Une chaîne de télévision roumaine indépendante diffuse "Free China" durant la visite du premier ministre chinois

Le 28 novembre, Nasul TV, une des chaînes de télévision indépendantes les plus respectées en Roumanie et ayant une couverture nationale, a diffusé le film "Free China: le courage de croire." Cette diffusion a coïncidé avec un important sommet de l'Europe centrale et orientale (PECO) en Roumanie la même semaine.

Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, participait au sommet en compagnie de délégations commerciales et de nombreux hauts fonctionnaires du gouvernement chinois, également en présence de nombreux hommes d'affaires d'autres pays d’Europe.


C'est la première fois que le documentaire "Free China" était retransmis à la télévision. Le film a été diffusé en anglais et sous-titré en chinois et en roumain. Une diffusion en direct simultanée était également disponible sur le site de la chaîne de télévision.

Sur cette capture d'écran de « Free China » diffusé en ligne sur le site de la TV Nasul, David Kilgour, ancien Secrétaire d'Etat canadien pour l'Asie-Pacifique et procureur de la Couronne, parle du travail d'esclave dans les camps de travail en Chine.span>

Dirigé par Michael Perlman de "Tibet: Au-delà de la peur", et co-produit par New Tang Dynasty Television (NTD), le documentaire primé de 53 minutes raconte les histoires remarquables de deux survivants du système brutal du travail forcé de la Chine. Ce sont deux de millions de paisibles pratiquants de Falun Gong en Chine ayant enduré des souffrances inimaginables, y compris la torture, pour avoir défendu leurs croyances spirituelles. À travers leurs témoignages, le film met un visage humain sur les violations des droits de l'homme en Chine, y compris la détention arbitraire de dissidents, l'exportation des produits du travail d’ esclave vers l'Occident, et le prélèvement d'organes à vif sur des prisonniers de conscience..

Version anglaise
Romanian Independent TV Channel Airs “Free China” during Chinese Premier's Visit

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.