Certains médias occidentaux se trompent concernant les “auto-immolations” sur la Place Tiananmen

PARIS – En rapportant l’incident du véhicule en feu sur la Place Tianamen, le 28 octobre, et en rappelant les immolations qui s’y sont produites ces dernières années, certains médias occidentaux postés à Pékin ont déclaré à tort que les pratiquants de Falun Gong s’étaient immolés par le feu sur la place Tiananmen en janvier 2001.


Au cours des dix dernières années, des sources et des analyses crédibles ont démontré que l’incident allégué d’auto-immolation du 23 janvier 2001, avait été mis en scène par le régime chinois, concevant ce terrifiant stratagème de propagande pour tourner l’opinion publique contre le Falun Gong. Les autorités chinoises n’ont autorisé aucune investigation indépendante de l’évènement, et l’ont utilisé comme prétexte pour sanctionner l’usage systématique de la violence et des emprisonnements extrajudiciaires contre les pratiquants de Falun Gong, conduisant à une augmentation des morts sous la torture et des violences en détention.


Parmi les preuves indiquant que les auto-immolations ont été mises en scène, un reportage du Washington Post du 4 février 2001 révélait que personne n’avait jamais vu deux des soi-disant immolés pratiquer le Falun Gong. (news) Le reportage citait aussi des voisins disant que le style de vie des deux individus était diamétralement à l’opposé de ceux qui pratiquent le Falun Gong.

Cependant, de nombreux média occidentaux continuent à présenter les assertions concernant le 23 janvier 2001 comme des faits, ne reconnaissant souvent aucune des preuves venant les contredire .

"Nous comprenons qu’il soit difficile, parfois même dangereux, pour des journalistes occidentaux postés en Chine d’investiguer et de couvrir ouvertement des histoires qui exposent les graves abus des droits humain qui s’y produisent, " dit le porte-parole du Centre d’Information de Falun Dafa, M. Erping Zhang. Mais il est simplement inacceptable d’utiliser l’argumentaire d’un régime communiste répressif comme source principale des articles publiés.


Malheureusement, c’est ce qui n’a cessé de se produire ces derniers dix ans, et c’est précisément l’approche qui a permis à ce récit fallacieux des ‘immolés du Falun Gong’ d’être recyclé dans les articles d’aujourd’hui. "

“Nous implorons les médias occidentaux postés en Chine de creuser plus profond et de ne pas se contenter de simplement reprendre l’argumentaire du régime chinois dans leurs reportages. Faire cela, c’est permettre à Pékin de tourner en dérision notre système de presse libre, et de faire échouer nos médias dans ce qui est peut-être leur rôle le plus important : parler vrai face au pouvoir. "


Le Centre d’Information de Falun Dafa demande aux médias occidentaux qui ont à tort fait figurer le Falun Gong sur la liste des immolés connus sur la Place Tiananmen, parmi lesquels Reuters, de bien vouloir corriger l’erreur dans leurs reportages.

Pour plus d’information à propos des immolations du 23 janvier veuillez consulter :

Overview of key analysis
Video deconstruction and analysis
Excerpt from Washington Post article

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.