The Scotsman : Une protestation peinte

6 mai 2003

Il est difficile d'imaginer comment quiconque pourrait objecter à la peinture de Zhang Cuiying, Une Centaine de Koalas, qui doivent être exposés dans la Galerie d’Art Moderne de Glasgow cette semaine. Comme le titre le suggère, c’est simplement un tableau d’ours koala – 100 d’entres deux, tous en rang. Alors pourquoi le gouvernement chinois a-t-il essayé d’empêcher cette œuvre et d’autres semblables d’être exposée dans les galeries d’Europe ces quelques derniers mois ? Ce ne sont pas les koalas avec lesquels le parti communiste chinois a un problème, mais avec l’artiste qui les a peints. Née et élevée en Chine, mais aujourd’hui citoyenne australienne, Zhang Cuiying est une pratiquante de Falun Gong – un mouvement spirituel interdit en Chine depuis 1999. […]

Artiste professionnelle pendant de nombreuses années, Zhang commença à souffrir d’arthrite sévère en 1996. Incapable de peintre et pouvant à peine marcher, il semble que peu de médecins conventionnels aient pu y faire quelque chose. Mais alors, Zhang décida d’essayer d’utiliser les cinq positions simples du Falun Gong pour soulager la douleur des articulations. Les résultats dépassèrent toutes ses attentes et elle fut guérie en seulement cinq semaines. Elle en vint à croire si fermement aux propriétés de santé des exercices que lorsqu’elle apprit que le Falun Gong avait été interdit, elle décida de faire appel auprès du gouvernement chinois.

Le 5 mars 2000, Zhang était à Beijing pour faire pression sur le Congrès du Peuple lorsque la police l’arrêta et fouilla son sac. Découvrant sa lettre d’appel au premier ministre d’alors, Zhu Rongji, ils l’arrêtèrent sur le champ. Elle passa en prison les huit mois qui suivirent. "J’ai été battue et jetée dans une cellule de prisonniers," dit elle "et lorsque je prenais ma douche, des détenus et des policiers me regardaient et m’humiliaient."

Finalement, après l’intervention du Gouvernement Australien, Zhang fut autorisée à rentrer chez elle. Elle croit que si elle n’avait pas été une citoyenne australienne son sort aurait pu être bien plus terrible. Selon Amnesty International, plus de 350 pratiquants de Falun Gong sont morts en prison en Chine depuis 1999.
Une fois remise de son épreuve, Zhang décida d’utiliser son art comme moyen d’éveiller les consciences sur la situation des pratiquants de Falun Gong en Chine. Jusque là, elle a visité 150 villes dans 40 pays exposant ses tableaux et racontant son histoire.
[…]

Galerie d’Art Moderne, Glasgow, 10-11 Mai. Tel: 0141-229 1996

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.