Le Parlement européen interpelle le régime chinois sur les atrocités de prélèvement d’organes

Centre d’Information du Falun Dafa – Le Parlement européen a passé hier une résolution condamnant “le prélèvement systématique d'organes, cautionné par l’état, … sur des prisonniers de conscience en République populaire de Chine, incluant un grand nombre de pratiquants de Falun Gong.” La résolution appelle les états membres à condamner publiquement l’horrible pratique, et à assurer que tous ceux y étant impliqués soient poursuivis.

“Cette résolution a envoyé un message clair au régime communiste, que de tels crimes contre l’humanité sont inacceptables par des membres de sociétés civilisées," déclare le porte-parole du Centre d’Information de Falun Dafa M. Erping Zhang.

Les premiers rapports témoignant de l’assassinat systématique de personnes pour leurs organes ont émergé en mars 2006, lorsqu’une femme a divulgué que pas moins de 4000 pratiquants de Falun Gong avaient été tués pour leurs organes à l’hôpital où elle travaillait. ( news) Une semaine plus tard, un médecin militaire chinois a non seulement corroboré le témoignage de cette femme, mais déclaré que de telles atrocités avaient lieu dans 36 différents camps de concentration à travers le pays.( news)

En juillet 2006, l’ancien Secrétaire d’État pour l’Asie/Pacifique David Kilgour et le célèbre avocat des droits de l’homme David Matas, ont publié leur propre rapport de 140 pages. Ils tiraient "la regrettable conclusion que les allégations sont vraies (news)

Deux livres sur le sujet ont été publiés par la suite : Bloody Harvest : Organ Harvesting of Falun Gong Practitioners in Chin en 2009, et Organes de l’Etat: Abus de transplantations en Chine en 2012 concluant que des dizaines de milliers de pratiquants de Falun Gong ont été tués pour leurs organes.

En 2008, Israël a interdit le tourisme des greffes, largement en réponse à l'émergence de preuves de prélèvement forcé d’organes en Chine.

Le 6 décembre 2013, le Membre du Parlement canadien Irwin Cotler a présenté une loi visant à empêcher les canadiens d’obtenir des organes non issus de donations volontaires.

Aux Etats-Unis, la Chambre des Représentants travaille actuellement sur une résolution condamnant le prélèvement d’organes en Chine, et appelant à des investigations et des poursuites.

“En dépit de toutes les pressions et les tactiques alarmistes que les fonctionnaires chinois ont utilisé pour empêcher les gouvernements étrangers de faire la lumière sur ces atrocités, beaucoup, dont le Parlement européen, mettent à présent Beijing au défi de mettre fin à cette terrifiante pratique, "ajoute Zhang. " Des enquêteurs disent qu’entre 45 000 et 65 000 pratiquants de Falun Gong ont été tués afin que leurs organes puissent être vendus pour le profit. Cela doit cesser. C’est un affront à l’humanité toute entière. "

...


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.