La prison pour femmes du Shandong torture les pratiquantes de Falun Gong au moyen de médicaments et du travail forcé

D'après une pratiquante de Falun Gong récemment libérée, la Prison pour Femmes du Shandong torture les pratiquantes au moyen de médicaments et les force à fabriquer des produits de marque, tels que H&M et les vêtements pour enfants ABC .


Soumises à des injections de médicaments inconnus

Dans la prison pour femmes de Shandong, les pratiquantes se voient injecter des médicaments inconnus. Après une période de temps, la plupart d'entre elles semblent somnolentes, léthargiques et déprimées.


Selon une détenue du quartier N° 2 de la prison, une professeur d’anglais d'une trentaine d'années du nord-est de la Chine a reçu des injections de drogues inconnues en 2008 et est devenue grabataire.

Travail d’esclave

La prison pour femmes du Shandong fabrique des vêtements depuis des années. La société Huamei de Jinan, province du Shandong, est une des entreprises qui envoie des commandes à la prison. La plupart des affaires proviennent de Qingdao. La société Huamei entretient aussi des relations avec d’autres prisons de différentes provinces. Ils fabriquent des vêtements de marque comme H&M et les vêtements pour enfants ABC. D’énormes quantités de vêtements ont été fabriquées en prison ces dix dernières années. Chaque commande est généralement de 10 000 pièces. Le directeur adjoint, Zhao Hongyan, a vérifié qu’en 2012, la prison avait gagné 38,5 millions de yuans (4 170 000 euros) en fabriquant des vêtements.


Situation des pratiquantes de Falun Gong dans la prison

En septembre 2013, Mme Zhang Baohuan de Leizhou, province du Shandong, a été transférée dans le quartier N° 11 de la prison,. Sa famille n’a pas pu lui rendre visite pendant une longue période de temps. La prison ne fait rien pour faciliter les visites des familles et n’autorise que trois personnes par visite et ce 20 minutes par mois.

Une pratiquante du quartier N° 2 de la prison a été battue par quatre à cinq détenues parce qu’elle pratiquait les exercices de Falun Gong pendant la nuit. Ces détenues y ont été incitées et ont été soutenues par les gardes.

Les pratiquantes suivantes sont détenues dans le quartier N°3 de la prison: Mme Teng Derong (de Linyi), Mme Liu Guangxia (de Linyi), Mme Guo Jianying (de Weifang), Mme Zhao Suhong, et Mme Han Lianfeng (de Shouguang).


Version anglaise :
Shandong Women's Prison Tortures Falun Gong Practitioners with Drugs and Slave Labor

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.