveloppé la tête de ruban adhésif qu’ils ont ensuite arraché.


Arracher les cheveux de quelqu'un n'est pas seulement une torture physique brutale, mais aussi une forme d'humiliation.


Dans la prison du Shandong, les détenus ont arraché les moustaches du Dr Shao Chenluo et ses poils pubiens.


M. Tang Xuexian du canton de Lanshan, province du Hunan, a été arrêté sept fois et condamné à cinq ans de prison pour sa pratique du Falun Gong.


Peng Chunsheng et Wu Hongwei, tous les deux gardiens dans la prison de Wanglin dans le canton de You, ont fait boire une grande quantité d’alcool à Yuan Yang et lui ont ordonné de torturer M. Tang la nuit. Yuan a assailli M. Tang alors qu’il était au lit et l’a torturé deux heures durant.


Il est monté sur M. Tang et a enfoncé son coude dans sa poitrine, lui rendant la respiration douloureuse et difficile. Il a retiré les sous-vêtements de M. Tang, pressé ses genoux contre les cuisses de ce dernier et lui a pincé et tiré le pénis. Puis il a arraché tous les poils pubiens de M. Tang qu’il a enfoncé de force dans la bouche de Tang.


M. Yun Fuqi, un pratiquant de Falun Gong du canton de Fangzheng, province du Heilongjiang, a été amené au premier centre de détention du canton de Fangzheng en mai 2008. Des détenus ont envoyé M. Yun par terre à coups de pieds devant les geôliers. L'un d'eux lui a retiré ses sous-vêtements. Ils lui ont arraché des poils de pubis et des aisselles, et l'ont forcé à les avaler.


M. Zhang Qingshu, un pratiquant de Falun Gong du village de Shiba, dans le canton de Hesheng à Chengdu, province du Sichuan, a été détenu dans le camp de travaux forcés de Xinhua à Mianyang. Il a été forcé de s'asseoir droit immobile avec ses mains sur ses genoux pendant de longues périodes de temps. Les détenus lui arraché ses moustaches, ses poils d’ aisselles, et ses poils pubiens, et les ont collés sur les dos de ses mains. Ils ont également pilonné les doigts de M. Zhang avec des tiges de métal.


Les pratiquantes de Falun Gong ont également subi des tortures similaires. Par exemple, Mme Ren Ping de la ville de Langfang, province de Hebei, a été détenue dans le camp de travaux forcés pour femmes de Kaiping à Tangshan pendant 13 mois. Les gardes Yan Hongli, Wang Yuhua, Jia Fengwei, et Liu Xiujuan ont fait irruption dans sa cellule et l’ont battue jusqu'à ce que son nez saigne. Ils lui ont arraché une grande partie de ses cheveux. Le garde en chef Yan Hongli a ordonné aux autres gardes de la déshabiller complètement et au détenu Chen Yanru de lui arracher tous ses poils pubiens.

Version en anglais
The CCP Version of “Burn It All, Kill Them All, Loot It All”

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.