Expressions chinoises : Mordre la main qui vous nourrit (忘恩负义) Wàng Ēn Fù Yì

La description de Zhang Chang quant au comportement ingrat de Xu Shun est devenu l'idiome "mordre la main qui vous nourrit." (Zhiching Chen / Epoch Times)


L'expression wàng ēn fù yì peut être traduite par "mordre la main qui vous nourrit." Littéralement, cela signifie "Oublier les faveurs et trahir la justice."


Dans le volume 76 du Livre de l'Ancien Han (1), il y a une histoire sur Zhang Chang (2), un célèbre érudit et gouverneur pour l'Empereur Xuan de la Dynastie Han de l'Ouest, qui illustre cet idiome.


Après la mise en œuvre de nombreuses politiques ayant réduit le crime et la rébellion dans la région du Shandong, Zhang Chang était devenu gouverneur dans le district métropolitain, et il participait dans tous les conseils de l'état.


L'Empereur Xuan était très attaché à Zhang, parce qu'il avait non seulement réussi à amener la paix aux citoyens dans de nombreux secteurs, mais également parce que ses conseils étaient basés sur sa vaste connaissance de l'histoire.


Zhang Chang avait un ami nommé Yang Yun qui était très arrogant et faisait souvent des commentaires négatifs à propos du gouvernement de l'empereur. Un jour, Yang critiqua sévèrement l'Empereur Xuan et fût condamné à mort.


En ce temps là, les parents et amis de personnes condamnées étaient également plus ou moins touchés, et perdaient parfois leurs positions.


Un jour, Zhang Chang demanda à un de ses assistants, Xu Shun, d'enquêter sur un vol. Pensant que Zhang pourrait bientôt perdre sa position, Xu refusa d'accomplir cette tâche et rentra chez lui dormir.


Xu Shun dit aux autres : "J'ai travaillé pour le Gouverneur Zhang pendant des années. Maintenant il a des problèmes. Dans les cinq jours, il ne sera plus le gouverneur du District. Pourquoi devrions nous l'écouter."


En apprenant cela, Zhang Chang fut tellement en colère et blessé qu'il tua Xu Shun. Beaucoup se demandèrent si la sanction n'était pas trop lourde pour le crime.


Les parents de Xu Shun firent appel à l'Empereur Xuan et demandèrent que Zhang Chang soit condamné à mort pour avoir tué Xu Shun. L'empereur n'eut d'autre choix que de punir Zhang aussi le congédia-t-il de l'administration.


Quelques mois après que Zhang ait démissionné, le district était de nouveau dans le chaos. Personne ne savait comment ramener la paix dans la région. L'Empereur Xuan envoya un messager à Zhang Chang lui demandant de revenir et de reprendre son poste.


En chemin vers le palais, Zhang écrivit une lettre à l'empereur clarifiant l'incident. Il décrivit de quelle manière il avait toujours été bienveillant envers Xu Shun et l'avait promu, mais que ce dernier s'était retourné contre lui en pensant que Zhang pourrait avoir des difficultés. Il écrivit également comment Xu avait répandu des rumeurs à ce propos.


Parce que Xu Shun avait trahi la personne qui avait été bienveillante avec lui, ou mordu la main qui le nourrissait, Zhang dit qu'il avait tué Xu pour l'exemple dans le but d'endiguer cette sorte de comportement.

Zhang Chan mit fin au chaos et le district fut de nouveau en paix.


Les mots que Zhang Chan utilisa afin de décrire le comportement de Xu Shun : "mordre la main qui vous nourrit" devinrent une expression largement employée par la suite pour décrire des personnes ingrates.

Note:

Le "Livre de l'Ancien Han, " également connu comme "Histoire de l'Ancien Han," est une histoire classique chinoise, laquelle recouvre les Han de l'Ouest de 202 Av JC—9 Ap JC. Elle s'est terminée en 111 de notre ère, principalement avec les érudits de la famille Ban. Un autre texte historique classique chinois sur la Dynastie des Han est :" Le Livre des Han postérieurs, " qui a été écrit par Fan Ye et recouvre la période des Han de l'Est de 25 Av JC.--220.


Zhang Chang était un érudit distingué, ainsi qu'un gouverneur et un conseiller pour l'Empereur Xuan des Han. La date de sa naissance n'est pas enregistrée, mais il est décédé en 48 Av JC.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.