La légende de Mulan

Hua Mulan s’en va-t’en guerre, huile sur soie. (Wikimedia Commons)

Nulle autre femme dans l’histoire de la Chine n’a inspiré plus d’admiration que Mulan, considérée comme l’incarnation de la loyauté et de la piété filiale. La très ancienne histoire de Mulan s’enrôlant dans l’armée à la place de son père vieillissant est une des légendes tenues en la plus haute estime en Chine et figure dans tous les manuels scolaires chinois. Cette histoire s’est aussi fait connaître hors de Chine grâce au film d’animation de Walt Disney qui a popularisé la célèbre héroïne chinoise.

Mulan était une personne réelle. Son nom patronymique était Hua. Elle naquit dans un petit village rural du nord de la Chine, et aurait vécu de 581 à 618 ap. J.-C. durant la Dynastie Sui, encore que d’autres sources la situent entre 386 et 534 ap. J.-C., pendant la Dynastie Wei du Nord. Même si l’on peut disputer les dates, son histoire, elle, est sans équivoque.


Le père de Mulan était soldat et l’éleva comme un garçon. Elle apprit non seulement de sa mère le tissage et la broderie, mais pratiqua aussi les arts martiaux, l’équitation, le tir à l’arc et la joute à l’épée avec son père. À ses moments de loisirs elle se plaisait à lire les manuels de stratégie militaire de son père.


À cette époque, les tribus nomadiques du nord harcelaient fréquemment le sud continental, pillant et tuant quiconque se trouvait sur leur passage, même les femmes et les enfants. L’empereur émit donc un décret pour former une armée et lever des recrues sur l’ensemble du territoire afin de réprimer les hostilités le long des frontières du nord. Selon ce décret, tous les adultes mâles avaient l’obligation de se faire enregistrer, ce qui incluait le père souffrant et vieillissant de Mulan.


Lorsque Mulan réfléchit à son père partant en guerre, elle sut qu’il avait toutes les chances de mourir, et qu’il mourrait en vain. Mais s’il refusait d’y aller, il serait stigmatisé comme antipatriotique. Le frère de Mulan de son côté était trop jeune pour s’engager, alors Mulan prit la décision de se déguiser en homme et de prendre la place de son père dans l’armée.


Au départ, les parents de Mulan étaient opposés à son plan, mais Mulan persista. Les intérêts nationaux étaient en jeu, et la loyauté envers le pays était considérée comme un ordre supérieur de piété filiale.


Lorsque Mulan se mit en route pour la frontière, à cheval, sa famille lui fit ses adieux à la lisière de leur village. Afin de ne pas laisser découvrir sa véritable identité, Mulan devait faire extrêmement attention en toutes circonstances. Elle fit en sorte de ne jamais se laisser distancer par sa troupe durant le jour, et la nuit dormait tout habillée. Mulan s’entraîna très dur, renonçant à tous ses attributs et besoins féminins, de façon que personne ne puisse soupçonner son sexe. Pendant douze ans Mulan servit dans l’armée et reçut de nombreux honneurs.


Une fois la guerre terminée, l’empereur voulut lui offrir une position officielle, mais elle refusa poliment et pria qu’on lui donne plutôt un bon cheval car elle souhaitait retourner chez elle retrouver sa famille. Son vœu fut accordé, et l’empereur lui donna aussi un envoyé pour l’escorter jusque chez elle.


Ses parents étaient au comble de la joie d’apprendre le retour de leur fille et se rendirent à la lisière de leur village pour l’accueillir. Mais dans le général à l’allure imposante chevauchant vers eux, ils ne reconnurent pas leur propre fille, attendue depuis si longtemps.


Le frère de Mulan prépara un grand festin en son honneur, et après qu’elle se fut lavée et changée pour reprendre ses atours féminins, ce fut au tour de son escorte d’être stupéfaite, car le guerrier invulnérable qui avait combattu à leur côté pendant douze ans s’avérait être une femme.

Version en anglais:
The Legend of Mulan

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.