Droits de l'homme : la Chine attire toute l'attention au Parlement européen


Regarder le reportage NTD

Ce 6 décembre, l'Union européenne recevait à Bruxelles un forum de deux jours pour une meilleure promotion des droits de l'homme dans le monde. La Chine était l'un des principaux pays dont il a été question.


[Corinna-Barbara Francis, Chercheuse sur la Chine, Amnesty International] :
« De manière générale, nous déclarons que la loi n'est pas au-dessus de la politique en Chine et que la politique garde le pouvoir sur tout. »


Un film a été présenté sur l'avocat des droits de l'homme, Chen Guangcheng, qui a défendu les femmes victimes d'avortements, sous la politique de l'enfant unique.


D'autres groupes, comme les Tibétains, les Chrétiens, les Ouïgours et les pratiquants de Falun Gong sont aussi visés par les répressions de l'état.


[George Cunningham, Chargé d'affaires, Union européenne] :


"Notre plus grande inquiétude se porte sur la durée de la situation dans les régions tibétaines de Chine. La situation des pratiquants de Falun Gong, surtout ceux qui sont détenus, reste inquiétante. "


Selon le Centre d'Information du Falun Dafa, les pratiquants de Falun Gong constituent le plus grand groupe de prisonniers de conscience, en Chine, à l'heure actuelle.


[Corinna-Barbara Francis, Chercheuse sur la Chine, Amnesty International] :
« Le cas du Falun Gong illustre très bien ce genre de tortures et de mauvais traitements. C'est systématique, institutionnalisé et très répandu. »


Selon l'un des leaders du mouvement pour la démocratie sur la Place Tiananmen en 1989, la sphère politique chinoise est coupable de violation des droits de l'homme.


[Dr. Yang Jianli, Leader du mouvement pour la démocratie en Chine] :
« Si Xi Jinping veut changer la Chine, il doit se différencier des intérêts du parti communiste. S'il reste impliqué dans le parti communiste, je pense qu'il lui sera impossible de réussir. »


Dr. Yang Jianli appelle la communauté internationale à aider à protéger les droits du peuple chinois et à briser le silence.


Quant aux membres du Parlement européen, ils demandent à la communauté internationale de prendre des actions concrètes pour mettre fin aux persécutions engagées par le régime en Chine.


Nouvelles NTD, Bruxelles, Belgique

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.