Un homme d'affaire respectueux des lois et philanthrope arrêté pour la quatrième fois

M. Yu Ming, un brillant homme d'affaires de 42 ans de la ville de Shenyang, province du Liaoning, a été à nouveau illégalement arrêté le 24 septembre 2013, pour sa seule pratique du Falun Gong. Il est actuellement détenu au centre de détention de Shenyang.


Lors de son arrestation, M. Yu avait sur lui plusieurs cartes bancaires et plusieurs milliers de yuans. Les policiers ont saisi les cartes bancaires et les espèces et refusé de les retourner à sa famille. Ils leur ont par contre renvoyé ses vêtements déchirés et tachés de sang, après son arrestation.


Les membres de la famille de M. Yu tentent désespérément de découvrir son lieu de détention. Privés de leurs droits de visite par la police, ils se sentent impuissants et ne savent où s'adresser pour obtenir de l'aide. Un avocat de Pékin, engagé par sa famille pour représenter M. Yu, s'est vu refuser tout droit de visite à six reprises au centre de détention.

La famille de M. Yu a appris qu'il avait été enfermé dans une cage de fer avec de lourdes chaînes et des menottes. Il est privé de nourriture et d’eau et d’aller aux toilette . Il a également été soumis à la torture, comprenant d’avoir des pics de bambou enfoncés sous ses ongles.

Illustration de torture: menotté et enchaîné

M. Yu dirige une entreprise de fabrication de vêtements de taille moyenne de plus de 100 employés. En tant que pratiquant de Falun Gong, il suit les principes de Vérité, Bonté et Tolérance dans sa vie et ses transactions commerciales quotidiennes. Il a aidé sa belle-mère à établir un refuge pour sans abri pour les personnes âgées, les enfants et les personnes handicapées. Sa générosité a été bien accueillie et saluée par la communauté locale.


Arrestation du 29 août 2013

Ce qui suit est le récit d’un témoin oculaire de l'arrestation de M. Yu le 29 août 2013.


À l'époque, M. Yu était chez sa belle-sœur dans une autre ville pour les aider à la préparation d’ un mariage. Ce soir-là, un homme qui semblait avoir bu a fait irruption dans la maison. Dans un premier temps, la belle-sœur de M. Yu pensait que c’était un voleur. La personne qui semblait être dans la quarantaine a affirmé qu'il était policier. Lorsque le beau -frère de M. Yu a demandé à voir l'identité du policier, l'homme lui a aspergé les yeux de gaz lacrymogène. En conséquence, le beau-frère de M. Yu a été immédiatement aveuglé, et les gens dans la pièce avaient de la difficulté à respirer. Puis, 7 à 8 personnes se sont précipitées à l'intérieur et ont plaqué le beau-frère de M. Yu au sol.


Les policiers ont alors fermement menotté les mains de M. Yu dans son dos. L'arrestation a eu lieu pendant la nuit, tandis que M. Yu était au lit. La police a refusé sa demande d’enfiler un manteau, un pantalon et des chaussures et l'ont forcé à monter dans la voiture de police en sous-vêtements. Ils ont ensuite confisqué sa voiture.


Tout au long de toute l'épreuve, la belle-sœur deM. Yu et leurs voisins ont demandé à plusieurs reprises à voir les identités des policiers. Les policiers ont ignoré leurs demandes et les ont menacés d'arrestation.
Un des proches de M. Yu est un petit garçon de 1 an. Comme la brutalité des policiers se déroulait devant ses yeux, il a été terrifié et n’arrêtait pas de pleurer. Traumatisé par l'événement, l'enfant a fait des cauchemars pendant plus d'un mois.


D'autres parents de M. Yu ont également été traumatisés par l'arrestation. Son beau-frère a été blessé physiquement d'une agression brutale des policiers et il n’a jamais entièrement retrouvé sa vue après la pulvérisation de gaz lacrymogène par la police. Il est actuellement incapable de s’acquitter du moindre travail physique. Le bétail de la famille - leur seule source de revenu - a été laissé sans surveillance et non alimenté.
M. Yu a réussi à échapper à la police le 30 août. Chaque jour après cela, la police a harcelé sa mère de quatre-vingt-ans, , afin de savoir où il se trouvait. En raison de leur harcèlement implacable, sa santé s'est détériorée et elle a été envoyée à l'hôpital.

Arrestation du 24 septembre 2013

M. Yu a de nouveau été emmené par la police le 24 septembre 2013. Son frère aîné et sa sœur ont gardé pour eux les mauvaises nouvelles afin de préserver la santé de leur mère.


Au moment de la première arrestation de M. Yu en août, sa femme et sa fille étaient en visite aux Etats-Unis. Craignant d’ être arrêtés par la police à leur retour, elles ont décidé de rester aux États-Unis avec peu d'argent et sans famille, elles sont dans une situation difficile. La fille de M. Yu, qui a 14 ans, a vu sa scolarité interrompue pendant cette crise.


Depuis que le gouvernement communiste chinois a lancé la persécution illégale du Falun Gong en Juillet 1999, M. Yu Ming a été illégalement détenu trois fois pour ses convictions. Il a été brutalement torturé aux camps de travaux forcés de Pékin, de Tuanhe et de Masanjia.

Individus directement impliquées dans le cas de M. Yu :
Zhang Yan (张彦), directeur de la division de la sécurité intérieure de Shenhe, commissariat de la ville de Shenyang, 86-13840229338 (mobile)
Wang Wensheng, policier du commissariat de Shenhe, +86-13998131321 (mobile)

Version anglaise :
Law Abiding Businessman and Philanthropist Arrested for the Fourth Time

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.