Éliminer les symptômes d’un infarctus avec la pensée droite

Il était évident que ma coordination motrice ne fonctionnait plus alors que je luttais pour faire le troisième exercice debout le matin du 17 décembre 2013. Après le petit-déjeuner, je suis allé à l’hôpital où je travaille. Dans mon service, j’ai eu des problèmes pour déboutonner mon manteau. Puis il m'a été difficile d’enfiler ma blouse de médecin. Je me suis versé un verre d’eau, en ai renversé partout et le verre est tombé par terre. Quand je suis allé récupérer ma paye, alors que je comptais les billets, eux aussi sont tombés par terre.


Cet après-midi-là, je suis allé étudier le Fa avec des compagnons de pratique. Le livre n’arrêtait pas de tomber de mes mains. J'ai pu voir que mes compagnons de pratique étaient inquiets. Moi, par contre, je n'avais pas peur du tout. Je me souvenais de ce Maître nous a raconté dans Zhuan Falun :


Par exemple, quand je donnais mes cours à Changchun, il y avait un homme doué d’une prédisposition excellente, il avait vraiment de l’étoffe et j’avais jeté mon dévolu sur lui. J’ai voulu augmenter ses épreuves pour lui permettre de payer ses dettes au plus vite et de parvenir à la libération du gong, telle était mon intention. Alors un jour, soudainement, il a semblé avoir les symptômes d’une hémorragie cérébrale et s’est effondré, il avait l’impression qu’il ne pouvait plus bouger, que ses quatre membres ne répondaient plus, on l’a envoyé d’urgence à l’hôpital. Peu après, il a pu se lever et marcher. Réfléchissez : après une hémorragie cérébrale, comment pourrait-on se relever et retrouver la mobilité de ses bras et de ses jambes aussi vite ? Mais après coup, il a prétendu que c’était l’apprentissage du Falun Dafa qui l’avait fait dévier. Pourtant il n’a pas réfléchi : comment aurait-il pu se remettre aussi vite d’une hémorragie cérébrale ? S’il n’avait pas appris le Falun Dafa, il serait peut-être mort au moment où il est tombé ou il serait peut-être resté paralysé jusqu’à la fin de ses jours, bel et bien atteint d’une hémorragie cérébrale.


En tant que médecin moi-même, je savais que les symptômes que j'expérimentais étaient ceux d’un infarctus. En tant que pratiquant, je comprenais que c’était un test venant du Maître. Pour un pratiquant, mourir signifie juste partir plus tôt, et je n’ai pas peur de la mort. Si, cependant, j’avais effectivement signé un contrat avec les forces anciennes pour partir plus tôt, cela interférerait avec ma propagation du Fa. Je suis un coordinateur. Si je devais partir tôt, ceux qui n’ont pas bien compris le Fa ne continueraient peut-être pas à pratiquer. Seuls ceux qui comprennent bien Dafa seraient capables de traiter cela correctement.


Mes patients savent tous que je pratique le Falun Gong. Je leur ai parlé du Falun Gong et de la persécution, et les ai aidés à démissionner du PCC. La grande majorité d’entre eux ont démissionné, ainsi que beaucoup de membres de leurs familles. Je me sentais désolé pour ceux n'ayant pas démissionné. Je leur disais : " J’ai guéri vos maladies, mais je n’ai pas sauvé vos vies. "


Mes patients sont également au courant que j'avais autrefois une tumeur à l’estomac qui a disparu après avoir pratiqué le Falun Gong. Ont également été guéris mon arthrite rhumatoïde et mes problèmes cardiaques. J’ai maintenant 77 ans. Mon audition et ma vue sont parfaites. Ma peau est claire et rosée. Ma démarche est ferme et assurée. La plupart des gens pensent que je ne peux pas avoir plus de 60 ans. Beaucoup de mes patients ont appris le Falun Gong après avoir vu les nombreux changements qui se sont opérés en moi. Si je devais mourir, ils seraient choqués. Je suis bien connu et je me demandais comment cela affecterait mes patients qui pratiquent le Falun Gong: continueraient-ils encore à y croire?


Si je meurs, je ne serais plus en mesure de sauver les êtres, et cela n’est pas un arrangement du Maître. J’avais besoin d’émettre les pensées droites, de nier les arrangements et la persécution des forces anciennes. Le Maître n’accepte pas les arrangements des forces anciennes, ni moi non plus. Je devais les nier totalement et juste suivre les arrangements du Maître.


Quand j’ai émis les pensées droites, j’ai nié les forces anciennes, et j’ai récupéré en deux jours ! J’ai réellement apprécié la protection du Maître et tout ce qu’il a souffert pour moi. Je ne sais même pas tout ce que le Maître a souffert à ma place dans les autres dimensions. J’étais prédestiné à avoir un infarctus. Je savais depuis l’âge de 40 ans que j’avais le sang épais. Mais je suis un pratiquant de Dafa, les symptômes sont apparus et sont repartis rapidement. Je sais que je vais bien à cause des souffrances endurées par le Maître. Je n'ai pas de mots pour exprimer ma reconnaissance au Maître.


Au cours de ces dix dernières années, je n’ai souffert d’aucune persécution grâce à la protection du Maître. Le Maître m’a doté d’une aptitude spéciale: je peux émettre des Falun à chaque fois que je vois la perversité. J’ai été protégé à chaque fois qu’il y avait un danger. Le Maître contrôle tout, et j’utilise simplement des mots dans cette dimension pour sauver les êtres. Je dois être encore plus diligent et sauver plus d’êtres de manière à montrer ma reconnaissance au Maître.

Version anglaise :
Eliminating Symptoms of a Stroke with Righteous Thoughts

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.