Ce que j’ai vu durant ma méditation

J’ai récemment rencontré une pratiquante qui était en prison. Je pensais que tout ce qu’elle disait et faisait était basé sur les principes du Fa. Bien qu’elle ait été incarcérée pendant neuf ans, elle avait une peau éclatante. Elle était pleine d’énergie et dormait très peu. Selon moi, elle devait bien cultiver et peut-être que son corps avait été transformé en Corps de Blanc Limpide (un Corps ayant atteint une pureté absolue au plus haut niveau et qui est transparent). Cela m’a fait reconsidérer mon niveau de cultivation, et j’ai compris que je devais m’améliorer.


Quand je me suis regardé, j’ai noté que j’étais pâle et je souffrais de temps en temps d’un karma de maladie. J’ai émis une pensée à mon côté éveillé pour demander à mon côté humain de se transformer rapidement en matière de haute énergie. J’ai ressenti une douleur à la poitrine et à la jambe le lendemain. J’ai aussi vomi du sang comme je l’avais fait dans le passé. Cela a duré une journée environ. J’en ai fait part aux autres pratiquants et ils ont dit que c’était dû à mes attachements. Une pratiquante a dit que j’avais encore trop de notions humaines. J’ai commencé à regarder à l’intérieur.

L’expérience d’une vision vécue

Trois jours plus tard, j’ai commencé à regarder à l’intérieur, je voulais me reposer après une journée chargée. Je me suis rappelé que le Maître nous a dit que le meilleur moyen de se reposer c’est de pratiquer les exercices, donc j’ai mis la musique du cinquième exercice et je me suis assis pour méditer.


Au début, j’avais toutes sortes de pensées et je n’arrivais pas à avoir l’esprit tranquille. Puis je me suis rappelé que nous ne devrions pas laisser notre esprit vagabonder quand nous pratiquons les exercices. Quand j’ai eu l’esprit tranquille, j’ai vu apparaître une échelle. La partie supérieure de l’échelle était droite. La partie inférieure, qui avait pratiquement la hauteur d’un étage, était plus proche du sol, et elle ressemblait à la lettre Z.


J’ai escaladé l’échelle, et elle montait jusqu’au ciel. Quand j’ai levé les yeux, je n’en voyais pas l’extrémité. J’étais entouré de brouillard au fur à mesure que je montais. Il m’est arrivé une fois de discerner vaguement des montagnes. Par la suite je me suis vu pousser de grandes ailes.


J’ignore à quelle altitude je suis monté. J’ai traversé le brouillard et les nuages en volant et j’ai vu le ciel bleu, comme si j’étais dans un avion. Il y avait un globe au milieu du ciel bleu. Au début, il était à demi-circulaire, et puis il s’est arrondi/ il est devenu rond ; il avait juste la forme de la terre. Il se composait de plusieurs mondes qui s’alignaient verticalement et horizontalement. Il y avait des montagnes et des rivières immaculées dans chaque monde. J’étais debout sur l’échelle au milieu du globe et j’ai continué à escalader dans le brouillard. J’ignore jusqu’à quelle hauteur.


J’ai vu un grand Bouddha assis au milieu du ciel. L’échelle s’est arrêté devant le Bouddha, puis elle a commencé à se désintégrer. Une échelle en or est apparue à sa place. Cette échelle était plus jolie et plus large, mais elle aussi a disparu progressivement.


Je savais que j’étais le grand Bouddha et j’ai senti la présence de mon corps de Boudhha. A ce moment-là, je n’avais aucune pensée et avec mon corps de Bouddha nous ne faisions plus qu’un. Je me suis incliné et j’ai regardé mais je ne voyais aucune limite. Puis mon corps s’est agrandi, est monté plus haut dans l’espace et a disparu.


J’ai repris la méditation. Quand la musique a pris fin, je me sentais bien et j’avais chaud. Je me sentais si bien que je voulais continuer à méditer. Je voulais revoir mon corps de Bouddha.


J’ai mis la musique pour le cinquième exercice, j’ai commencé à méditer et je suis entré dans l’état de "ding" (recueillement), qui est un état de vide , mais conscient. Mon corps de Bouddha est apparu dans l’espace et j’ai vu qu’il se composait de nombreux mondes. À l’intérieur du corps de Bouddha, il y avait des montagnes et des rivières et des vies innombrables. Les bras, les jambes et même les orteils étaient constitués de nombreux mondes et ces mondes constituaient le corps de Boudda. J’ai vu les montagnes et les rivières s’estomper.


Les mots peuvent à peine décrire et exprimer ce que j’ai vu et ressenti. Cela fait 18 ans que je pratique je ne suis pas toujours diligent et j’ai encore beaucoup d’attachements et de notions humaines.
J’ai la cinquantaine et j’ai des cheveux gris et mon corps physique n’a pas beaucoup changé. Mais la partie qui a bien cultivé est si sacrée et si belle !


Merci Maître pour votre encouragement.

.

What I Saw during My Meditation

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.