Compte rendu de rétribution: Le Ciel récompense par le bonheur les gens qui ont fait de bonnes actions

There once was a merchant named Wang Zhiren in Anhui province. He still had no children by the age of thirty. One day, a fortuneteller told him, “This October you will have a huge tribulation that might cost you your life. You should really be careful to avoid it!” Mr. Wang has always admired the ability of this fortuneteller and trusted it without a doubt. He immediately rushed to Suzhou province. He took back trade loans and rented a house in Suzhou to live there temporarily to hide from the tribulation on the advice of the fortuneteller.
Il y avait une fois dans la Province de Anhui un marchand nommé Wang Zhiren. A l'âge de trente ans il n'avait toujours pas d'enfant. Un jour, une diseuse de bonne aventure lui dit: "Au mois d'octobre vous aurez une grosse tribulation qui pourrait vous coûter la vie. Vous devriez faire vraiment attention pour l'éviter!" M. Wang admirait depuis toujours les capacités de cette diseuse de bonne aventure et la crût sans aucun doute. Il partit immédiatement pour la province de Suzhou. Il recouvra des prêts commerciaux et loua une maison à Suzhou pour y vivre temporairement et se soustraire à la tribulation sur les conseils de la diseuse de bonne aventure.

One night, Mr. Wang went for a stroll around outside and saw that a woman had attempted suicide by jumping into a river. Mr. Wang was anxious when he saw this and wanted to save her. In a hurry, he took out ten liangs[1] of silver, raised it above his head, and yelled to the several shipping boats on the side of the river, “There is a woman who fell into the water over there. I will reward ten liangs of silver to whichever boat owner saves her!” After the boat owners heard the yell, they all quickly rowed their boats over to save her.
Une nuit, M. Wang se promenait au dehors et vit qu'une femme tentait de se suicider en sautant dans la rivière. M. Wang se senti angoissé lorsqu'il vit cela et voulu secourir la femme. Avec précipitation, il sorti dix liangs (1) d'argent, les souleva au-dessus de sa tête, et cria à plusieurs bateaux sur le bord de la rivière : "Il y a une femme qui est tombée dans l'eau par-là, je vais donner dix liangs d'argent à n'importe quel propriétaire de bateau qui la sauvera !" Après que les propriétaires des bateaux entendirent cela, ils ramèrent tous vivement pour sauver la femme.

Simultaneously two boat owners arrived to pick up the woman and together they brought her to the side of the river. Luckily she was saved in time and did not lose her life. Mr. Wang was an honest gentleman and quickly took out ten liangs of silver and gave them to the two boat owners to fulfill his promise.
Deux bateaux arrivèrent en même temps pour rattraper la femme et ensemble ils la ramenèrent sur la berge. Par chance elle avait été sauvée à temps et n'avait pas perdu la vie. M. Wang était un gentleman honnête et il sorti rapidement dix liangs d'argent et les donna aux deux propriétaires des bateaux afin de tenir sa promesse.

After the woman recovered, Mr. Wang was still worried about her. He asked her, “May I ask you madam, what irresolvable issues did you have that made you seek suicide?!” The woman replied with tears in her eyes, “My husband works for someone who was short of silver and paid my husband’s salary with a pig instead. Yesterday when my husband was away running some errands, a person from out of town came to our village to buy a pig. I sold him the pig for ten liangs of silver. After selling it I felt happy and thought the price was high. Later when my cousin came to my house, he saw that the silver was fake! I was afraid that my husband would blame me when he came back home and I felt how meaningless living this painful life is, so I thought I should just kill myself and be done with it!”
Après que la femme ait récupéré, M. Wang était toujours inquiet à son sujet. Il lui demanda : "Puis-je vous demander madame, quel problème insoluble avez-vous qui fait que vous cherchez à vous suicider ?!" La femme répliqua avec des larmes dans les yeux : "Mon mari travaille pour quelqu'un qui est à court d'argent et qui en guise de salaire, lui a donné un cochon. Hier alors que mon mari était sorti faire quelques commissions, une personne de l'extérieur de la ville est venue à notre village pour acheter un cochon. Je lui ai vendu le cochon pour dix liangs d'argent. Après l'avoir vendu j'étais contente et j'ai pensé que c'était un bon prix. Plus tard mon cousin est venu à la maison, il a vu que l'argent était faux ! J'ai eu peur que mon mari ne me blâme pour cela quand il rentrerait à la maison et j'ai ressenti combien vide de sens cette vie est, aussi ai-je pensé à simplement en terminer avec elle!"

After Mr. Wang finished listening, he felt a strong sense of empathy. He took out enough silver to cover the cost of the pig and gave it to the woman without hesitation. He told her to go home and live a happy life. The woman brought the silver back home and told her husband the whole story but her husband did not believe her. The couple rushed to Mr. Wang’s residence to confirm it.
Après que M. Wang ait eu fini d'écouter, il ressenti une grande sympathie pour cette femme. Il prit suffisamment d'argent pour couvrir le coût du cochon et le donna à la femme sans l'ombre d'une hésitation. Il lui dit de rentrer chez elle et de vivre une vie heureuse. La femme prit l'argent et rentra chez elle. Elle raconta toute l'histoire à son mari, mais ce dernier ne voulut pas la croire. Le couple s'e rendit alors au domicile de M. Wang pour confirmation.

By then Mr. Wang was already asleep. He awoke to knocking on the door and a woman saying loudly, “I am the woman who fell into the water and then you saved me. I came especially to thank you Mr. Wang! Please open the door.” After Mr. Wang finished listening, he responded sternly, “You are a young married woman and I am a lone guest. It is improper for men and women to touch each other’s hand in passing objects[2]. How could we meet late at night?!” Her husband’s doubt disappeared immediately after hearing this. He was deeply touched and loudly said, “Sir, you are a really honest gentlemen. Please don’t misunderstand, the two of us are both here together to thank you for your sacrifices to help us!”
Mais à ce moment-là, M. Wang dormait déjà. Il s'éveilla en entendant frapper à la porte et une femme lui dire d'une voix forte : "Je suis la personne qui est tombée dans la rivière et c'est vous qui m'avez sauvé. Je venais tout spécialement pour vous remercier M. Wang ! Voulez- vous bien ouvrir la porte ?" Après que M. Wang a entendu cela il répondit d'un ton sévère :"Vous êtes une jeune femme mariée et je suis un homme seul. Il est inapproprié pour un homme et une femme de se voir de cette façon. Comment pourrions-nous nous rencontrer la nuit ?!" Les doutes du mari disparurent de suite en écoutant cela. Il était très touché et dit d'une voix forte : "Monsieur, vous êtes vraiment une honnête personne. Mais ne vous méprenez pas, nous sommes venus tous les deux ensemble pour vous remercier de votre désintéressement pour nous avoir aidé !"

Mr. Wang suddenly understood and quickly put on his clothes to go outside. Right after he opened the door the wall of the bedroom unexpectedly toppled onto his bed and the bed was instantly crushed! The couple breathed a sigh of relief upon seeing this and then formally thanked Mr. Wang’s kindness.
M. Wang comprit soudain et rapidement enfila quelques vêtements pour pouvoir sortir. Comme il ouvrait la porte le mur de la chambre s’écroula de façon inattendue sur son lit, l'écrasant complètement ! Le couple poussa un soupir de soulagement en voyant cela et puis solennellement remercia M. Wang pour sa bonté.

After October had passed, Mr. Wang fell at ease since he knew he already escaped from the tribulation. After returning home to Anhui, he saw that fortuneteller again. The fortuneteller was astonished when he saw him and said, “I haven’t seen you in months but your appearance has been entirely altered. You have been reborn; your “yin de” wrinkle has suddenly appeared on your entire face. I assume that you have done a great compassionate deed of saving lives. Based on your current appearance you will have infinite fortune in the future!”
Après que le mois d'octobre fut passé, M. Wang se senti tout à fait tranquille puisqu'il se savait sorti de la tribulation. A son retour chez lui à Anhui, il vit de nouveau la diseuse de bonne aventure. Cette dernière fut étonnée de le voir et dit :"Je ne vous ai pas vu depuis des mois mais votre apparence a complètement changé. C'est une renaissance ; votre "yin de" est soudainement apparu partout sur votre visage. Je suppose que vous avez fait un grand acte de compassion afin de sauver des vies. Basé sur votre apparence actuelle, vous aurez une fortune infinie dans le futur! "

Afterwards Mr. Wang’s wife gave birth to eleven sons and every single one was virtuous, caring, and respectful. Mr. Wang also enjoyed the high age of ninety-six and he was happy and healthy throughout his whole life. Looking at this example one can see that karmic retribution is actually true. As long as something has a cause, it will have an outcome. This example of heaven rewarding fortune to Mr. Wang for his compassion and virtue has fully proven this point. This is just like farmers planting seeds; planting beans produces beans and planting melons produces melons.
Plus tard la femme de M. Wang donna naissance à onze fils et chacun d'entre eux était vertueux, attentionné et respectueux. M. Wang a atteint l'âge de quatre-vingt-seize ans et a été heureux et en bonne santé toute sa vie. En regardant cet exemple on peut voir que la rétribution karmique est une vérité. Tant que quelque chose a une cause, elle aura un résultat. Cet exemple du ciel récompensant M. Wang de bonne fortune pour sa compassion et sa vertu prouve tout à fait ce point. C'est simplement comme les fermiers qui plantent des graines ; planter des haricots produira des haricots et planter des melons produira des melons.

But, some people in today’s society always think that their own life is more valuable than that of others and their own affairs are more important than anything else. When they encounter good deeds and are supposed to give a helping hand, they think of various excuses to avoid it. By the end of life, they make a large amount of money through business but they do not accumulate any virtue. How can this kind of person have the fortune to turn calamities into blessings or gain fortune during tribulations? Especially some officials of the Department of Public Security under the current violent totalitarian regime in China, who brutally persecute innocent people who believe in Truthfulness, Compassion, and Tolerance—if they don’t stop immediately and correct all of their previous mistakes, they will regret it when retribution falls from heaven. It is not being alarmist to say: harming others is harming oneself and benefiting others is benefiting oneself. Since that is the case, one should quickly start putting in efforts to benefit others and gain fortune to benefit oneself!
Mais, des gens dans la société actuelle pensent encore que leur propre vie est plus valable que celle des autres et que leurs propres affaires sont plus importantes que tout. Quant ils rencontrent de bonnes actions et sont supposés donner de l'aide, ils pensent à différentes excuses afin de les éviter. Vers la fin de la vie, ils font un maximum d'argent avec les affaires mais ils n'accumulent aucune vertu. Comment ces personnes pourraient elles avoir la capacité de changer les calamités en bénédictions ou en gain lors des tribulations ? Particulièrement les fonctionnaires du Département de la Sécurité Publique sous le violent courant du totalitarisme en Chine, qui persécutent brutalement d'innocentes personnes qui croient en Authenticité-Bonté et Patience—s'ils n'arrêtent pas immédiatement et ne corrigent pas leurs mauvais actes, ils le regretteront quand la rétribution tombera du ciel. Ce n'est pas alarmiste de dire : blesser un autre est se blesser soi-même et bénéficié à l'autre est bénéficier à soi-même.

Version chinoise [2]

Traduit de l'anglais :
Record of Retribution: Heaven Rewards Happiness to People Who Have Done Good Deeds

[1] one liang is around 31.25 grams
[2] “It is improper for men and women to touch each other’s hand in passing objects” is a traditional Chinese phrase.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.