France – Colmar : L’Art de Zhen-Shan-Ren : Une exposition impressionnante et un art exemplaire

L’Exposition internationale L’Art de Zhen-Shan-Ren (Authenticité – Bienveillance- Tolérance), dèjà présentée dans plus d’une cinquantaine de pays à travers le monde, poursuit sa tournée des villes françaises. Après Caen et Périgueux, elle a été acccueillie au Cercle Saint Martin, à Colmar, du 11 au 15 juillet 2013.


Le bâtiment du Cercle Saint Martin à Colmar où l’exposition L’Art de Zhen Shan Ren a été présentée. (Wangxici/NTD)


Articulé depuis 2004 autour du projet du peintre et sculpteur Kunlun Zhang et né du creuset de sa propre expérience douloureuse comme prisonnier de conscience en Chine pour sa pratique du Falun Gong, L’Art de Zhen-Shan-Ren est un ensemble d’œuvres réalisées par un groupe d’artistes en majorité chinois, qui expriment leur sensibilité dans leur quête d’un art ouvert au divin. Elle retrace l’histoire de la discipline spirituelle Falun Gong, rend compte de la beauté de cette pratique ancestrale et de sa répression par le régime chinois depuis 1999. Une partie de l’exposition évoque les épreuves terrifiantes que les pratiquants de Falun Gong en Chine – dont les artistes eux-mêmes - ont traversées.


Nicole Schnell, adjointe au Maire de Colmar, particulièrement touchée par le tableau Illumination. (Wangxici/NTD)

Nicole Schnell, adjointe au Maire de Colmar, présente au vernissage de l’exposition le 11 juillet, s’est dite particulièrement touchée par le tableau Illumination . C’est le tableau de la sérénité  et  je le trouve merveilleux , a-t-elle dit. Le contraste avec les oeuvres dépeignant des scènes de la persécution des pratiquants de Falun Gong en Chine, lui en a fait ressentir d’autant la puissance :  il y a toute cette phase qui est dramatique, qui est absolument violente et qui est très dure. On voit que les peintres ont certainement vécu cela dans leur chair et dans leur cœur…" et "il y a en même temps toute cette sérénité, cette progression vers l'apaisement qui est très beau.


Thierry Ritzenthaller, Président du cercle Saint Martin de Colmar : Je suis particulièrement heureux d'accueillir cette exposition dans nos murs. (Wangxici/NTD)

Le président du Cercle Saint Martin à Colmar, Thierry Ritzenthaller, également présent au vernissage, a partagé sa satisfaction d’accueillir l’exposition  :  Je suis particulièrement heureux d'accueillir cette exposition dans nos murs et j'espère qu'il y aura beaucoup de visiteurs pour que tout ce que j'ai pu voir aujourd'hui soit vu et entendu .


Apprendre le prélèvement criminel d’organes sur les pratiquants Falun Gong a été un choc pour M. Risentaller : Ce qui est éprouvant et monstrueux, ce sont tous ces trafics d'organes qui sont organisés. Il est absolument impensable aujourd'hui que l'on puisse rester sourd et aveugle à ce genre de monstruosités. Il est grand temps que le monde entier se mobilise pour que ces choses-là disparaissent. Ce qui serait formidable c'est qu'au niveau international on réussisse enfin à trouver des textes qui fassent que ce soit totalement interdit et surtout gravement et sévèrement puni  a-t-il proposé.


Anne Schmitt, artiste peintre : C'est tellement minutieux qu'on a l'impression que le personnage va sortir de la peinture. Beaucoup de force à travers les techniques et les couleurs. (Wangxici/NTD)

Anne Schmitt, artiste peintre, a énormément apprécié la technique des artistes :  Leur technique est fantastique, très réaliste, très précise, riche en couleurs et cette couleur justement nous donne espoir, apporte une petite touche de paix, de gaieté dans les atrocités. C'est tellement minutieux qu'on a l'impression que le personnage va sortir de la peinture.


À travers les tableaux Anne Schmitt a appris les faits à propos du Falun Gong et était consternée par la persécution.  La Chine est un pays très fermé. On ne sait pas trop ce qui s'y passe. À travers cette exposition on découvre beaucoup d'atrocités, de choses horribles et on n’a pas d’idée que cela puisse exister dans le monde  a-t-elle déclaré.   C'est une exposition qui nous ouvre les yeux ... et on en sort terriblement ému et attristé.


Anne Schmitt a aussi exprimé sa profonde gratitude : Un grand merci d'avoir réalisé cette exposition... un grand merci de nous avoir ouvert les yeux et félicitations à tous les artistes qui ont su transmettre ces informations à travers leur technique. Je suis émerveillée, admirative .


Jean Winterstein : Je garderai un grand souvenir de cette exposition . (Wangxici/NTD)

Pour Jean Winterstein l’exposition est très émouvante :  Cette exposition du Falun Gong m'a fait grand plaisir. La beauté des tableaux m'a considérablement ému. Je garderai un grand souvenir de cette exposition. Avec beaucoup d’émotion dans la voix il a partagé ses impressions sur le tableau Larmes de peines et de joies où le peintre dépeint sa vision du Jugement dernier :  Cela m'a frappé et me rappelle beaucoup de mes convictions qui s’en rapprochent, entre le bien et le mal, le haut et le bas comme on dit .


Il a exprimé sa condamnation des souffrances qui sont très atroces et qu'on fait subir à la population alors que c'est la bienveillance et la bonté qui s'exprime  et a souhaité un grand succès à l’exposition.


Yvette Meyer :  Je suis très émue, je ne peux presque pas parler tellement cela me choque de voir cette persécution contre les pratiquants de Falun Dafa.(Wangxici/NTD)

Yvette Meyer était parmi ceux émotionnellement bouleversés par l’exposition :  Je suis extrêmement touchée, c'est terrible, j'ai beaucoup d'émotion et beaucoup de mal à retenir mes larmes de voir ce que les gens doivent endurer au nom de leur pratique de bienveillance, d'authenticité et de compassion. C'est terrifiant ce que le gouvernement chinois se permet contre ces pratiquants du Falun Gong. Je suis très émue, je ne peux presque pas parler tellement cela me choque ... c'est quelque chose d'extrêmement inhumain a-t-elle néanmoins eu le courage de partager.


Chantal Asenbeler : Malgré les tableaux très difficiles, sur la torture et l'oppression, je ressens beaucoup d'amour. (Wangxici/NTD)

L’Art de Zhen Shan Ren a inspiré Chantal Asenbeler qui a ressenti du calme et de la paix en regardant les tableaux. Depuis que je suis là je ressens, malgré les tableaux très difficiles sur la torture et l'oppression, beaucoup d'amour, beaucoup d'énergie  a-t-elle constaté. Je n’ai pas envie de quitter les lieux tellement c'est bon ! . Elle a décrit ce moment de visite comme un instant de bonheur :  Je suis très heureuse d'être là malgré l'oppression, malgré la difficulté. Je pense beaucoup à ces gens qui n'ont pas le droit de s'exprimer, à cette difficulté d'existence sur cette terre, mais très heureuse de savoir qu'il existe quelque chose de merveilleux, qu'on a bien sûr en nous mais qu'on peut retrouver après, ça c'est essentiel .


Au sujet du prélèvement forcé d’organes sur les pratiquants Falun Gong, Chantal Asenbeler a constaté :  C'est l'appât du gain… l'éthique a vite disparue. Beaucoup de gens maintenant sont dans le milieu médical non plus par vocation mais par appât du gain, de l'argent et après on est vite dans ce dérèglement, dans cette horreur, dans le crime... Il serait essentiel de mettre des lois en place pour éviter de commettre des atrocités aussi grandes que de prélever des organes au nom de l'argent, c'est abominable ! . Elle a exprimé un sentiment d’impuissance face au monde en  déséquilibre entre le bien et le mal  mais retenant en même temps le message d’espoir :  Il n'y a que la spiritualité pour moi, c'est le seul moyen que j'ai, c’est de prier, de penser à ces gens qui perdent leur vie parce qu'ils n'ont pas le droit de s'exprimer .


 Je souhaite de tout cœur que les gens qui peignent ces tableaux aient une vie tranquille et qu'ils puissent s'exprimer, ce serait l'essentiel , a conclu Madame Asenbeler.


Jean-Luc Dollé, banquier : On sent que ces peintres sont vraiment imprégnées d’une énergie, d’une connexion peu commune.(HanHua/Epoch Times)

Pour Jean-Luc Dollé, banquier, l’exposition est très belle.  Il se dégage beaucoup de paix des toiles les plus paisibles de l’exposition, c’est à dire que l’on sent que ces peintres sont vraiment imprégnés d’une énergie, d’une connexion peu banale et peu commune a-t-il commenté.  Autant il y a la souffrance dans les toiles représentant la souffrance ce qui est normal, autant dans celles représentant la paix on ressent la paix. Même les gens non sensitifs qui ne sont pas directement ouverts à ce genre d’émotions, vont le ressentir inconsciemment en regardant les toiles  a ajouté Monsieur Dollé. 


Connelle Chevigny : Cela me choque qu'aujourd'hui encore dans le monde il y ait des persécutions contre des gens qui ont des idées qui rassemblent.(Wangxici/NTD)

La persécution des pratiquants Falun Gong en Chine est un des thèmes dépeints par les artistes et c’est par cette partie de l’exposition que Connelle Chevigny s’est sentie concernée et même révoltée.  Cela me choque qu'aujourd'hui encore dans le monde il y ait des persécutions contre des gens qui ont des idées qui rassemblent et qu'un gouvernement simplement par peur aille chercher les gens dans leur maison, les persécute, les torture et les tue . Il faudrait que les gouvernements des autres pays se rassemblent pour essayer de faire pression sur le gouvernement chinois .


Elle était très touchée en apprenant qu'il y a des enfants qui deviennent orphelins parce que leurs parents sont tués, que les gens sont expulsés de leur maison, qu'on les torture à mort, ou au contraire qu'on va les laisser sortir, pour qu'ils meurent chez eux dans leur famille . Ce n'est pas acceptable !  s’est-elle exclamée .


 Ils pratiquent quelque chose qui est la base fondamentale, ils pratiquent pour la paix, pour le bien être du corps et de l'esprit, qui est pour eux. Mais le fait qu'ils soient beaucoup, qu'il y a des gens qui se rassemblent autour de cette croyance cela fait peur au gouvernement et c'est inadmissible. Ils font cela pour eux et non pas contre quelqu'un  a-t-elle définitivement condamné .


Marie-France Martin : Authenticité, Bienveillance, Patience c'est important !(Wangxici/NTD)

Pour Marie-France Martin l’exposition est puissante en termes de ressenti : Ce qui est très fort c'est la sérénité qui se dégage de ces personnes, ils ont une aura. Quelque part cela me fait penser aux persécutions du christianisme . ‘Authenticité Bienveillance Patience'- C'est important !  a-t-elle confirmé.  Je crois que je vais lire le livre du Falun Gong, c'est un livre bleu je crois… je vais le lire, car cela me semble important d'approfondir  a-t-elle conclu.


Un groupe de visiteurs découvrant l’exposition L’Art de Zhen Shan Ren au Cercle Saint Martin à Colmar. (Wangxici/NTD)

L’exposition a captivé le public colmarien par la beauté des œuvres et nourri chez les visiteurs de fortes émotions. Je savais qu'il y avait des persécutions, mais cela me parait très réel à travers la peinture, je suis vraiment très touché, je suis ému, j'ai du mal à parler…  a confié un visiteur.  Exposition impressionnante par l’authenticité d’une tragédie touchant les pratiquants de Falun Gong que les artistes ont eu le courage de relever par leur art exemplaire  disait l’un des message laissé dans le livre d’or.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.