Le tribunal de la ville de Changchun condamne secrètement à la prison six pratiquants de Falun Gong

La police, le Parquet et les tribunaux de la ville de Changchun ont coopéré pour arrêter illégalement, détenir, et condamner six pratiquants de Falun Gong depuis juin 2013.


Tous les pratiquants sont actuellement détenus au centre de détention n° 3 de Changchun. Il s'agit de M. Li Wei (condamné le 10 décembre 2013, durée de la peine inconnue), Mme Pang Li (17 octobre, peine de 7 ans), Mme Yang Huili (novembre, peine de 3,5 ans), M. Yu Yingjie (novembre, peine de 3,5 ans), Mme Wang Yajuan (novembre, peine de 8 ans) et Mme Yao Changli (24 décembre, peine de 3 ans).

Les détails suivants de leurs cas décrivent des tactiques couramment utilisées par la police et le système judiciaire afin de priver les pratiquants de leurs droits légaux.


Des procès secrets – Résoudre un mystère constant , Après les faits

Afin d'éviter à l’avocat de la défense de M. Li Wei de plaider son innocence, le tribunal de la zone de développement économique et technologique de Changchun a tenu une séance à 6 heures le 10 décembre. Ni sa famille ni son avocat n'ont été informés, et l'ensemble de la session n’a duré que 10 minutes.


M. Li était extrêmement faible et a montré des symptômes de maladie cardiaque grave, tels que des nausées et des vomissements, dans la Cour. Il ne pouvait pas se tenir debout par ses propres moyens et a dû être soutenu par deux policiers de la Cour. M. Li a été porté à la fin du procès.

L'avocat de M. Li a réussi à le voir au centre de détention n° 3 le 11 décembre et a appris qu'il avait déjà été jugé en secret la veille.

Mme Yang Huili et Mme Yu Yingjie ont été arrêtées début novembre 2012 et ont été détenues au centre de détention n° 3. Leurs familles ont réussi à déposer un appel commun au début de novembre 2013.

Toutefois, avant que l'appel ne soit traité, la juge en chef Chen Xiaojing a appelé les familles fin novembre et a déclaré : « Elles ont été condamnées. N'hésitez pas à faire appel ! » Elle a raccroché le téléphone et refusé de répondre aux appels téléphoniques de leur part ou venant de leurs avocats.


Le parcours– L’avocat de la défense et la famille laissés dans l'ignorance

Vers 10h00 le 25 septembre 2013, l'avocat de Mme Pang Li s’est rendu à la Cour du district de Chaoyang afin d’y déposer des procédures juridiques et appeler la juge en chef Chen Xiaojing pour demander le dossier du cas de Mme Pang.

Chen lui a dit d'attendre parce qu'elle avait besoin de demander la permission de ses supérieurs. L'avocat de Mme Pang a attendu pendant une heure, mais quand il a appelé de nouveau, Chen a refusé de répondre au téléphone. Un des proches de Mme Pang et son avocat se sont rendus à la Cour de district de Chaoyang pour faire des recherches, mais lorsque le tribunal a appelé la juge en chef Chen, elle refusait toujours de répondre à l'appel. En conséquence, l'avocat de Mme Pang n'a jamais été en mesure de voir ses dossiers.


Toutefois, le tribunal de district de Chaoyang a tenu une séance secrète le 17 octobre 2013 et a condamné Mme Pang à sept ans de prison, sans en avertir sa famille ou son avocat.

Après que la famille de Mme Pang ait entendu dire qu'elle avait été condamnée, ils se sont rendus au tribunal pour savoir ce qui s'était passé. Lorsque le personnel de la Cour a appris que l'affaire était celle d'une pratiquante de Falun Gong, ils ont conduit la famille hors du bâtiment.

De même, la famille de M. Li Wei a demandé à plusieurs reprises qu'il y ait une réunion avec le président Hao Yanjun ou d'autres agents impliqués, mais ils ont essuyé un refus à chaque fois. Leurs appels téléphoniques sont restés sans réponse. Même quand ils réussissaient à avoir quelqu'un, dès que les membres du personnel judiciaire au téléphone entendaient dire qu'ils étaient les parents de M. Li, les appels téléphoniques étaient immédiatement déconnectés.


Aucune protection légale pour les pratiquants de Falun Gong et leurs familles

M. Li Wei a lancé un appel à la Cour intermédiaire de Changchun, mais les membres du personnel de la cour ont refusé d'accepter la demande d'appel présentée par son avocat. Ils ont même menacé sa famille : si les documents d'appel étaient présentés, ils refuseraient d'accepter les documents et déchireraient les papiers et les jetteraient à la poubelle. S'il s'agissait d'un cas de Falun Gong, ils ont dit qu'ils arrêteraient également les membres de la famille.

Les avocats de Mme Wang Yajuan et M. Yu Yingjie ont déposé un appel auprès de la Cour intermédiaire de Changchun le 17 décembre 2013. Zheng Wei, adjoint à la Cour, a appelé les avocats plus tard et a dit : « Ne venez plus ici. Dans la province du Jilin, nous ne permettons pas que des avocats de l'extérieur de la ville défendent les cas de Falun Gong. Nous avons presque été punis la dernière fois où nous avons accepté votre demande en vous permettant de nous expédier les plaidoiries de la défense. »

Lorsque Mme Pang Li a été arrêtée par la police de Baijulu le 3 juin 2013, sa maison a été fouillée et plusieurs de ses effets personnels ont été pris, y compris son ordinateur, son imprimante, et son téléphone cellulaire ainsi que celui de son fils, la collection de timbres de son mari et plus de 100 000 yuans en espèces.

Son mari est allé exiger la restitution de leurs biens personnels, mais jusqu'à présent le poste de police n'a retourné que 75 000 yuans. Le reste de leurs biens sont encore détenus par la police.


Le personnel impliqué :

Chen Xiaojing, juge en chef adjoint du district de la Cour pénale de Chaoyang : +86-431-88556278 (Bureau), 86-13844197778 (Portable)

Hao Yanjun, juge de la Cour de la Zone de développement économique et technologique de Changchun : +86-431-88559828 (bureau), +86-13844894063 (portable)

Zheng Wei, personnel de la Cour intermédiaire de Changchun: +86-431-88558645 (Bureau)
(pour plus d’informations de contact des coupables, veuillez vous référer à l'article original en chinois)


Version anglaise :
Changchun City Courts Secretly Sentence Six Falun Gong Practitioners to Prison

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.