Surmonter un cancer des os et une leucémie grâce à une ferme conviction en Dafa

Un compagnon de pratique et moi-même avons été arrêtés dans une communauté résidentielle en mai 2013 pour avoir distribué des documents à propos du Falun Dafa. Lorsque la police a demandé nos noms et informations personnelles, j'ai décidé de ne pas coopérer avec eux. Au lieu de cela, j'ai saisi l'occasion pour leur clarifier les faits à propos de Dafa. Cependant, la police n'a pas voulu écouter.


Le compagnon de pratique et moi avons été emmenés au poste de police, dans un centre de détention, puis dans un autre centre de détention. Après que le médecin ait constaté que ma bouche et mon nez étaient en sang suite aux brutalités policières, le second centre de détention a décidé de ne pas m'accepter. Je l'ai compris comme une indication du Maître, me rappelant que je ne devais pas être emprisonnée comme un criminel de droit commun car je n'avais enfreint aucune loi.


J'ai dit au médecin que je souffrais autrefois d'une maladie cardiaque et d'une maladie du foie. Il a ensuite signé un document de rejet, citant mes antécédents médicaux. La police a décidé de me conduire à l'hôpital. Cinq agents de police sont restés à l'hôpital pour me surveiller.


J'ai essayé de m'échapper en sautant du mur extérieur de l'hôpital, mais je me suis cassé le dos. Je ne voulais pas rester à l'hôpital plus longtemps, alors j'ai finalement donné mon nom à la police. Ils ont dit à ma famille de venir me chercher.


Faire face à un diagnostic de cancer mortel

De retour chez moi je suis tombé très malade. J'avais très mal et ne pouvais pas marcher. Mon fils devait me porter pour aller aux toilettes. Les compagnons de pratique m'ont rendu visite et ont émis des pensées droites à tour de rôle. Je me sentais mieux quand ils étaient avec moi, mais je retournais à mes souffrances après leur départ.


Je me suis retrouvée à agir comme une personne ordinaire et j'ai demandé à me faire suivre dans un hôpital. Ma sœur aînée et mon fils se sont relayés pour veiller sur moi.


Mon état a vite empiré. On m'a diagnostiqué un cancer des os et une leucémie, et on m'a dit que je n'avais plus que deux mois à vivre.


J'ai refusé de l'accepter. Je pratiquais le Falun Dafa depuis de nombreuses années, bénéficiant d'une parfaite santé. Pourtant, au fond de moi-même, j'étais préparée à mourir.


Les compagnons de pratique m'ont souvent rendu visite à l'hôpital et m'ont donné leurs points de vue sur ma situation. Ils partageaient tous la même compréhension que ce devait être un arrangement des forces anciennes. Ils m'ont encouragé à nier et surmonter un tel arrangement, me rappelant que mes symptômes n'étaient que des illusions créées afin de m'écarter de mon chemin de cultivation.


Un compagnon de pratique a cité les paroles du Maître dans une tentative de rétablir ma foi:

Si vous pouvez abandonner la vie et la mort, vous êtes une divinité; si vous ne le pouvez pas, vous êtes un humain—voilà la différence. ("Enseignement du Fa dans la ville de New York")


Elle a ajouté: "Seul le Falun Dafa peut sauver ta vie maintenant. Seul le Maître peut sauver ta vie à présent ".


Elle m'a apporté des articles d'histoires de pratiquants qui avaient rencontré des épreuves similaires, m'encourageant et m'aidant. Quand mon fils n'a plus pu payer mes frais médicaux, elle les a réglés.


Elle a dit à mon fils: "Les médecins ne peuvent pas aider ta mère, selon eux, elle n'a que deux mois à vivre. Seul le Falun Dafa peut sauver la vie de ta mère maintenant. Sors-la de l'hôpital, ou cela va ne faire qu'augmenter vos factures médicales."


J'ai pensé à ma situation après qu'elle soit partie. En dépit des traitements, mon état empirait. J'ai pensé: "L'hôpital ne peut traiter que les maladies, alors peut-être n'est-ce pas une maladie, après tout."

Je me suis souvenue des mots du Maître:

Mais comment est-ce qu’une divinité pourrait demander à des gens ordinaires de soigner pour lui sa maladie? Et comment est-ce que des gens ordinaires pourraient guérir la maladie d’une divinité? ("Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi à la ville de Los Angeles")


Soudain, il m'est devenu clair que ce n'était rien d'autre qu'une tribulation et un test. C'était une opportunité pour moi d'éliminer mon karma, d'éliminer mes attachements, et d'élever mon niveau de cultivation.


Je me suis souvenue du poème de Maître :

Les grands Éveillés ne craignent pas les épreuves. La volonté taillée dans le diamant. Aucun attachement à la vie ou à la mort. Franc et sans obstacle, le chemin de la rectification de la Loi ("Pensée droite, comportement droit" de Hong Yin Vol. II)

Persévérer dans la cultivation

J'ai réalisé que je n'étais pas juste une personne, mais une pratiquante sur le chemin de la divinité dans la période de le rectification du Fa. Une fois j'ai vu dans un rêve que j'avais signé un engagement avec le Maître afin de l'aider dans la rectification de Fa.


Lorsque le régime communiste chinois a commencé à réprimer le Falun Dafa en 1999, je n'ai pas douté du Maître. En voyant la photo du Maître regarder tranquillement le monde depuis les montagnes après le début de la persécution (publié le Minghui.org en 2000), je me suis décidée à cultiver pour le reste de ma vie.


Alors que j'étais à l'hôpital, j'ai pensé: "Je ne peux pas vivre sans Dafa. Je ne dois pas laisser tomber le Maître après tout ce qu'il a fait pour moi. Je suis une disciple de Maître Li. Je vais continuer la cultivation et retourner avec le Maître. Je vais faire en sorte de sortir de l'hôpital! "


Un compagnon de pratique m'a apporté la vidéo et les conférences audio du Maître à Guangzhou afin de les regarder et les écouter à la maison. Je me suis immergée dans le Fa.


Les compagnons de pratique ont émis des pensées droites à tour de rôle avec moi tous les matins et tous les après-midi. Ils ont aussi écouté et regardé les conférences du Maître avec moi. Ils ont maintenu ma chambre propre et m'ont aidée à faire le ménage.


J'étais émaciée et couverte de pus et de sang collant à mes vêtements. Mais je me sentais intérieurement forte grâce aux pensées droites des compagnons de pratique. Maître a probablement dû les envoyer à mon aide, me donnant ainsi une autre occasion de retourner la situation.


J'ai refusé de céder ou de reconnaître la tribulation arrangée par les forces anciennes. Dans mon cœur, je l'ai renvoyée d'où elle était venue.


J'ai enduré la souffrance déchirante et j'ai persisté à écouter les conférences du Maître, et aussi à étudier Zhuan Falun et d'autres articles du Maître. Deux semaines plus tard j'étais capable de m'asseoir .


Un jour, j'ai dit en larmes devant la photographie du Maître: "Maître, je suis désolé de vous avoir inquiété. J'ai trébuché et suis tombée, mais maintenant je me suis éveillée. Je me suis relâchée dans l'étude du Fa et je n'ai pas agi comme une pratiquante. Je serai diligente dans l'étude du Fa à partir de maintenant."


J'ai aussi persisté quotidiennement dans la pratique des cinq exercices de Dafa. J'ai commencé à les faire dès que j'ai été capable de m'asseoir. J'ai commencé par la méditation assise, que j'ai pu faire seulement pendant 10 minutes le premier jour. Maintenant, je peux la faire pendant plus de 60 minutes.

Pour les exercices en position debout, j'ai fait d'abord les trois premiers assise sur mon lit. Quand je n'ai plus eu besoin de béquilles, j'ai ajouté le quatrième exercice à ma pratique quotidienne. Parce que je m'étais cassé le dos, mes gestes n'étaient pas très précis au début en faisant le quatrième exercice. Mais avec le temps et la persévérance, j'ai aujourd'hui retrouvé la capacité de faire correctement les cinq exercices .

Falun Dafa m'a sauvé la vie

On m'avait diagnostiqué un cancer des os et une leucémie et on m'avait donné seulement deux mois à vivre, mais je suis redevenue en bonne santé sans médicaments. Falun Dafa n'est-il pas miraculeux et puissant?


C'est le Maître qui m'a sauvé la vie. Aucun mot ne peut exprimer mon immense gratitude. Je ne peux Le rembourser qu'en devenant diligente dans ma cultivation.


Certaines personnes pensaient que je devais déjà être morte. J'ai décidé de faire une petite promenade à l'extérieur et leur montrer que j'allais bien.


Le président du comité de quartier m'a alors rendu visite et m'a ordonné de renoncer au Falun Dafa par écrit. Je lui ai dit ainsi qu'aux autres représentants du comité que je n'avais enfreint aucune loi en pratiquant le Falun Dafa et qu'ils n'avaient aucun droit de me demander de renoncer à ma foi. J'en ai profité pour leur expliquer les faits concernant Falun Dafa et la persécution, et leur ai conseillé de renoncer par écrit au Parti communiste chinois et à ses organisations affiliées.


Ma sœur aînée m'a rendu visite plusieurs fois quand j'étais à l'hôpital. Quand elle m'a vue en parfaite santé, elle ne pouvait en croire ses yeux. Elle a même suggéré que je poursuive en justice l'hôpital pour un mauvais diagnostique. Je lui ai expliqué que ce miracle s'était produit en raison de ma croyance en Falun Dafa.


Ma famille, mes parents et mes voisins ont tous admiré la puissance de Dafa.


Éternellement reconnaissante au Falun Dafa

Je voudrais profiter de cette occasion pour remercier mes compagnons de pratique pour leur aide et leur encouragement. Votre compassion et votre énergie positive m'ont procurée de la force.


Je vais persévérer dans ma foi en Maître et en Falun Dafa. Je ne me perdrais plus.


J'ai décidé de partager mon histoire afin que le monde connaisse la puissance de Dafa, la compassion du Maître, et la force des pratiquants. J'espère que les compagnons de pratique qui, actuellement, font face à des tribulations similaires pourront s'inspirer de mon histoire et surmonter leurs difficultés.


Merci, Maître! Merci, compagnons de pratique!

Version anglaise
Overcoming Bone Cancer and Leukemia with Firm Belief in Dafa

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.