Deux expériences validant la capacité supranormale et la magie de Dafa

Je suis une ancienne pratiquante qui a eu la chance de rencontrer Dafa et a commencé à pratiquer en Décembre 1994. J’ai 76 ans et suis peu instruite, donc j’ai demandé à un compagnon de pratique d’exposer par écrit deux miracles dont j’ai été témoin pendant ma cultivation pour valider les capacités supranormales et la magie de Dafa.

Première histoire: la méditation a sauvé la vie de mon mari deux fois

Je reconnais et ressens foncièrement le principe selon lequel la pratique d’une seule personne bénéficie à toute sa famille. Mon mari (qui n’est pas pratiquant ) est âgé de 79 ans. En 1994, il a subit un traitement d’urgence à l’hôpital étant subitement atteint de thrombose cérébrale. Je veillais sur lui nuit et jour. Pendant ce temps, le parent d’un patient qui se trouvait dans une chambre voisine m’a donné à lire le livre Falun Gong. J'ai passé toute la nuit à le lire et j’ai continué le lendemain matin et ai terminé le livre. À ce moment-là, j’ai eu comme le sentiment que j’étais devenue quelqu’un d’autre. Je ressentais une joie indescriptible dans le cœur. J’ai décidé sans l'ombre d'une hésitation de commencer à cultiver et pratiquer. Depuis lors, j’ai suivi la voie du retour à mon origine première et celle de la pratique de Dafa. Mon mari en a aussi bénéficie. Son état s’est améliorée et il a pu quitter l’hôpital et rentrer à la maison. Il n'a pas tardé à même pouvoir vaquer à ses affaires quotidiennes.

En 2007, suite à une dispute survenue entre nous sur une certaine question, tout-à-coup, il s’est affaissé sur le sol de la chambre, le visage virant au bleu et les lèvres violacées. Il a perdu connaissance et gisait inanimé; comme s'il était mourant. À cet instant, j’étais très calme. Je n’avais pas l’intention de le déplacer mais j’ai ramassé quelque chose que j’ai placé délicatement sous sa tête. Puis ce principe tiré du livre Zhuan Falun m’est revenu à l’esprit : "Quand aux gens qui se trouvent dans votre champ, vous allez peut-être harmoniser leur corps sans le vouloir, car ce champ peut corriger tous les états anormaux. "


Je me suis donc assise par terre près de mon mari et j’ai commencé à pratiquer la méditation assise pour renforcer le champ d’énergie. Pendant ce temps, ma petite-fille de sept ans n’arrêtait pas de pleurer. " Grand-mère, grand-père ne se sent pas bien. Il ne bouge plus. Dis à Maman et à mes deux oncles de venir "… J’ai dit à l’enfant : "L’esprit de ton grand-père est allé jouer. N’aies pas peur. Il va bientôt revenir… " Pendant ma méditation, plus je restais en position assise, plus mon cerveau se vidait, plus mon cœur se calmait et plus mon corps devenait léger, comme si j’allais me mettre à flotter. Après environ trois heures, ma petite- fille s’est soudain écriée : "Grand-père est réveillé ! " J’ai ouvert les yeux et j’ai vu que sa main bougeait légèrement. J’ai continué à méditer sans bouger. Quand ses mains, ses pieds et tout son corps ont pu bouger, je me suis levée et l’ai aidé à s'étendre sur le lit. Petit-à-petit, il a recouvré sa santé et s’est trouvé hors de danger.


Trois mois plus tard environ, mon mari et moi, nous avons eu de nouveau une petite dispute à propos d’un problème familial et j’ai eu quelques paroles déplacées. Mon mari était assis sur le lit et son visage est devenu bleu de colère. Il a perdu l’usage de la parole. Et j’ai vu son ventre se gonfler comme un ballon prêt à exploser. L’air entrait mais n’était pas expulsé et son état semblait empirer et il a fini par perdre connaissance. Comme j’avais l’expérience de la première fois, j’ai gardé mon sang-froid et je me suis immédiatement mise en assise de nouveau et j’ai commencé à méditer. Après une heure, deux heures, quatre heures, j’ai entendu le bruit des gaz évacués par mon mari. Je n’ai pas bronché et continué à méditer. Le bruit est devenu si fréquent et si fort que mon mari est allé tout seul aux toilettes. Le bruit était comme celui d’un pneu de voiture qui se dégonflait tout en continuant à ronfler. Après environ vingt minutes, j’ai vu avec mon tianmu un gros morceau de matière noire qui était expulsé du corps de mon mari, en passant par la baignoire, la chambre et sortait par la fenêtre. J’ai tout de suite arrêté la méditation et suis allée dans les toilettes pour voir mon mari. De son côté, tout était rentré dans l’ordre. J’ai versé malgré moi des larmes de reconnaissance envers le Maître qui avait sauvé la vie de mon mari une fois de plus ! Ces deux exemples de méditation m’ont fait vraiment comprendre que rien n’est impossible pourvu qu’on fasse vraiment confiance au Maître et au Fa . Merci Maître de prendre soin de moi et de me protèger à chaque instant ! Merci Vénérable Maître de sauver les êtres avec compassion!


Mon mari avait échappé à la mort à deux reprises grâce à l’intervention de Maître ce qui l’a profondément ému. Maintenant, il ne se contente pas de le dire, mais il l’écrit de la main gauche (sa main droite étant restée paralysée) : "Falun Dafa est grand. “ Authenticité, Bienveillance, Patience est grand”. Il écoute et lit les documents de clarification de la vérité de Dafa tous les jours. Du fond de son cœur, il me soutient lorsque je sors pour faire les trois choses et pour sauver les êtres. Maintenant, mon mari peut accomplir presque la totalité de ses tâches quotidiennes et sa santé s’améliore. Dans le voisinage il y a 4 ou 5 personnes qui avaient la même maladie que lui à peu près au même moment et qui étaient plus jeunes que lui. Tous sont partis. Les faits ont prouvé ce que le Maître a dit dans le Zhuan Falun: "Comme vous pratiquez une loi juste, votre pratique de gong va être bénéfique aux autres ".


Deuxième histoire : renaissance d’un utérus

En 2008, mon mari souffrait de thrombose cérébrale et il a quitté son domicile pour aller en maison de repos à la campagne dans la région du Yichun, dans la province du Helongjiang afin de récupérer et ce pour une durée de trois ans. Pendant ce temps, j’ai pu contacter les pratiquants locaux et coopérer avec eux de façon harmonieuse afin d’assister le Maître dans la période de la rectification de la loi ; afin de bien faire les trois choses et de sauver les êtres. Il y avait une pratiquante surnommée Dongmei. Son expérience de pratique est inoubliable. Avant que Dongmei ne commence à pratiquer, on lui avait retiré l’utérus lors d’une intervention chirurgicale en raison d’ un cancer de l’utérus en phase avancée. Elle était en plus souvent maltraitée, battue et insultée par son mari. Dongmei était au bord de la dépression. À la fin, elle ne pouvait pratiquement plus aller travailler ; elle passait ses journées assise chez elle comme hébétée sans dire un mot.

Sa mère et sa tante sont des disciples de Dafa. Face à cette situation et après discussion, elles se sont dit que les méthodes des gens ordinaires n’étaient d’aucune utilité et que seul Dafa pouvait la sauver. Les deux pratiquantes allaient donc chez Dongmei chaque jour pour étudier le Fa et faire les exercices. Trois mois plus tard, Dongmei semblait s’être complètement transformée. Son corps et son esprit étaient sains et tout semblait être rentré dans l’ordre. Sa famille aussi était heureuse. Mais personne ne s’attendait à ce que le 20 juillet 1999 le PCC lance la persécution violente contre le Falun Gong. Un jour Dongmei est sortie pour expédier des documents de clarification de la vérité pour faire cesser la persécution et sauver les êtres. Mais elle a été illégalement persécutée et injustement condamnée à un an de travaux forcés. Ella été envoyée au camp de travail de Wanjia dans la ville de Harbin. Le lendemain, elle a obtenu la permission de sortir. Quand elle est retournée dans sa cellule et en a franchi la porte, le gardien, un voyou d’une brutalité sans limites avait mis la photo du Maître par terre et ceux qui voulaient entrer dans la cellule devaient piétiner la photo. Dongmei a dit fermement au policier : " Maître Li Hongzhi est celui qui m’a sauvé la vie. J’aimerais mieux mourir que de piétiner la photo du Maître. Quand elle a eu fini de parler, tout d’un coup elle s’est cognée la tête contre le mur. Aussitôt, une grosse bosse est apparue sur son front. Le gardien lui a dit : " Ok, ok, Tu n’as pas besoin de piétiner la photo ; tu peux entrer dans la cellule ."


Sept mois plus tard, de faux signes d’hépatite B sont tout à coup apparus sur le corps de Dongmei. Le camp de travail l’a immédiatement laissée partir. Quand elle est arrivée chez elle, sa famille l’a emmenée à l’hôpital pour un bilan mais aucune maladie n’a été détectée et tout était normal. Dongmei s’est éveillée à la compréhension suivante : c’est le Maître, qui dans son immense compassion l’avait sauvée de l’antre du mal. Peu de temps après, la partie inférieure du corps de Dongmei s’est remise à saigner. Cela lui était arrivé une fois ; elle n’y avait pas prêté attention, parce que ça s’était réglé peu de temps après. Cette fois, elle était perplexe. D’où venait ce sang alors qu’elle n’avait plus d’utérus ? Sa famille l’a emmenée à l’hôpital pour vérifier. Le médecin lui a dit : " Votre utérus a été enlevé. Quel traitement avez-vous suivi ? Comment un nouvel utérus a-t-il fait pour réapparaître ? " Dongmei lui a dit : " Je pratique juste le Falun Gong ." "Quelle pratique extraordinaire ! Miraculeuse ! "Dépêchez-vous de continuer à la pratiquer ! " Il n’existe aucune panacée capable de faire réapparaître un nouvel utérus. " La nouvelle a commencé à se répandre dans les environs comme un mythe dont chaque foyer avait entendu parler.


Dongmei est aujourd'hui âgé de 51 ans. Son fils les a emmenés vivre tous les deux, son mari et elle, dans une grande ville. Elle est restée diligente, elle pratique sérieusement, et elle fait les trois choses. Si jamais Dongmei lit ce compte-rendu, qu’elle veuille bien le compléter s’il y manque quelque chose.


Les deux expériences de cultivation-pratique exposées ci-desssu correspondent à mon niveau de compréhension. Si vous notez quelque chose d’inapproprié, veuillez le signaler.


Version anglaise :
Cultivation Story : Meditation Saves life, Womb Gains Rebirth

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.