Xiao He : Un des 'Trois Héros du début de la Dynastie Han'

Xiao He, premier ministre dévoué à l'Empereur Gaozu des Han (Liu Bang), est connu pour ses conseils raisonnables, sa perspicacité, et sa dévotions aux meilleurs intérêts du peuple. (Blue Hsiao/Epoch Times)


Liu Bang (劉邦) fut le premier empereur de la Dynastie Han (漢朝) (206 av JC-220 après JC). Son accès au trône est largement attribué aux grandes capacités de ses subordonnés.


Xiao He (蕭何) était un des subordonnés en lequel Liu Bang avait le plus confiance. En raison de ses conseils, sa clairvoyance et sa dévotion envers le peuple, Xiao He est considéré comme l'un des "Trois Héros du tout début de la Dynastie Han (漢初三傑)."


Xiao He commença sa carrière d’homme d’état durant la Dynastie Qin (秦朝) (221–206 après JC.) en tant que fonctionnaire de bas niveau. Il était connu pour toujours traiter les questions complexes de façon claire et équitable et obtient ainsi des promotions successives.


Étant de la même ville natale, Xiao He connaissait Liu Bang depuis l'enfance et ils étaient devenus des amis proches. Xiao He aida toujours généreusement Liu Bang, qui était un officier de niveau inférieur à l'époque.

De bon conseil

Vers la fin de la dynastie Qin, la corruption du gouvernement conduisit à la montée de nombreuses armées rebelles. Liu Bang fut le premier commandant d'une telle armée à la conquête de la capitale Qin, Xianyang (咸阳).


On dit que lorsque les troupes de Liu Bang entrèrent dans la cité, contrairement à tous les autres qui se précipitèrent pour piller l'or et autres objets de valeur des trésors royaux, Xiao He rassembla et conserva soigneusement de nombreux documents juridiques, des registres géographiques et des dossiers des familles.


Plus tard, lorsque Liu Bang se battit contre d'autres armées pour le trône, les matériaux que Xiao He avait sauvés se révélèrent inestimables. Ils contenaient des informations détaillées sur les populations, les situations locales ainsi que les caractéristiques des forteresses, des passes et d'autres lieux stratégiques.


Xiao He aida également à convaincre des gens de talent à travailler pour Liu Bang. Une de ces personnes était le général Han Xin (韩信), qui était un génie militaire rare.


Lorsque Han Xin rejoignit l'armée de Liu Bang, il fut simplement nommé en tant qu'officier chargé de l'approvisionnement alimentaire de l'armée. Réalisant que Liu Bang n'appréciait pas ses talents, Han Xin décida de partir avec un groupe d'autres rebelles qui voulait trouver une armée digne de leurs compétences.


Apprenant qu'il était parti, Xiao He chercha Han Xin, lui courant après jour et nuit jusqu'à qu'il réussisse à le persuader de revenir. Cet évènement devint connu comme "Xiao He poursuit Han Xin sous le clair de lune (蕭何月下追韓信)."


Ce dicton célèbre est aujourd’hui utilisé pour décrire une situation dans laquelle une action urgente doit être accomplie immédiatement sans chercher à avoir une autorisation officielle.


Liu Bang n’avais pas été informé du plan de Xiao He et supposa donc que Xiao He avait déserté. Lorsque ce dernier revint avec Han Xin, Liu Bang en fut surpris. Il demanda à Xiao He pourquoi, de tous les rebelles qui avaient déserté, il avait choisi de ramener Han Xin.


Xiao He répondit qu'il savait que Liu Bang ne serait pas capable de gagner les batailles sans l'aide de Han Xin. Après beaucoup de persuasion, Liu Bang écouta les conseils de Xiao He et nomma Han Xin général en chef.


Sous le commandement de Han Xin, l'armée de Liu Bang gagna de nombreuses batailles et Liu Bang fut finalement en mesure d'unifier la Chine et devint le premier empereur de la Dynastie Han, Han Gaozu (漢高祖).


Liu Bang chérissait les conseils de Xiao He et, quand il devint empereur, il récompensa Xiao He en lui accordant le grand honneur de porter une épée et de garder ses chaussures à la cour impériale.

Un service fidèle et constant

Peu après qu'il soit devenu empereur, Liu Bang conduisit son armée pour mater une rébellion. À son retour à la capitale, Liu Bang nomma Xiao He premier ministre, le second rôle le plus puissant à la cour, et affecta des centaines de soldats à sa protection.


Liu Bang, cependant, était connu pour être méfiant et jaloux. .


Un invité de Xiao He avertit ce dernier que l'empereur, après l'avoir nommé à un poste aussi élevé, prendrait bientôt ombrage de son pouvoir grandissant et que sa vie pourrait être en danger. Xiao He assura son invité qu'il savait que les soldats étaient envoyés par l'empereur afin de le garder sous surveillance. Pour apaiser la suspicion de Liu Bang et lui montrer sa loyauté, Xiao He déclina poliment toute récompense de l'administration.


Cependant, ses efforts restèrent sans succès, Liu Bang étant toujours mécontent de la de popularité de Xiao He parmi le peuple. Lorsque Liu Bang quitta la capitale pour réprimer une autre rébellion, il envoya de nouveau ses soldats pour surveiller Xiao He.


Xiao He pensait qu'il n'avait pas d'autre choix que d'adopter la suggestion d'un autre invité, à savoir détruire délibérément sa propre réputation en saisissant les terres des gens. Ironiquement, Xiao He était si populaire parmi le peuple qu'ils furent heureux de lui laisser leurs terres.


Lorsque Liu Bang réalisa la situation, sa jalousie s'accrut. Toutefois, lorsque Xiao He lui demanda d'ouvrir la terre inutilisée dans le jardin royal afin de permettre aux pauvres de cultiver pour se nourrir, il refusa avec colère et emprisonna Xiao He sous l'accusation de corruption passive et de vente de biens nationaux.


Un officier militaire contesta Liu Bang, demandant quel crime Xiao He avait commis, Liu Bang affirma que Xiao He avait agi de connivence avec des hommes d'affaires cupides, avait accepté des pots de vin, et essayé de détourner les terres du peuple. Il déclara ensuite que Xiao He, en tant que premier ministre corrompu, méritait une condamnation à perpétuité.


L'officier répondit :" Pendant la rébellion, vous étiez loin de la capitale conduisant votre armée, et le premier ministre est resté derrière afin de maintenir l'ordre. S'il avait voulu se saisir du pouvoir, il avait alors une quantité d'occasion, mais il ne l'a pas fait."


"Sa loyauté a été prouvée, et il n'y avait aucune raison pour lui de se soucier de pots de vin. Toutes ces accusations sont totalement fausses. "


Liu Bang savait que l'officier avait raison, alors il se résigna à libérer Xiao He.

Agent de la trahison

Bien que Xiao He consacra sa vie à son pays et n'oublia jamais son devoir en tant que Premier ministre, même quand il était injustement traité, il avait une tache sur son nom.


Han Xin, que Xiao He avait recommandé à Liu Bang, était un général bien-aimé et redoutable. Liu Bang commença à craindre que Han Xin ne se retourne contre lui et prenne le trône.


Par peur, Liu Bang rétrograda Han Xin de sa position en tant que Roi de Chu à Marquis de Huaiyin et le plaça en résidence surveillée. Cependant, Han Xin resta fidèle et continua à remporter des victoires sur les champs de bataille.


En 196 av. JC., alors que Liu Bang était loin afin de contenir une rébellion, Xiao He conspira avec l'Impératrice Lü (吕后) afin de faire arrêter Han Xin.


Xiao He envoya une lettre à Han Xin réclamant sa présence dans la capitale. Bien que Han Xin sut que c'était probablement un piège et que ses soldats le suppliaient de ne pas y aller, il suivit fidèlement les ordres.


Lorsque Han Xin arriva au palais impérial, il fut arrêté pour trahison et, après un simulacre de procès, fût exécuté. Cet événement est tristement célèbre dans l'histoire et le rôle de Xiao He dans tout cela est grandement vilipendé.


Rédemption

En dépit de cet événement, Xiao He continua à servir l'empereur suivant, l'Empereur Hui de la Dynastie Han (漢惠帝), avant de laisser son poste à Cao Shen (曹參), un fonctionnaire et ami qui joua également un rôle déterminant dans la construction de la nouvelle dynastie.


En tant que Premier ministre, Xiao He révisa également la plupart des dures lois de la dynastie des Qin et créa le Jiuzhang Lu (九章 律), un nouveau code juridique avec neuf chapitres qui incluait le célèbre Hu kǒu (户口) système de taxation et de conscription.


Version anglaise
Xiao He: One of the ‘Three Heroes of the Early Han Dynasty’

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.