Des avocats empêchés de défendre des pratiquants à leur procès

Les pratiquants de Falun Gong Mme Liu Xiuzhen, M. Yang Naijian, et M. Feng Hua ont été jugés par le tribunal du district de Chengyang dans la ville de Qingdao, à 9 heures, le 28 février 2014. Environ 40 policiers des services de police de Chengyang étaient présents pour empêcher parents et avocats d'assister au procès et de les défendre.


Les parents et les avocats de M. Yang, Zhang Weiyun et Jiang Tianyong, ainsi que les parents de Mme Liu sont allés au centre de détention de la ville de Pudong avant le procès. Les avocats, le père de M. Yang, sa tante et son oncle ont demandé à assister au déroulement du procès, mais la police a refusé.


Lorsque les trois pratiquants ont été emmenés au palais de justice, les policiers étaient alignés des deux côtés et la police militaire courait devant et derrière. La police et la police armée ne sont pas parties avant que les pratiquants soient emmenés.


L’avocat Jiang Tianyong a crié à la voiture de police : " Vous serez tenu responsable pour n'avoir pas respecté la loi! L’histoire vous jugera! » L’avocat Zhang Weiyun a crié : « M. Yang Naijian, soyez fort! Vos avocats vous sortirons de là! »

Les avocats empêchés de défendre leurs clients

Le bureau 610 de Qingdao a ordonné à la police d’arrêter les pratiquants Mme Lu Xueqin, Mme Cui Luning, M. Yang Naijian, M. Feng Hua, Mme Liu Xiuzhen, et M. Li Hao, le 2 mai 2013, les accusant de " rassemblement illégal."

CCTV et le site de Xinhua, tous deux contrôlés par le Parti communiste chinois, ont annoncé le 4 juin 2013, que la police de Qingdao avaient résolu un "cas important" impliquant d'avoir photographié des reconstitutions de pratiquants de Falun Gong torturés en prison, affirmant que la divulgation de telles tortures était un crime.


Tout d'abord, les avocats n'ont pas été autorisés à voir les pratiquants détenus, le gouvernement a modifié les accusations portées contre eux. Pendant ce temps, M. Yang a été torturé.


M. Yang Naijian, M. Feng Hua, et Mme Liu Xiuzhen ont été poursuivis par le parquet du district de Chengyang.

Le procès annoncé au dernier moment

M. Yang et les familles de Mme Liu ont reçu un avis de la cour du district de Chengyang à 16h53 le 27 février 2014, disant que le procès était fixée à 10 h, le lendemain au centre de détention de la municipalité de Pudong dans la ville de Jimo. L'avocat de Mme Liu dans la ville de Shenyang n'a pas pu se présenter au procès en raison du court préavis. Selon la loi chinoise existante, le tribunal doit informer les avocats et les familles au moins trois jours avant la date du procès.


L’avocat Zhang Weiyun a vu M. Yang à 14 heures le jour du procès. Il a été informé que M. Yang avait des problèmes cardiaques et une tachycardie causant un essoufflement. Malgré que la pression artérielle de M. Yang fût de 130 mmHg, les gardes l’ont forcé à prendre des médicaments.


Hao Dongsong, le directeur de la section des poursuites du parquet de Chengyang, et le procureur Yu Peijuan ont non seulement ignoré la demande de la famille de M. Yang d'enquêter sur la torture à l'intérieur du centre de détention, prouvée par des photos, mais a aussi produit de nouvelles accusations fabriquées contre M. Yang .


Les avocats Zhang Jiang Tianyong et Weiyun et la famille de M. Yang ont présenté leurs documents d'appel à la cour de district de Chengyang vers de 15h 30 . Le juge Wang Ning a refusé de les accepter. En fin de compte, le secrétaire Sun Xiaoguang a accepté les documents. Les deux avocats ont essayé de rencontrer le président Hu Xuqing (son titre est "directeur adjoint de la cour"), mais ils ne l’ont pas vu jusqu'à ce que la cour ferme pour la journée à 17 heures

Parties impliquées dans la persécution:

Hao Dongsong (郝栋松), directeur de la section du ministère public du parquet de Chengyang: 86-18561326018 Yu Peijuan (于佩娟): 86-13573259866 Wang Ning (王宁)juge de la cour du district de Chengyang: +86- 13969612937, +86-532-87866406 Sun Xiaoguang (孙晓光), clerc: 86-13583290123, 86-532-87866402


Version anglaise :
Attorneys Prevented from Defending Practitioners at Their Trial

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.