Article d’un journal écossais "Metro": Interview avec Sterling Campbell, le batteur de David Bowie

Publié dans "Metro" le 27 novembre 2003

Sterling Campbell a été le batteur de David Bowie pendant ces dix dernières années et il fait actuellement partie de la Tournée Réalité de Bowie, qui joue à Glasgow ce soir. Porte parole de l’ancienne pratique chinoise du Falun Gong, le new-yorkais Sterling a été arrêté et emprisonné en Chine pour avoir exprimé son soutien à cette discipline, qui a été interdite par le gouvernement communiste.

Q: Avant tout, le Falun Gong. Expliquez.
R: C’est une ancienne pratique chinoise de méditation et d’exercices. Elle peut être très bénéfique pour la santé et l’état d’esprit d’une personne.

Q: Comment y êtes-vous entré et qu’est ce que cela vous a apporté ?
R: J’ai vu des gens faire des exercices un jour à Riverside Park à New York et ça m’a interessé. Après avoir commencé j’ai arrêté de fumer, de boire et de prendre des drogues en l’espace de trois semaines. Je ne l’ai tout simplement plus fait. J’ai élevé mes standards en tant que personne – on apprend à considerer les autres avant soi-même. C’est complètement le cœur qui compte.

Q: ça a l’air bien, où est le problème ?
R: Il est devenu massivement populaire pendant les années 1990, jusqu’au point où le nombre de gens pratiquant quotidiennement en Chine a été estimé à entre 70 et 100 millions. Un si grand groupe de gens qui croyaient en quelque chose cela a posé un problème au gouvernment communiste et en juillet 1999 il l’a rendu illégal. Il a prétendu que le Falun Gong était anti-gouvernement et anti-chinois.

Q: Quest-ce qui s’est passé alors ?
R: La brutalité et la répression à grande échelle. Des centaines de milliers de gens ont été arrêtés, battus et persécutés. Certains ont été envoyés dans des Institutions pour malades mentaux. On a estimé à au moins 800 le nombre de personnes tuées pour avoir pratiqué le Falun Gong.

Q: Alors comment avez-vous été arrêté ?
R: Je faisais partie d’un groupe de 60 à 70 personnes qui sont allées en Chine en février 2002 pour s’opposer. Nous voulions dire aux gens que le Falun Gong n’est pas une mauvaise pratique et nous sommes allés Place Tiananmen parce que c’est un endroit symbolique et que de nombreuses personnes y pratiquaient le Falun Gong avant la persécution. La police nous attendait. Ils nous ont attrapés et nous ont emmenés au poste de police où ils nous ont brutalement traités.

Q: Comment l’avez vous supporté ?
R: Quand j’ai été frappé à terre, je ne me suis pas mis en colère contre la personne. J’ai essayé d’être en accord avec les principes, être authentique, compatissant et endurer. Mais la dernière chose à laquelle j’aurais pensé était de finir ma vie en prison en Chine – Je suis un musicien ! C’était irréel, comme d’être dans l’eau face à un immense requin. Un pote m’écrivait des messages sur son téléphone portable disant : « mon président est un mauvais homme. » C’est insensé, c’est comme si Georges Bush interdisait le yoga.

Q: Commeznt cela s’est-il terminé ?
R: Nous avons été expulsés du pays.

Q: Qu’est-ce que David fait dans tout ça ?
R: Il nous soutient beaucoup. A tous les concerts nous avons des stands d’information sur le Falun Gong, pour faire prendre conscience sur ce qui se passe.

Q: C’est un type bien n’est-ce pas ?, de quoi aime-t-il s’occuper ?
R: Oh il est formidable. Formidable! C’est quoi le mot ? mûr. Nous avons travaillé ensemble très longtemps, tout de suite après avoir joué à New York à quatre heures du matin, il y a des années. Vous avez mentionné les Idoles Pop et l’Académie de la Célébrité , mais pour des gens comme nous il n’a jamais été question d’être célèbre, la question est d’être artiste, de faire de la musique.

Q:Avec qui d’autre avez-vous travaillé ?
R: Les B52, Duran Duran, Cyndi Lauper – je lui dois beaucoup, elle a fait démarrer ma carrière. Dans le futur, j’adorerais travailler avec Peter Gabriel.

Q: Qui appréciez-vous ?
R: J’aime Travis. Je suis sorti avec son bassiste la nuit dernière. Et j’ai adoré la dernière chanson de Dido . J’allais aller voir Radiohead, mais nous devons faire un interview avec Michael Parkinson à la place.

Q: Et s’agissant de votre propre performance, Le Falun Gong vous a-t-il servi pour ça ?
R: J’ai fait des progrès. Il a fait de moi un meilleur musicien. Je donne plus à la musique de David aujourd’hui, je suis plus désintéressé. Je dois admettre qu’auparavant j’étais vraiment fort pour attirer l’attention sur moi. En fait il s’agit de progresser et de grandir, de devenir moi même une meilleure personne.

Q: Quelle votre chanson de Bowie favorite ?
R: Je n’en ai pas. Ça change tout le temps, il y a de trop nombreuses périodes .

Q: La mienne c’est Jeunes Américains, pensez vous que je l’entendrais ce soir ?
R : Je ne veux pas vous décevoir mais c’est improbable. Nous ne pouvons pas lui faire chanter de truc, peut-être qu’il y a trop de mots là-dedans !


Traduit de l'anglais

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.