Les expressions chinoises et leur histoire : le Cheval-tigre et la négligence


L’expression chinoise « Cheval-tigre » 馬虎 (mǎhǔ), parfois doublée 馬馬虎虎 (mǎmǎhǔhǔ) désigne une tâche réalisée avec négligence, à la hâte et sans être prise au sérieux (China Gaze)


L’expression chinoise « Cheval-tigre » 馬虎 (mǎhǔ), parfois doublée 馬馬虎虎 (mǎmǎhǔhǔ) désigne une tâche réalisée avec négligence, à la hâte et sans être prise au sérieux. Cette expression vient d’une histoire tragique de la Chine ancienne.


Un artiste excentrique vivait au cours de la Dynastie Song. Un jour, il était en train de peindre un tigre et il venait juste de terminer de représenter sa tête, lorsqu’un homme s’approcha et lui offrit de l’argent pour qu’il peigne un cheval. Au lieu de prendre une autre toile, l’artiste laissa simplement la tête du tigre et y ajouta un corps de cheval. L’homme refusa d’acheter cette peinture ridicule et l’artiste accrocha la peinture du Cheval-tigre au mur de sa demeure.


Le fils aîné de l’artiste vit la peinture et demanda : « Père, qu’essayiez-vous de montrer dans cette peinture ? » Le père se fâcha et répondit : « Pourquoi es-tu si bête ? C’est visiblement un tigre. Un tigre est un animal féroce qui mange les hommes. Cache-toi vite ou fais de ton mieux pour le tuer si jamais tu en vois un. » Le fils partit en pensant que la peinture décrivait un tigre. En marchant dans les bois un jour, il vit un cheval. Il prit son arc et une flèche et le tua. Il était très excité : « Mon père dira que je suis un héros qui a tué un tigre ! » Soudain, l’homme à qui appartenait le cheval apparut. Il attrapa le fils et le traîna devant son père, à qui il demanda compensation pour la mort de l’animal.


L’artiste était très contrarié que le Cheval-tigre lui apporte tant de problèmes. Il était toujours en colère lorsque son fils cadet vit la peinture et lui demanda ce que c’était. « Es-tu encore plus bête que ton frère aîné ? J’ai dit à ton frère que c’était un tigre et il a tué un cheval. C’est un cheval ! » répondit le père en montrant la peinture. Le fils s’éloigna donc en pensant que la peinture décrivait un cheval. Un jour, il s’aventura dans les montagnes et vit un tigre. Il pensa que c’était un cheval et commença à s’avancer vers lui. Mais avant qu’il puisse monter ce cheval, le tigre le tua et le mangea.


Après que l’artiste ait été informé de la mort de son fils cadet, il pleura chaque jour de désespoir. Il accusa la peinture de lui avoir coûté tant d’argent et la vie de son fils. Il brûla la peinture et écrivit : « À cause de la peinture du Cheval tigre, mon fils aîné a tué un cheval et mon fils cadet a été mangé par un tigre. C’est pourquoi j’ai brûlé la peinture. Mon conseil est que personne ne soit aussi négligent que moi. »


Depuis, l’expression « Cheval-tigre » est utilisée pour désigner une tâche effectuée avec négligence.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.